Paul Franche : un scientifique engagé

Par -

Passionné du Québec, le candidat de la Coalition avenir Québec (CAQ) dans Gouin, Paul Franche, espère pouvoir mettre son esprit d’analyse, son pragmatisme et son ouverture au service des gens de la circonscription.

Paul Franche, candidat de la Coalition Avenir Québec dans Gouin

Paul Franche, candidat de la Coalition Avenir Québec dans Gouin. Photo : RueMasson.com

RueMasson.com a fait des demandes d’entrevue à toutes les personnes candidates des circonscriptions de Rosemont et Gouin. Aujourd’hui, on vous présente Paul Franche, candidat de la Coalition avenir Québec dans Gouin.

Homme aux intérêts variés et aux horizons élargis, Paul Franche est un inclassable. Docteur en physique théorique, bénévole pour une organisation non gouvernementale (ONG), évaluateur d’impact pour différentes compagnies, le candidat de la CAQ a aussi beaucoup voyagé, de l’Inde au Moyen-Orient, en Europe et en Amérique latine. Grand sportif, il pratique aussi bien le ski de fond que le « ultimate frisbee ». Son dada? Le café.

Ce n’est pas la première fois que Paul Franche s’implique auprès de la CAQ puisqu’il était directeur de comté dans Gouin lors des élections de 2012. Fort de son expérience, il a décidé de plonger complètement cette fois-ci. « J’ai toujours été impliqué dans le comté que ce soit au municipal, provincial ou fédéral, parce que je m’intéresse à ce qui se passe chez moi », confie le candidat, aussi résident de Gouin.

Pourquoi la CAQ?

« Je crois que notre programme sur les familles, la lutte au décrochage scolaire et la création de richesse au Québec est exactement ce dont les gens de Gouin ont besoin », affirme d’emblée le jeune candidat. M. Franche croit que plusieurs électeurs se reconnaîtraient aussi dans le programme de la CAQ s’il était plus connu. Au fil de ses rencontres dans le quartier, il a parlé à beaucoup de gens qui avaient le même discours que son chef, François Legault, sans avoir fait le lien entre les deux.

Pour Paul Franche, la priorité doit être de faire le ménage, le reste suivra. « Ce n’est pas seulement un ménage financier dont le gouvernement a besoin. Il faut aussi commencer à se poser les vraies questions, celles qui ont un impact véritable sur la vie des gens, plutôt que de faire des annonces électorales sans substance. » Il donne en exemple l’annonce du prolongement de la ligne bleue par le Parti québécois. Le tout s’est fait sans échéancier, sans budget ni étude de faisabilité. « Avant de faire une annonce aussi importante, il est important d’étudier la situation à savoir : est-ce que c’est mieux de rallonger la ligne bleue ou d’augmenter le nombre de passages d’autobus par exemple? »

Sur la question du financement de logements sociaux, absente de la plateforme de la CAQ, le candidat de Gouin explique: « Je crois que ce n’est pas en faisant des promesses d’argent que l’on va régler le problème, mais en s’attaquant à la source. » C’est pourquoi la volonté de son parti de s’attaquer au décrochage scolaire est, selon lui, la meilleure solution à long terme.

Créer de la richesse

Un autre enjeu local est celui des terrains contaminés. « Beaucoup d’entreprises ou d’organisations cherchent des emplacements à Montréal et Gouin est un quartier plein de potentiel de développement. La décontamination des terrains, l’un des pivots de notre plateforme, pourrait apporter beaucoup d’emplois dans le quartier et aider à la création de la richesse. »

De son propre aveu, il est difficile pour un parti de se retrouver entre deux feux. M.Franche estime pourtant que, entre les chicanes péquistes et libérales qui divisent la population avec le spectre du référendum et celui de la Charte, les Québécois sont prêts pour un vrai changement. « Les gens de Gouin méritent beaucoup mieux que ce qu’ils reçoivent actuellement », affirme-t-il.

Le candidat envisage l’avenir de son parti avec optimisme: « Les gens ont vu qu’on n’était pas là pour faire de la chicane, mais qu’on a négocié avec le gouvernement quand c’était le temps et que c’était bon pour eux ».

Consultez notre section spéciale sur les élections provinciales 2014 avec les entrevues des candidat-e-s des circonscriptions de Rosemont et Gouin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>