Widget Image
Dernières nouvelles
Restez en contact :
dimanche le 23 septembre
HomePolitiqueDévoilement du PLD dans Rosemont : forte demande pour du transport collectif et actif
Publicité

Dévoilement du PLD dans Rosemont : forte demande pour du transport collectif et actif

L’Arrondissement Rosemont-La Petite-Patrie a longuement consulté les citoyens et travailleurs pour établir les 33 actions qui composent le plan local de transport dévoilé ce matin. Un constat : les gens veulent plus de transports actifs et collectifs pour ne pas utiliser leur voiture.

Le plan local de déplacement a été lancé ce matin à la Bibliothèque Marc-Favreau. Photo : RueMasson.com

Le plan local de déplacement a été lancé ce matin à la Bibliothèque Marc-Favreau. Photo : RueMasson.com

Ces deux éléments ressortent de la consultation. « Les gens veulent utiliser le vélo, la marche, l’autobus, mais ne se sentent pas en sécurité pour le faire et ne trouvent pas l’offre de transport collectif suffisant. Peu de gens se sont plaints de la qualité des routes et des infrastructures, sauf pour les trottoirs »,  explique le maire François Croteau.

Selon lui le message est clair : les gens veulent la sécurisation des viaducs, des intersections pour les piétons, le développement du réseau cyclable et une meilleure desserte du réseau de transport. « La priorité, c’est une convivialité des déplacements ».

33 actions proposées

Ce plan local de déplacement et ses 33 actions serviront de guide pour établir les priorités locales, mais aussi pour faire pression sur les autres acteurs en cause. « Le président de la STM sera heureux de le consulter pour savoir ou faire des améliorations», lance François Croteau.

Car des actions dépendent aussi de la ville centre, de la Société de transport de Montréal, du SPVM, du Canadien Pacifique et du gouvernement du Québec. Le maire est confiant que de nombreuses mesures pourront être mises en place par l’Arrondissement. Il espère en faire 40 % d’ici les quatre prochaines années et la totalité en huit ans.

« Notre objectif était que les gens qui viennent travailler dans l’arrondissement, mais surtout les citoyens, soient consultés et nous donnent leur opinion », souligne-t-il.

Plus de 3000 résidents et 1400 travailleurs ont transmis leurs commentaires par divers moyens. Des cartes ont ciblé les endroits les plus à risques.

Les principaux problèmes : circulation de transit et manque d’autobus

Les élus reçoivent les doléances des citoyens lors de chaque conseil municipal. Les problèmes de circulation y sont abondants.  Vitesse élevée des véhicules dans les rues, intersections dangereuses comme Rosemont/Saint-Michel et Saint-Michel/Masson, entre autres, manque de pistes cyclables, trottoirs en mauvais état. Est-ce que la consultation a dévoilé d’autres problèmes ?

« On sait que la rue Bourbonnière et les rues locales à l’est souffrent de la circulation de transit, mais j’ai appris qu’il y avait aussi un problème sur la 6e Avenue dans Angus », souligne la conseillère du Vieux-Rosemont, Érika Duchesne. Cette dernière rappelle qu’aucune mesure n’a été mise en oeuvre encore, car il faut établir un plan global pour ne pas déplacer le problème sur les autres rues.

Le maire Croteau entend aussi rappeler à la STM d’améliorer les services des autobus 47, 197 et 94.  Il pense aussi qu’avec les 4000 nouveaux résidents, un meilleur service de transport en commun sera nécessaire dans le Vieux-Rosemont. « L’autobus 25 devrait se rendre au métro Préfontaine qui est à moins de 500 mètres en marchant », pense-t-il.

Érika Duchesne est d’avis que l’offre de transport en commun devrait être mise en place avant l’arrivée des résidents et non après. « Mais la STM ne pense pas ainsi et nos demandes restent sans réponse pour le moment. »

Aucune enveloppe budgétaire supplémentaire n’est prévue pour l’implantation des mesures du PLD. Ce sont le programme triennal d’immobilisation (PTI) et le budget d’Arrondissement qui seront utilisés.

Plusieurs autres articles sur des points sensibles sont à venir : le camionnage et la sécurisation des viaducs. On passera en revue les différentes actions proposées.

 Pour lire le plan local de déplacement 

Pour lire les commentaires des citoyens

Latest comments

  • 34ième action proposée: optimiser l’offre de transport en commun en direction ouest en décalant les heures de passage entre les circuits d’autobus 27 et 47.

    35ième action proposée: bonifier l’offre de transport en commun en direction ouest en allongeant les circuits d’autobus 27 et 47 jusqu’à l’avenue du Parc.

  • J’ai lu rapidement le texte du PLD mais, corrigez-moi si je me trompe, aucune recommandation ne concerne l’augmentation de la fréquence de la ligne 47. Cette ligne traverse pourtant un des quartiers les plus populeux de Montréal et les écarts entre les passages du bus 47 sont inacceptables, dignes d’un bled perdu.

    Il est absolument incroyable qu’en plein jour, on doive attendre 30 minutes pour prendre le bus qui nous permettra de sortir du quartier. Sans compter que le trajet jusqu’au métro est particulièrement tortueux et lent. Sur Saint-Joseph, le 27 est à peine mieux.

  • La ligne 94 laisse également à désirer; alors qu’il rejoint deux lignes de métro, ce bus ne passe qu’aux demi-heures en journée et à peine plus souvent durant l’heure de pointe. Notons également l’achalandage presque démesuré sur cette ligne le matin de septembre à juin. Pourquoi ne pas ajouter un passage en heure de pointe? Aussi, il serait bien que les passages du 10 et du 94 soient décalés au lieu de passer aux demi-heures à 5 minutes de différence..

leave a comment

Publicité