Appel aux Rosemontois pour parrainer des familles syriennes

Par -

Avec 30 000 $, on pourrait aider 3 ou 4 familles à s’établir au Québec, a indiqué la députée de Gouin Françoise David. Avec les autres élu-e-s de Rosemont-La Petite-Patrie, elle lance à la population un appel à la solidarité.

La fameuse photo du petit Alan Kurdi, mort sur une plage en Turquis a déchiré le coeur du monde entier. En voyant l’effet de cette photo sur les gens, Françoise David a décidé d’agir. Elle a initié une action concertée avec les autres élu-e-s de Rosemont pour amasser des fonds. Elle se défend bien d’en faire du capital politique. « On joue notre rôle d’élu en agissant de façon transversale, peu importe notre parti, pour lancer un appel aux gens du quartier», dit-elle.

Françoise David et Marjolaine Boutin-Sweet. Photo : RueMasson.com

Françoise David et Marjolaine Boutin-Sweet.
Photo : RueMasson.com

Elle a tout de même une pointe d’amertume envers le gouvernement sortant de Stephen Harper. « C’est très compliqué de faire venir une famille au Canada. Il y a plusieurs procédures administratives et c’est encore plus difficile depuis que Harper est là», soutient-elle.

Pour faire venir les familles de réfugiés, les élus de Rosemont-Petite-Patrie travaillent de concert avec La Maisonnée, un organisme du quartier qui offre plusieurs services en accueil et intégration pour les immigrants et Action Réfugiés Montréal, qui oeuvre auprès d’immigrants.

Les sous amassés par la population de Rosemont-Petite-Patrie serviront à aider des familles immigrantes montréalaises qui tentent de faire venir d’autres membres de leur famille qui sont actuellement dans des camps de réfugiés au Liban ou en Turquie, notamment. Il peut en coûter jusqu’à 13 000 $ pour faire venir une famille de deux adultes et deux enfants.

 

Pour faire un don pour le parrainage d’une famille syrienne

 

Un cri du coeur des élu-e-s

Jean-François Lisée et François Limoges. Photo : RueMasson.com

Jean-François Lisée et François Limoges.
Photo : RueMasson.com

« Il y avait une certaine indifférence sur cette question de l’actualité chez nous jusqu’à ce que cette photo extraordinairement triste du jeune Alan Kurdi, échoué sur une plage vienne nous chercher. Comme nouveau père d’un enfant de 2 mois et demi, je peux vous dire que j’ai pleuré beaucoup devant cette image», a indiqué François Limoges conseiller municipal du district de Saint-Édouard.

« On peut débattre des vertus réelles ou supposées de l’immigration […] mais ce n’est pas le temps de calculer si c’est une bonne chose pour le taux de chômage d’ici ou d’ailleurs, c’est le temps d’ouvrir les coeurs et les porte-feuilles. On veut faire partie de la réponse humanitaire mondiale positive», a déclaré Jean-François Lisée, député de Rosemont.

Il rappelle la participation des Québécois lors des grandes vagues d’immigration à Montréal après la Deuxième Guerre mondiale avec les juifs et les Ukrainiens, dans les années 70 avec les boat people vietnamiens puis plus récemment avec les Haïtiens après le tremblement de terre.

C’est d’ailleurs lors de la crise des boat people que La Maisonnée a commencé ses activités en 1979.

Le directeur général d’Action Réfugiés Montréal, Paul Clarke, indique que 40 % des Syriens qui sont au Canada sont installés au Québec.

L’appel a été lancé par les élu-e-s de tous les paliers de gouvernement : Françoise David, députée de Gouin, Jean-François Lisée, député de Rosemont, Alexandre Boulerice, député fédéral de Rosemont-La Petite-Patrie, Marjolaine Boutin-Sweet, députée fédérale de Hochelaga, le maire François W. Croteau, les conseillers Érika Duchesne, Guillaume Lavoie et François Limoges ainsi que Jean-François Gosselin, commissaire scolaire de Petite-Patrie-Rosemont Ouest et Jean-Denis Dufort, commissaire scolaire de Louis-Riel-Nouveau-Rosemont.

Photo de la une : Macarons de l’organisme Action Réfugiés Montréal.

1 commentaire à Appel aux Rosemontois pour parrainer des familles syriennes

  1. mourad fettal

    je suis un résident permanent depuis 2012, j’ai un travail, j’habite a saint léonard, je suis marié et j’ai deux enfants( 5 ans et 8 ans)

    on a décider moi et ma femme de parrainer un enfant , entre 8 et 3 ans, qui seras mon troisième enfant

    En vous remerciant à l’avance de votre attention, je vous prie de croire, Madame, Monsieur en l’assurance de ma sincère considération.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>