Un documentaire en ligne sur l’héritage de Jean Drapeau

Par -

Jean Drapeau est certes un des maires les plus connus de Montréal mais qui n’a pas toujours fait l’unanimité. Celui qui est né sur la 5e Avenue dans Rosemont, à deux pas de la rue Masson, fait l’objet du documentaire Monsieur le maire : Jean Drapeau et sa ville, disponible en ligne.

Le documentaire biographique dresse le portrait de l’homme et de ses principales réalisations. Jean Drapeau a propulsé Montréal dans la modernité : Place des arts, le métro, Expo 67, les Jeux olympiques et le très controversé Stade. Il est aussi à l’origine de plusieurs expropriations pour permettre la destruction de nombreux logements qu’il voyait comme des taudis.

Il a été maire de 1954 à 1957 puis de 1960 à 1986, soit un règne de 29 ans! Il est décédé en août 1999.

Le documentaire Monsieur le maire : Jean Drapeau et sa ville, a été diffusé à ICI Radio-Canada Télé. Il est disponible en ligne pour visionnement : Monsieur le maire : Jean Drapeau et sa ville.

Photo de la une : Le maire Jean Drapeau assis à son bureau, 24 novembre 1954. Source : Archives de la Ville de Montréal, Z-540-11.

1 commentaire à Un documentaire en ligne sur l’héritage de Jean Drapeau

  1. Bonjour
    J’encourage tous et chacun de prendre le temps de visionner le documentaire sur Jean Drapeau.
    Un homme avec des qualités et défauts, mais surtout un homme de visions et projets. Malheureusement de type de personnes n’existe plus. Il nous a donné en autre le métro , l’expo et les Jeux Olympiques en 10 ans.
    Dans 10 ans on sera encore à parler de la réfection des ponts existants, la réfection des rues, autoroutes. Où sont les projets?
    Nos paliers de gouvernement sont ennuyeux. Lorsqu’il y a un qui innove avec des nouvelles idées on tente de l’assommer. Ex : les maires Croteau, Fernandez et Coderre, des gens qui se font critiquer de vouloir faire quelques choses de différentes. Si nous étions dans le secteur privé, je les recommanderais pour faire parti du même conseil d’administration, nous aurions une équipe du tonnerre. Mais comme nous sommes dans le public ce n’est pas les compétences qui priment mais la politique, dommage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>