Renforcement de l’interdiction d’utiliser les ruelles comme voie de transit

Par -

Le poste 44 du Service de police de la ville de Montréal (SPVM) va renforcer l’application du règlement qui interdit aux automobilistes d’utiliser les ruelles comme voie de transit pour passer d’une rue à l’autre.

Un pot de fleur bloque l'accès à la ruelle sur la 6e avenue près de la rue Dandurand. Photo : Archives/RueMasson.com

Un pot de fleur bloque l’accès à la ruelle sur la 6e avenue près de la rue Dandurand. Photo : Archives/RueMasson.com

En effet l’article 14 du règlement R.R.V.M, c. C-41 sur la circulation et le stationnement à l’égard de l’arrondissement Rosemont-La Petite-Patrie interdit au conducteur d’un véhicule routier de circuler dans une ruelle pour passer d’une rue à l’autre. Il est aussi interdit d’y stationner. On peut seulement utiliser les ruelles en automobile pour accéder aux cours arrières des résidences.

D’ailleurs, ce transit est impossible dans plusieurs ruelles avec la fermeture de certaines entrées. Les citoyens ont fait ces demandes pour sécuriser les ruelles et empêcher ce transit alors que les enfants jouent dans les ruelles.

L’amende est de 100 $ plus les frais administratifs pour l’utilisation de la ruelle comme voie de transit. La contravention est de 60 $ plus les frais administratifs pour le un véhicule stationné dans une ruelle.

Le poste 44 rappelle également que les policiers travaillent activement à patrouiller les ruelles pour faire de la prévention et de la répression, en particulier le matin et le soir autour des écoles.

3 commentaires à Renforcement de l’interdiction d’utiliser les ruelles comme voie de transit

  1. Brigitte

    Les policiers auraient interet a s’occuper des fous qui circulent a toute vitesse dans les rues de notre quartier plutot que s’attaquer aux citoyens qui empruntent les ruelles! La vitesse tue plus que rouler dans une ruelle pour traverser deux rues. Voyons donc!

  2. Belle initiative ! Je vis dans HOMA mais j’aimerais qu’on s’occupe de ma ruelle ainsi car c’est une autoroute ! Les gens ne réalisent pas que c’est notre cour arrière et notre quiétude/sécurité qui sont affectés quand ils passent à un endroit pour éviter des lumières et qu’ils n’ont pas d’affaire là. Dans mon cas, jamais je ne mange ou me repose dans ma cour arrière car j’ai l’impression de partager mon repas avec le quartier et que ce n’est pas reposant d’être dehors. De plus, ces les automobilistes roulent très vite et il y a des enfants qui jouent ! Le fait que les policiers patrouillent améliore la qualité de vie des citoyens, en particulier ceux qui vivent au 1er étage et qui doivent constamment garder leur stores fermés pour avoir un peu d’intimité en avant de la maison.

  3. Madame Brigitte !! Mes enfants jouent dans la ruelle, pas dans la rue ! La circulation de transit dans les ruelles, c’est aussi (sinon plus) dangeureux que la vitesse. En plus, les gens qui utilisent les ruelles comme voie de transit vont souvent super vite dans les ruelles… Franchement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>