Widget Image
Dernières nouvelles
Restez en contact :
mercredi le 19 juin
HomeVie de quartierPas de dégringolade de la vente de condos dans Rosemont-La Petite-Patrie
Publicité

Pas de dégringolade de la vente de condos dans Rosemont-La Petite-Patrie

Si le marché immobilier n’est plus aussi florissant que les dernières années, la dégringolade de la vente des condos dans la grande région métropolitaine de Montréal ne se passe pas dans Rosemont–La Petite-Patrie pour la période de janvier à août 2014.

Voir les chiffres de vente et le prix médian et moyen des unifamiliales, des copropriétés et des plex dans les graphiques en fin de texte.

 

Des condos à vendre sur Holt. Photo : RueMasson.com

Des condos à vendre sur Holt. Photo : RueMasson.com

Lire le communiqué de la Chambre immobilière du Grand Montréal.

Les ventes résidentielles n’ont augmenté que de 2 % dans l’arrondissement par rapport aux chiffres de la même période en 2013. C’est dans Hochelaga-Maisonneuve que la baisse est importante avec une chute des ventes de 24 %. Pendant ce temps, à Villeray, c’est une hausse de 21 %. Sur le Plateau, la baisse est de 3 %.

Les chiffres de ventes des copropriétés, selon la Fédération des chambres immobilières du Québec, sont stables pour Rosemont–La Petite-Patrie de janvier à août 2014 en comparaison avec la même période l’an passé. Elles n’ont pas varié.

Pour les plex, les ventes ont augmenté de 7 % dans Rosemont–La Petite-Patrie, 1 % sur le Plateau et 15 % dans Villeray. La baisse est de 9 % dans Hochelaga-Maisonneuve.

Les prix médians et moyens des copropriétés dans Rosemont–La Petite-Patrie ont augmenté de 3 % et celui des plex de 2 %.

La Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ) explique pourquoi il est préférable de se baser sur le prix médian :  « La médiane est la valeur qui permet de partager une série en deux parties égales. Dans le cas qui nous intéresse, le prix médian est celui qui indique que la moitié des transactions ont eu cours à un prix inférieur et l’autre moitié à un prix supérieur. Par exemple, un prix médian de 150 000 $ indique que 50 % des propriétés se sont vendues en deçà de 150 000 $ et l’autre 50 % à un prix supérieur. »

L’avantage de la médiane comme mesure de tendance centrale est qu’elle n’est pas influencée par les valeurs extrêmes.

Les ventes résidentielles pour Rosemont-La Petite-Patrie et les trois arrondissements voisins

No comments

leave a comment

Publicité