La fruiterie Premier choix déménage

Par -

La fruiterie Premier choix, situé au coin de la 6e Avenue et Masson, va déménager sur Papineau coin Beaubien, le 30 août prochain.

Cette fruiterie est l’une des deux situées sur Masson avec Melon Miel qui a changé de propriétaire il y a quelques mois.

Les autres fruiteries sont situées sur Rosemont coin 1ere Avenue (Pomme d’Api), Fardoche sur Dandurand coin Lafond, Gariépy sur Dandurand coin Saint-Michel ou Rachelle Béry sur Beaubien.

Le local dans lequel se situe la fruiterie appartient à la famille Shiller. Reste à savoir quel commerce la remplacera. À suivre.

L'épicerie Premier choix déménage. Photo : Annick Tremblay

L’épicerie Premier choix déménage. Photo : Anick Tremblay

En 2012, l’édifice avait été rénové après un long retard dans l’émission des permis à cause du secteur patrimonial dans lequel il se situe. Par la suite, l’entrée du commerce avait été transformée pour le rendre accessible aux poussettes et fauteuils roulants.

Merci à notre lectrice Anick Tremblay pour l’information.

À lire aussi : 

Val-Mont intéressé par Masson (MàJ)

Histoire et regards sur les supermarchés du quartier

10 commentaires à La fruiterie Premier choix déménage

  1. Zut! Ils ont le meilleure prosciutto et vendre le bon cheddar (St. Guillame, lait cru) pour un bonne prix. Papineau/Beaubien est un peu loin a pied.

  2. Philippe Gendron

    Étrange, vous ne parlez pas de la toute nouvelle fruiterie située dans l’est, pas loin de Jean-D’arc? Ce nouveau petit bijoux qui regorge de produits périmés! (Quand vous êtes chanceux, c’est souvent vide)

    C’est agréable de voir que l’est est pris en mains par de magnifiques commerces… le nouveau fast-food, Le Madonna, enfin!! Avec le restaurant chez La Mère ça manquait cruellement de junk food.

    Le nouveau magasin d’articles de plomberie de luxe vient également combler un besoin criant sur Masson. Il ne manque qu’un ou deux bazar de meubles pour accompagner les 8 déjà là et un salon de coiffure pour compléter les 5 qui sont en place et on pourra enfin dire que Masson Est reprend vie!!

  3. France Thouin

    Une désolation ce départ et aucun commentaire qui dénonce ce qui se passe en fait.
    Les locataires commerçants y travaillent d’arrache pied depuis 17 ans!!
    Un commerce de quartier où l’on pouvait y trouver des fruits et légumes à un coût abordable et où on ne nous facturait pas un décor branché de vieilles planches recyclées ou d’objets inutiles de ces commerces qui pleuvent de plus en plus sur Masson.
    Un pot masson ou des caisses en bois comme décor ……je mange des fruits et légumes, pas une déco niaiseuse rétro qui se donne une bonne conscience écologique de recycleux, tout ce décor payé à des prix de voleurs!
    On apprend que les commerçants de la fruiterie doivent partir: le coût du loyer étant trop élevé. Ils en ont la larme à l’oeil…les clients que j’y croise ce matin aussi!!!!
    Un même propriétaire, de plusieurs commerces sur Masson à ce qui parait, et qui désirent se remplir les poches encore et encore… Non mais, nous avons pignon sur la rue Masson….la mine d’or!
    Je propose de boycotter le prochain commerce qui s’y installe….j’imagine un autre Starbuck qui est prêt à payer un loyer dément ou encore une succursalle d’un commerce tendance…commerce qu’on retrouvera bientôt au 10-30 à Brossard comme Adonis par exemple!

    C’est quoi l’idée d’en vouloir toujours plus???? et nous serons combien à payer plus cher pour être branchés dans ce quartier qui ne sera plus bientôt un quartier mais une  »tendance » de plus à Montréal?
    Dois-je monter encore plus au nord où partir à l’est? Laval sera-t-il un jour plus  »vie de quartier  » que Montréal elle-même?
    Ces proprios, on pourrait leur faire du tort …des vrais spéculateurs à ce qui parait sur Masson , en refusant dès maintenant de boycotter le nouveau commerce qui prendra la place de la Fruiterie Premier Choix.
    Combien de personnes sont prêtes à me suivre?
    Chu pas capable de penser que le gros Maxi avec ses grosses allées et cette absence voulue de service à la clientèle, sera ma seule option pour payer ma salade à un prix de salade!
    Pis , y sont où nos élus qui ventent les mérites de notre vie de quartier et qui souhaitent la rétention des familles?
    Serez-vous passifs messieurs ou madames nos représentants…élus qui blogués constamment et m’envahissez de vos courriels quotidiennement pour que je vote pour vous ou pour que je suive vos inutiles bavardages?
    Et vous prétendez faire de la politique…laquelle?
    Car, même dans votre quartier, vous êtes sans pouvoir ou désir de nous protéger de ces petites misères qui s’y déroulent!

