Widget Image
Dernières nouvelles
Restez en contact :
vendredi le 20 septembre
HomePolitiqueClubs échangistes dans Rosemont : pas le paradis
Publicité

Clubs échangistes dans Rosemont : pas le paradis

Le titre du Journal de Montréal ce matin laisse peu de place à l’imagination : Rosemont paradis des échangistes. Est-ce à dire que les familles de Rosemont La Petite-Patrie s’ennuient? Sérieusement, les chiffres ne sont plus vrais sur les clubs échangistes. L’article parle aussi de deux problèmes différents : l’échangisme qui est légal et les salons de massage qui sont souvent en lien avec la prostitution et qui feront l’objet d’une nouvelle réglementation dans l’Arrondissement.

Exemple de serveuse sexy que nous voulons bien!

Les chiffres publiés dans l’article viennent d’une analyse de la Concertation des luttes contre l’exploitation sexuelle (CLES), un organisme qui doit présenter sa recherche en fin de journée lors d’un événement.

Concernant les clubs échangistes, les chiffres mentionnés dans l’article ne tiennent pas compte de la fermeture d’un des quatre clubs échangistes qui existaient en 2013 dans l’arrondissement. Celui au coin Rosemont/Christophe-Colomb sera remplacé par des condos.

Le maire de l’Arrondissement Rosemont-La Petite-Patrie rappelle que l’échangisme est légal. « Certaines personnes sont contre pour des questions morales, mais s’il y a de la prostitution dans ces bars, c’est le SPVM qui doit intervenir. Pour ma part, je n’ai pas envie de me mêler de ce qui se passe dans la vie sexuelle d’adultes consentants. Ce n’est pas de mes affaires », a commenté François Croteau.

Les salons de massage réglementés

Le Journal de Montréal rapporte également que 28 salons de massage parmi les 38 commerces à caractère sexuel répertoriés dans l’Arrondissement. Un problème auquel s’attaque l’Arrondissement avec l’adoption d’une nouvelle réglementation visant à limiter leur prolifération. 

L’avis de motion vise à modifier le Règlement d’urbanisme de l’arrondissement Rosemont-Petite-Patrie (01-279) afin :

– de créer l’usage « massage » pour qu’il ne soit plus assimilé à l’usage « soins personnels »;

– d’exiger un contingentement de 300 m entre les établissements comportant l’usage «massage ».

« La réglementation sur les salons de massage est une chose complètement différente, car cela cible un encadrement pour éviter et combattre la prostitution. Il ne faut pas faire d’amalgame entre les deux types de commerces », rappelle le maire Croteau.

Latest comments

  • Pour votre information, le club échangiste dont vous faites mention sur la rue Belanger est loin d’être fermé. On célébrera son 12e anniversaire en septembre prochain. Vous voulez vérifier … appeler au 514 807 2424

  • Plaisirs. Et je vous confirme qu’un seul existe sur la rue Bélanger et que c’est en effet le plus gros au Canada. Encore merci à vous d’avoir rectifié votée article.

  • Bon, l’auberge sur Christophe-Colomb sera enfin fermée…
    est-ce que l’exterminateur également est dans les plans..?

  • Que le maire s’occupe de faire appliquer les lois en place. Il fait des lois sur tout mais on est même pas capable d’avoir des avenue propre. Il se prend pour quelqu’un d’autre notre petit maire.

  • C’est vrai que les rues sont TRÈS sales, j’ai honte de notre ville. Et pour ceux qui ont une voiture, certaines rues sont tellement trouées et rapiécées (St-Zotique, par exemple) qu’on s’en va en cahotant très fortement. Un bon jour quelque chose va casser d’un coup sec. Je ne vous parle pas des graffitis, il y a une nouvelle brigade de crottés qui sévit dans la Petite Italie depuis 2 ans, il y en a partout. Et des énormes en plus, même sur des fenêtres de commerce. Vivement la retraite que je sacre mon camps à la campagne!

leave a comment

Publicité