Widget Image
Dernières nouvelles
Restez en contact :
mercredi le 18 septembre
HomeMémoires de RosemontÀ l’époque où le linge n’était pas tout fait au Bangladesh
Publicité

À l’époque où le linge n’était pas tout fait au Bangladesh

D’anciennes manufactures de vêtements sur D’Iberville servent actuellement de lofts résidentiels : les édifices Romark et H.M. Steinberg.

  • Année de construction : 1956 et 1953
  • Adresse : 5505 et 5455, rue D’Iberville, entre les rues Masson et Dandurand

Sur D’Iberville, un peu au nord de Masson, deux anciens édifices industriels passent plutôt inaperçus. Ils ont l’allure de deux grosses boites à chaussures décrépies et leurs multiples fenêtres ne sont guère en meilleur état. L’Arrondissement de Rosemont – La Petite-Patrie les a tout de même identifiés comme étant des lieux d’intérêt patrimonial à cause de leur architecture industrielle caractéristique de l’époque où ils ont été construits.

En 1959, les édifices Romark et H.M. Steinberg abritaient principalement des manufactures de vêtements, notamment Dolly Dimple, fabricant de vêtements pour enfants, appartenant à Hyman et Martha Steinberg, d’où le nom du bâtiment. Les « shops » de couture ont tenu le coup jusque dans les années 1990. Puis des gens ont commencé à habiter les immeubles, côtoyant entreprises et ateliers d’artistes.

Ces immeubles ont fait l’objet d’une saga avec les autorités au printemps 2012. L’arrondissement avait alors procédé à plusieurs inspections à la suite de plaintes pour insalubrité.

Photo de la une : L’édifice H.M. Steinberg sur la rue D’Iberville, crédit : RueMasson.com/LisaMarie Noël

No comments

leave a comment

Publicité