Widget Image
Dernières nouvelles
Restez en contact :
mercredi le 19 juin
HomeVie de quartierLe cri du coeur d’une maman prise dans le cercle de la pauvreté
Publicité

Le cri du coeur d’une maman prise dans le cercle de la pauvreté

La jeune maman mystère qui a écrit une lettre publiée dans le groupe des parents de Rosemont et environs pour montrer un visage de la pauvreté a accepté de rencontrer RueMasson.com et de répondre à nos questions. Mais elle a tenu a rester anonyme pour diverses raisons, dont celle de ne pas mettre l’emphase sur sa seule histoire et éviter les jugements à ses deux enfants.

Comment donner? Des dons sont acceptés via un compte Paypal créé par le groupe des parents.

À lire aussi sur le même sujet


 

Le triste chemin vers la pauvreté

L’histoire de cette jeune maman monoparentale de deux enfants préadolescents est assez traditionnelle dans le chemin vers la pauvreté. Elle vient d’une famille où il y avait de la violence. À 14 ans, elle a demandé à être placée en famille d’accueil, puis a décroché de l’école puis a plongé dans l’enfer drogue qu’elle a totalement arrêtée en tombant enceinte à 17 ans.

Cependant, elle souligne qu’avoir un enfant à 17 ans lui a sauvé la vie. «Cet enfant m’a donné la vie », dit-elle. Le père de l’enfant n’était pas présent à la naissance du premier. Il est revenu le temps que la maman mystère retombe enceinte, puis est reparti définitivement lorsque la deuxième avait six mois. Il n’a jamais versé une pension.


Pourquoi avez-vous lancé cet appel ?

J’ai de bonnes et mauvaises périodes et avant j’ai passé une mauvaise période. J’étais désespérée et je broyais du noir et j’avais faim. Je sautais une couple de repas, et j’avais envie de piger dans la bouffe des enfants, mais je ne le faisais pas.

Je vois l’impact des compressions du gouvernement, les files d’attente pour l’aide ont augmenté, les organismes ne peuvent plus répondre à la demande. J’avais besoin de sortir le méchant, c’est un exutoire. Je suis membre du groupe depuis 1 an environ.

Deux éléments majeurs ont été les déclencheurs de mon appel à l’aide : je n’ai pas accès à l’aide que je souhaitais. À l’Université on doit écrire une lettre expliquer pourquoi on devrait recevoir un panier. C’est maladroit, car tu prouves déjà par des papiers que tu es pauvre. Tu dois l’écrire en plus ? Je l’ai peut-être mal interprété et que je suis trop sensible. J’avais écrit un texte avec des mots de mes enfants, mais finalement je n’ai pas pu l’envoyer. L’autre élément c’est un acte de bonté dans le même groupe. Une mère cherchait des manteaux pour une famille dans un état de pauvreté extrême. Elle avait organisé une collecte. Je me suis dit qu’à ma façon, je pourrais nommer nos besoins sans avoir l’air d’appeler à l’aide. Mon but était vraiment de mettre des mots sur les besoins de toutes les autres familles qui ne demandent pas d’aide. Je voulais raconter notre réalité.

Pourquoi anonyme ?

La tendance du vedettariat, de la télé-réalité m’énerve un peu, et je ne voulais pas que le focus soit sur moi, sur ma personne. Je voulais que le plus de personnes puissent s’identifier à moi et que ça amène une réflexion. Aussi je ne voulais pas que l’on se mette à juger sur qui peut être aidé et qui ne peut pas.

Finalement, je trouve que le focus a été fait beaucoup sur moi, et j’ai accepté l’aide, car c’est clair que c’est d’une bonté incroyable. Je ne pouvais pas lire plus de 2 messages sans éclater en sanglots. Je ne pensais vraiment pas que l’élan de solidarité serait aussi fort.

Mais je sais aussi que les gens ont besoin d’humaniser leur geste. Je crois aussi qu’il y a une perte de confiance envers les organismes communautaires. Il y a un effet d’entrainement. La situation ne s’améliore pas.

Aviez-vous un autre objectif?

Il faut aussi penser aux autres familles. Celles qui demandent de l’aide, mais aussi celles qui ne demandent rien et ne peuvent pas l’exprimer. Je pense aussi aux personnes qui vouent leur carrière à aider les autres. Ce sont les mères Teresa modernes. Je pense aussi aux organismes communautaires qui ont été créés. Les gens en ont arraché pour les mettre sur pied, répondre à tous les critères pour recevoir du financement. J’espère aussi amener une réflexion sur leur situation.

