Marc-André Gadoury passe dans l’équipe Coderre

Par -

Le conseiller d’Étienne-Desmarteau dans Rosemont-La Petite-Patrie Marc-André Gadoury vient de quitter Projet Montréal pour se joindre à l’équipe du maire Denis Coderre.

Je suis tanné de m’opposer. J’ai envie de réaliser des choses pour Montréal. J’étais obligé de m’opposer à la fierté d’être Montréalais et je ne suis plus capable de vivre avec ça.

L’équipe de Projet Montréal est-elle au courant de son départ?

Ceux de Projet Montréal qui ne le savent pas ne m’ont pas entendu chialer depuis six mois. Quand tu dois dire aux citoyens de venir au conseil pour obtenir des réparations ou améliorations dans le quartier, ça n’a pas de bon sens.

Le conseiller s’est aussi plaint de ne pas avoir eu l’autorisation de parler aux médias, ce qui va changer nous promet-il.

Il était le leader parlementaire de Projet Montréal au conseil municipal. Il a reproché à ses collègues Guillaume Lavoie et Érika Duchesne de travailler plus souvent à l’Hôtel de ville qu’à l’Arrondissement.

Sur Twitter Projet Montréal a publié plusieurs réactions.

Dans une entrevue, Marc-André Gadoury nous avait déjà confié vouloir se présenter à la mairie de Rosemont-La Petite-Patrie lors des élections municipales de 2017.

3 commentaires à Marc-André Gadoury passe dans l’équipe Coderre

  1. Dans l’article du Devoir, il est écrit:
    « Son collègue Richard Ryan croit justement que ce sont les ambitions politiques de M. Gadoury qui l’ont incité à changer d’équipe. Il avance que le conseiller avait l’intention de se présenter à la mairie de l’arrondissement de Rosemont–La Petite-Patrie en 2017, mais qu’il avait été déçu d’apprendre que l’actuel maire, François Croteau, briguera à nouveau les suffrages. »

    C’est la première fois que l’on parle de la quête d’un troisième mandat pour François Croteau. En ce qui me concerne, c’est une nouvelle ça aussi. Il me semble qu’il tenait toujours un discours de ne vouloir faire que deux mandats. Sans compter les rumeurs qui le disaient candidats à la chefferie de Projet Montréal.

    Pour revenir à M-A Gadoury, son geste pose encore et toujours la question récurrente ces dernières années en politique partisane (au fédéral, au provincial et maintenant au municipal) : démissionner en cours de mandat pour joindre un autre parti, est-ce éthique ? Pour se défaire de ses chaînes projetmontréalaises, n’aurait-il pas été possible d’être simplement conseiller indépendant et se présenter avec l’équipe Coderre lors de la prochaine élection ? Il faudra bien résoudre cette question un jour (plus tôt que tard) afin de réduire le cynisme citoyen dont tout le monde se plaint. Il n’y a pas de fumée sans feu…

  2. Non, il n’aurait pas dû changer de chemise sans l’aval de ses électeurs. Heureusement que j’habite plus à l’ouest, dans Saint-Édouard, mais j’ai des amis qui habitent Étienne-Desmarteau qui sont en beau maudit. Comme Maria Mourani au fédéral, il aurait dû siéger comme indépendant s’il avait vraiment de graves désaccords avec Projet Montréal. J’avoue que ça sent un peu l’opportunisme et le carriérisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>