Votez pour la future murale de la Librairies Paulines

Par -

Les murales se multiplient dans l’Arrondissement Rosemont-La Petite-Patrie. Dans les ruelles vertes, sur les murs des chalets de parc, des commerces et des institutions. Un organisme de Rosemont porte le projet de faire une fresque sur le mur de la Librairie Paulines et demande aux citoyens de voter pour leur croquis préféré.

Le croquis numéro 3 soumis au vote des citoyens

Le croquis numéro 3 soumis au vote des citoyens

Le croquis numéro 2 soumis au vote des citoyens

Le croquis numéro 2 soumis au vote des citoyens

Le croquis numéro 1 soumis au vote des citoyens

Le croquis numéro 1 soumis au vote des citoyens

La Table de concertation de la petite enfance de Rosemont a mandaté l’organisme communautaire rosemontois CooPÈRE de superviser la création d’une murale pour honorer les personnes qui oeuvrent auprès des enfants et le projet s’intitule Ça prend un village pour élever un enfant. La murale sera dessinée sur le mur de la Librairie Paulines sur Masson.

Pour voter pour l’une des trois murales proposées

«Le but de la fresque est d’honorer la place primordiale de l’homme et de la femme (que ce soit le père ou la mère biologique ou beau-père ou belle-mère ou tuteur ou tutrice)  ainsi que celle de tous les acteurs qui œuvrent  pour l’épanouissement, le bien-être, le développement positif puis la sécurité physique et émotionnelle de l’enfant », explique Jean-Philip Bernier, agent de projet chez CooPÈRE Rosemont, qui est aussi l’initiateur et le coordonnateur du projet de fresque murale dont le mandat lui a été donné par la Table de concertation de la petite enfance de Rosemont.

La fresque se fera sur la façade ouest de la Librairie Paulines, aux coins de la 2e avenue et Masson, au printemps 2015. « Je ne voulais pas que la fresque soit faite en arrière d’un hangar et dans les ruelles, car la SODER fait déjà de tels projets et je voulais qu’elle soit bien en vue. En me promenant sur Masson, j’ai eu l’idée de la Librairie Paulines, à cause du mur, mais aussi de la garderie en haut et c’est une institution centrale au sein du quartier. J’ai approché la directrice qui a été accrochée par le projet », raconte monsieur Bernier.

« Un des points importants du projet est de faire participer la plus grande partie de la population, donc de la mobiliser autour du projet. L’été passé, 120 enfants du camp de jour Les Stoukises des Loisirs-Angus Bourbonnière ont chacun créé une œuvre pour montrer un homme et une femme qui sont importants pour eux. Donc, chaque œuvre présente, sous la forme artistique, la vision de l’enfant à propos de son modèle significatif féminin et masculin. On en a fait une exposition permanente chez CooPÈRE. Cette exposition avait pour but de donner du jus aux artistes dans leur inspiration pour la création de leur croquis et bien sûr de faire participer les enfants du quartier », raconte monsieur Bernier.

L’organisme a trois projets de murale proposés par trois artistes, Maxime Fortin, Émilie Pinard et Chloé Beaulac et propose aux citoyens de voter sur Internet pour leur projet préféré. La période de vote est d’une durée de 2 semaines et prendra fin le mardi 28 octobre prochain.

La fresque sera d’une longueur de 14 mètres ( environ 45 pieds) et d’une hauteur de 2,50 mètres (environ 8 pieds et 4 pouces). Quand le vote sera terminé et que le croquis sera choisi, il pourrait être modifié selon les négociations et discussions avec la Librairie Paulines.

L’organisme CooPÈRE est dédié à la paternité dans le quartier et offre plusieurs services pour favoriser l’engagement paternel comme des camps pères/enfants, des sorties en famille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>