Je suis allée chercher de l’aide, mais je suis arrivée trop tard pour les paniers de Noël, car ils ont une capacité limitée. Je suis sur une liste d’attente. Je plains la fille qui prenait les noms sur la liste d’attente et qui devait gérer les différentes histoires.

Les organismes communautaires et la gestion des dons n’existent pas pour rien, car il pourrait y avoir des abus. Mais ils posent plein de questions et demandent de remplir de la paperasse quand tu reçois une subvention comme organisme, tu dois la justifier.

Pourquoi vouloir refuser les dons au départ?

J’avais mis catégoriquement, car je ne voulais pas avoir de l’aide simplement parce que je sais écrire ou parce que les autres ont simplement honte de se manifester. Je vais redonner et partager, et je l’ai accepté surtout pour mes enfants.

Cette action de me payer un panier de légumes est venue me chercher, car j’ai déjà demandé de l’aide au père de mes enfants, un tel panier c’était l’une des demandes. Car la seule chose qu’il a déjà payée pour ses enfants c’est un seul paquet de couches en 12 ans. Il aurait pu être un père extraordinaire, mais ça n’est pas arrivé.

Recevez-vous de l’aide de vos amis?

Quand je suis avec mes amies, j’ai de la misère à en parler, et je ne veux pas que ça teinte mes relations et que ça soit le centre de tout.

Pourquoi certaines personnes ne demandent pas d’aide?

Dire que tu as de la misère à nourrir ton enfant, j’aurai peur d’avoir une plainte à la DPJ. Ce n’est pas facile de s’ouvrir. On a peur du jugement aussi.

Pourquoi en parler?

Je parle, car je suis atteinte par le regard des autres, c’est un mécanisme. On sent aussi le jugement des autres entre les gens qui vont chercher de l’aide. L’une qui a un char, l’autre qui a un manteau Canada Goose. Terrible de se juger entre nous, mais je crois que les gens sont tellement désespérés. Il y a beaucoup de déficience intellectuelle dans la pauvreté. Des personnes sont dysfonctionnelles et ne peuvent pas faire autrement.

J’ai vécu une expérience qui montre que les gens ont faim pour vrai. À l’organisme où je vais chercher de l’aide alimentaire, le pain se donne à la fin, une personne a décidé de ne pas prendre un pain et l’a laissé, 4 femmes se sont ruées dessus.

Où chercher de l’aide?

Il y a par exemple le Groupe d’entraide maternelle de La Petite-Patrie qui offre de l’aide à tout le monde. Ils ont des fonds pour les mères qui en ont besoin. Pour tous les groupes, tu dois prouver ta pauvreté.

Facile de cherche de l’aide?

Pas toujours. Quand tu vas chercher de l’aide et que tu es aux études, tu dois t’organiser, ça prend du temps, tu dois penser à tout, aux enfants.

De quoi vis-tu en ce moment ?

Je vie des prêts et bourses vu que je suis à l’Université, plus les allocations familiales et le 80 $ pour l’aide au logement. Ce n’était pas mon choix d’aller à l’université, car dans mon milieu on n’y va pas. J’étais impressionnée.

Actuellement, j’ai 1300 $ pour vivre par mois environ pour 3 personnes.

Et maintenant, je suis super endettée, les prêts étudiants, la carte de crédit. J’aimerais retrouver un emploi, mais je ne suis pas prête à retravailler après une phase dépressive et un épuisement. Je suis prise à temps plein pour mes études, c’est beaucoup d’énergie.

L’allocation logement c’est 80 $ par mois pour un loyer de 650 $ et ça n’a pas augmenté depuis des années. J’ai un 3 et demi et j’ai menti pour l’avoir. J’ai dit que je n’avais pas d’enfants. Et je me compte chanceuse d’avoir un rez-de-chaussée avec un jardin qui me permet de faire du cannage. D’ailleurs, j’ai développé plein de trucs pour cuisiner.

Que préfères-tu comme aide?

Que les gens nous donnent des trucs superflus c’est bien, mais quand tu es dans la pauvreté à long terme, tu baveras plus devant un repas complet avec une salade verte. Ça m’est arrivée de faire un repas d’oeufs en chocolat pour que mes enfants puissent avoir un repas. Disons que ce n’est pas très nourissant.

En ce moment, je m’organise avec ma mère, on regarde aussi tous les spéciaux, et on va au Maxi qui accote tous les spéciaux des autres épiceries. On mange de la viande une fois par mois, ça dépend.

Le panier de légumes c’est intelligent comme aide, c’est très pertinent. Je n’en reviens pas. On se sent mal quand les enfants n’ont pas de légumes.

