Pour en finir avec le chaos des boîtes à dons

Par -

Le nombre grandissant des boîtes à dons sur le territoire de Rosemont-Petite-Patrie, installées souvent de façon anarchique, pousse l’arrondissement à revoir son règlement d’urbanisme.

L'installation de ces boites de dons sera réglementée dans l'Arrondissement. Photo : RueMasson.com

L’installation de ces boîtes de dons sera réglementée dans l’Arrondissement. Photo : RueMasson.com

« En mars 2014, nous avons recensé 65 conteneurs dont 28 d’entre eux ont été installés sur le domaine public sans avoir obtenu d’autorisation de l’arrondissement», indique-t-on dans le sommaire décisionnel du conseil d’arrondissement du 5 mai.

Les modifications du règlement vise notamment à limiter le nombre de conteneurs par terrain, limiter la grosseur des conteneurs (maximum 2 mètres de hauteur et une surface maximum de 3 mètres carrés) et à circonscrire les conteneurs dans certains secteurs seulement.

Ces conteneurs sont habituellement la propriété d’organismes de charité qui récupèrent les dons du public pour financer leurs activités. Toutefois, certains organismes servent d’écrans pour des individus qui revendent des vêtements pour leur profit personnel comme le dénonçait un reportage de l’émission La Facture l’automne dernier, voir le reportage. Quand on donne dans une boîte à dons dans la rue, il faut être vigilant et bien connaître l’organisme bénéficiaire.

Il y aura une consultation publique le 2 juin à 17 h à la salle du conseil (5650, d’Iberville) pour la modification du Règlement d’urbanisme de l’arrondissement Rosemont-Petite-Patrie. Ce sera avant le conseil d’Arrondissement de juin qui se tiendra à 19 h.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>