Le côté féminin de la rue Masson

Par -

Sophie Raymond-Masson, vous connaissez? Elle est l’épouse de Joseph Masson, celui qui a donné son nom à la rue Masson. Sophie Masson a joué un rôle actif dans le développement des affaires de sa famille.  La Société d’histoire Rosemont-Petite-Patrie lui a consacré une conférence ce printemps, prononcée par André Fontaine, conseiller municipal indépendant représentant le quartier du Veux-Terrebonne. Voici le compte rendu.

Peinture de Sophie Raymond-Masson par l'artiste Théophile Hamel

Peinture de Sophie Raymond-Masson par l’artiste Théophile Hamel

Sophie Raymond-Masson est une bâtisseuse, bienfaitrice et seigneuresse de Terrebonne. Elle s’est mariée avec Joseph Masson, éminent homme d’affaires montréalais du 19e siècle, seigneur de Terrebonne et premier millionnaire canadien-français. Notre article Qui était Joseph Masson.

Une jeunesse dorée
Née Geneviève-Sophie Raymond le 6 octobre 1798, à La Prairie, celle qui deviendra la seigneuresse de Terrebonne grâce à son mariage avec Joseph Masson est issue d’un milieu très aisé. Son père, Jean-Baptiste Raymond, est un riche marchand, fabricant et négociant. Il est également juge de paix, député de Huntingdon à la Chambre d’assemblée du Bas-Canada et capitaine de milice. Les racines bourgeoises de Sophie Raymond feront d’ailleurs en sorte que tout au long de sa vie, elle gardera d’excellentes manières ainsi qu’un goût pour le luxe.

À 18 ans, cette jeune fille est un excellent parti pour le jeune et ambitieux Joseph Masson, un commerçant prospère associé à la famille écossaise Robertson, laquelle compte plus d’un important homme d’affaires. C’est alors avec l’appui inconditionnel que son mentor, Hugh Robertson, que Joseph Masson unira sa destinée à celle de Sophie Raymond le 6 avril 1818. Cette alliance en est davantage une d’affaires que d’amour, comme c’est encore très fréquent à l’époque.

Bienfaitrice, bâtisseuse et femme d’affaires avertie
Sophie Masson devient veuve à 49 ans. Son mari meurt le 15 mai 1847. C’est à partir de ce moment qu’elle joue pleinement son rôle de bienfaitrice, de bâtisseuse et de femme d’affaires.

En effet, en 1847, elle confirme la contribution financière de son conjoint à la fondation d’un collège classique et commercial qui sera érigé à Terrebonne. On le nomme d’ailleurs le Collège Masson, qui malheureusement, sera la proie des flammes en 1875 et ne sera jamais reconstruit. Puis, elle apporte sa contribution à plusieurs œuvres d’éducation et d’assistance sociale tant dans les régions de Montréal, de Laval et de Mascouche. Mme Masson fait aussi des dons aux missions venant en aide aux peuples autochtones du nord-ouest du Canada et du Manitoba. Le jeune Louis Riel a notamment bénéficié de sa générosité.

Le Bureau seigneurial et le Moulin neuf, sur l’île des Moulins, sont aussi le fruit de ses initiatives. Puis, en 1848, la « grande dame de Terrebonne » fait construire une résidence de luxe, le « château Masson », lequel ouvrira ses portes à Noël, en 1854. Cette immense demeure comportant une fontaine à trois vasques et un bassin se veut un foyer de vie sociale que les élites religieuses et politiques fréquentent assidument. Depuis 1902, elle abrite le Collège du Saint-Sacrement de Terrebonne.

Par ailleurs, l’église de Terrebonne construite en 1734 étant devenue désuète, la seigneuresse de Terrebonne manifeste encore une fois sa générosité en cédant des terrains et des pierres pour la construction d’un nouveau lieu de culte, l’église Saint-Louis, qui ouvre ses portes 1879.

Enfin, Sophie Masson se révèle visionnaire en investissant dans la construction d’un bateau à vapeur, Le Terrebonne, et à la réalisation du Terrebonne Turnpike, un réseau routier fait de macadam.

Des funérailles grandioses
Cette femme exceptionnelle s’éteint le 30 novembre 1882 à l’âge de 84 ans. Ses obsèques auront lieu à l’église Saint-Louis, à Terrebonne, et une foule très nombreuse vient lui rendre un dernier hommage.

Sophie Raymond-Masson a mis au monde 12 enfants dont seulement huit atteignent l’âge adulte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>