Mon message est aussi politique, car il y a des compressions partout et des personnes de la classe moyenne vont devoir se serrer la ceinture. On veut que des personnes parlent pour d’autres comme j’ai voulu parler pour d’autres et mettre l’emphase sur la situation des personnes pauvres.

Latest comments

  • Bonjour,

    Le lien paypal ne fonctionne pas.

    merci

  • ca marche pas le lien, svp laisser le e-mail du compt au quel ont peut tranferé l $$$, merci

  • Bonjour,

    J’aimerais bien lui donné des choses,(Orignal, bleuet etc..) mais je ne sais pas comment la rejoindre!!
    Noel c’est pour tous le monde 🙂

  • Mon e-mail : jmorency@videotron.ca

  • Cecile,
    Ma famille aimerait donner des cadeaux de Noel à la sienne. Est-ce possible de les laisser quelque part pour eux?
    Merci, Nadine.

  • Bonjour Céline,

    Je m’adresse a toi puisque contacter Maman Mystere.n’est pas possible.
    Premièrement j’aimerais connaitre la situation presente de MM. Pourra t’elle passer un Noel acceptable? Je sais que des gens ont donnés mais est-ce assez? Le probleme est que souvent, nous sommes interpellé sur le moment, les dons afflus mais passer une certains temps cette source miracle tend a se dissoudre comme le neige au soleil.

    Deuxiemement, j’aimerais lui dire de ne pas lacher. Biensur dans sa lettre on sent bien qu’elle est une personne forte et positive malgré son histoire. Je viens aussi d’une famille pauvre, mere monoparentale, 3 enfants dans un 4 et demi. Je nai pas eu de chambre a coucher pratiquement tout mon primaire et mon secondaire. Je dormais dans le salon, sur le divan, et ma commode etait dans un petit coin ou la laveuse devait etre. J’ai quitté la maison a 18 ans pour Montreal avec uniquement 60$ et zero place ou coucher. tout ca pour dire que, aujourd’hui, les choses sont bien differentes. Et que OUI, la vie n’est pas toujours facile mais ce n’est pas parce qu’on est pauvre que nous le serons toute notre vie.

    Les amis, les vrais sont là pour t’aider. Ils t’accepteront peu importe ta richesse … et ils t’aideront sans hésitation. Je peux comprendre que parler de tes problemes financiers ce n’est pas facile, c’est un sujet tellement tabou au Québec. Cependant c’est une realité que beaucoup de gens aujour’dhui. Personnellement cela m’atristerait de savoir que ma voisine soit dans le besoin et qu’elle ne m’en parle pas par peur d’etre juger.

    Comment t’aider mais je ne sais pas vraiment comment, mise a part l’argent. Si tu as besoin d’écrire ou discuter, parler cela me fera plaisir Oui je sais! je suis un homme! c’est pas ma faute! Je sais que la majorité des personnes qui laisse des commentaires sont des femmes… mais il arrive que des hommes aussi soient sensibles a son prochain.

    S’il te plait, excuse toutes les fautes de francais. j’ai bien peur de ne pas avoir ton talent d’écrivain en ce qui attrait la qualité du francais.

    Je ne sais pas si j’aurais de tes nouvelles ou non. Je respecterais ton choix sans rancune. Je comprendrais. Je tiens a te souhaiter a toi et a tes enfants un très beau temps des fêtes et une bonne année remplis de bonheurs et de paix.

    Amicalement,

    Nico.

  • Ma belle Doule M!

    Oui ma belle. Je ne t’ai jamais rencontre. Je n’ai aucune idee ssi tu est physiquement belle ou pas. Ce nest pas important. Cependant je dit belle car il est clair que tu l’es de l’interieur.

    Donner… donner est tellement plus facile que de recevoir. Donner est tellement plus gratifiant que de recevoir. Cependant apprendre a recevoir est aussi tres important. Tu nas pas a te sentir mal de recevoir autant suite a ta lettre. Cette chance que la vie t’offre est unique et tu devrais la saisir quand elle se presente.

    Pour moi, et surement pour plein d’autre, donner a une personne specifique est beaucoup plus facile que donner a un organisme. Cela nous donne un but, un objectif precis et, pour mon cas, je suis capable de ressentir mon action contrairement a donner dans un pseudo vide.

    Accepte ce qui t’est offert car ces cadeaux son pour toi. Cet elan de generosite est pour toi. Maintenant ce que tu decideras de faire de ces dons, ca t’appartient. Prend note que tout ces dons n’existerais pas sans ta lettre, sans ta personne, sans ton histoire.

    Je te souhaite encore une fois, de tres belles fetes.

    Amicalement et sincerement,

    Nico

leave a comment

Publicité