    Une idée comme ça, à tous ceux qui souhaitent soutenir ces  »vrais commerçants » qui ont donné au quartier ,7 jours par semaine ,depuis 17 ans, un  »vrai » service alimentaire et ce, sans subventions gouvernementales!
    N’oubliez pas que ce sont eux qui l’on fait ce quartier  »branché » et non pas le Starbuck ou Maxi , ou encore tous ces nouveaux restos ou ces nouvelles brasseries qui pleuvent sur Masson!

    Un conseil: Allez achetez à ce commerce cette semaine, avant sa fermeture , pour soutenir cette homme, cette femme, leur fille, commerçants qui ne prenaient pas de vacances ( l’avez-vous remarqué?) , les remercier de leur constance, leur fidelité et , surtout.. pour une chose rarissime aujourd’hui, les remercier de leur honneteté de commerçants!

    Une vie de quartier…qui se meurt et qui est peut-être déjà morte!

    France Thouin,
    une résidente indignée

    ,

  4. C’est vraiment triste pour les gens du Vieux-Rosemont. Comme j’habite la Petite-Italie, le nouvel emplacement me donne un autre choix, mais j’avoue qu’entre le Marché Jean-Talon, les commerces sud-est asiatiques pas chers, Esposito, Intermarché et bien d’autres, nous n’en avions pas tellement besoin (mais chez nous aussi, il y a beaucoup de commerces de frime). Je vous souhaite de tout coeur une autre épicerie-fruiterie de proximité et de qualité!

  5. Gabiche

    Hé bien pour ma part, habitant près du parc Molson, je m’avoue heureuse d’apprendre que j’aurai une autre option que Rachel Béry (trop cher, pas une grande variété) et Royal (qui offre de bons prix pour certains produits mais dont les fruits en particulier sont parfois périmés). Pomme d’Api est un peu loin et j’ai rarement le réflexe d’aller vers l’est d’Iberville sur Rosemont pour faire mes emplettes. Il faut dire que le coin Papineau/Beuabien manque vraiment de fruiterie du genre, c’est donc une bonne nouvelle pour le quartier dans ce sens. Les gens près de Masson ne sont-ils pas un peu gâtés? 😉 Que pensent-ils de Poivre et Sel?

    À quand une boucherie dans le coin du parc Molson??

  6. David Lefrançois

    C’était ma fruiterie favorite dans le quartier. Beau, bon, pas cher. Bonne chance à ces gentils commerçants à leur nouvelle adresse. Je leur souhaite un meilleur propriétaire!

  7. Alain d.

    Triste nouvelle que la fermeture de la Fruiterie Premier Choix qui jouait un rôle important dans le quartier; celui d’offrir des fruits et légumes à bon prix !

    Pour ceux qui ne le savent pas, la famille Gianni — Oui, parce qu’il s’agit d’une famille, le père, la mère, la fille et le fils — on été obligés de partir parce que le propriétaire, Stephen Shiller ( «Oui Papa !!» — Au bon marché) a augmenté le loyer de façon drastique; inabordable pour celui qui fait un maigre profit.

    Toutefois, les Gianni ont ouvert un nouveau commerce plus agréable et plus spacieux au 6500 rue Papineau.

    J’aimerais aussi dire aux gens qui liront cet article que Madame Gianni a souffert récemment d’un ACV et est paralysée d’u côté droit et repose à l’hôpital !

    Vous seriez d’un grand secours en continuant à aller faire vos courses chez eux ! Merci à tous !

  8. Je ne sais pas de quoi la nouvelle fruiterie aura l’air, mais je trouve que la fruiterie Melon miel ne s’est pas améliorée depuis le changement de propriétaire il y a quelques mois. Au contraire. Hier, toutes les bananes, sans exception, mures ou pas mures, bios ou pas, étaient molles et plus ou moins écrasées. Pas d’ananas, pas de bleuets, des poires dures comme de la roche et peu variées. Il y a parfois quelques mangues par avion (les meilleures), mais on hésite à les acheter parce que leur chaire est souvent très pâle et sans goût, probablement parce qu’elles ne sont pas entreposées à la bonne température; leur prix est un peu moins élevé qu’au marché Jean-Talon, mais elles sont quand même chères, surtout si elles n’ont aucun goût ou si elles sont pourries.

  9. Alain, oui je suis passée au nouveau local, il est très bien, très propre, et il y a de beaux fruits et légumes, pas trop, trop cher, même en plein hiver et avec notre dolarito. Et j’ai parlé italien, mais soyez assurés qu’ils parlent français, et ont également causé en espagnol avec un client d’un pays latino…

    Mais ce n’est pas un trajet « naturel » pour les résidents du Vieux-Rosemont. Je ne vais que rarement sur la rue Masson, quand j’y ai affaire (notamment au centre Lafond). C’est la même chose en sens inverse, les Rosemontois n’ont pas trop l’habitude de faire des emplettes dans la Petite-Patrie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>