Widget Image
Dernières nouvelles
Restez en contact :
vendredi le 20 septembre
HomeVie de quartierVictime des compressions, l’organisme 1000 et 1 Usages ferme
Publicité

Victime des compressions, l’organisme 1000 et 1 Usages ferme

L’organisme de service d’entretien ménager 1000 et 1 Usages, qui fête ses 30 ans cette année, fermera ses portes le 31 mars prochain à cause d’un arrêt de son financement par le Carrefour jeunesse emploi à cause des compressions budgétaires.

L’organisme fait partie des services offerts par le Carrefour communautaire de Rosemont l’Entre-Gens.

Manon Pépin, intervenante à 1000 et 1 Usages,  depuis 2004 se désole de la perte d’un organisme qui aide les jeunes adultes de 18 à 35 ans à trouver leur place et les personnes seules et âgées à avoir des services ménagers à moindre coût.

« Ça ferme à cause des compressions. Le CJE nous finançait en ayant une liberté de financer des projets spécifiques depuis 12 ans. On ferme donc lors de notre 30e année d’existence », souligne Manon Pépin en entrevue avec RueMasson.com

Elle ajoute qu’il est ironique que cet organisme soit né dans les années 80 à cause d’une récession. « De jeunes adultes qui n’arrivaient pas à survivre ont créé une coopérative pour s’organiser. »

Mon travail, je m’en moque, je m’inquiète pour les 70 jeunes adultes que l’on rejoint par année et qui n’auront pas d’autres places, car ils sont incapables de s’intégrer dans les programmes actuels – Manon Pépin.

L’organisme aidait des décrocheurs, certains du primaire ou du secondaire 1. « Des jeunes qui souhaitent apprendre, mais qui ont beaucoup de limites, ce n’est pas toujours de leur faute. Certains avaient des troubles d’anxiété. On leur offrait l’espace d’être eux. D’un point de vue gouvernemental, on s’en moque qu’ils vivent le moment présent. J’ai de la peine pour ces gens et pour les personnes âgées qui n’auront plus ce service. Ils vont faire des ménages chez les personnes âgées au salaire minimum. Ça crée un lien intergénérationnel et des complicités », explique Manon Pépin.

L’organisme recevait plus de 500 demandes par année dans tout Montréal, le quart dans Rosemont-La Petite-Patrie.

Latest comments

  • Dommage que ça ferme. C’est toujours les plus petits qui paient. Bon courage.

  • Très triste en effet.
    Merci Mr. Couillard de saccager le milieu communautaire et de favoriser l’exclusion…

  • As-t-on voté pour ça ?

leave a comment

Publicité