La « caravane de l’amour» de passage sur Masson

Par -

L’autocar électoral tout blanc de Québec solidaire était de passage dans Rosemont mardi midi. Il menait les journalistes à la conférence de presse dévoilant le cadre financier du parti, sur la rue Masson, au local électoral du candidat de Rosemont Jean Trudelle.

La "Caravane de l'amour" de Québec solidaire était de passage sur la rue Masson mardi midi. Photo : RueMasson.com

La « Caravane de l’amour » de Québec solidaire était de passage sur la rue Masson mardi midi. Photo : RueMasson.com

RueMasson.com est monté à bord de ce que Québec solidaire appelle «La caravane de l’amour». Traditionnellement, ce sont les journalistes qui donnent un nom au véhicule qui les transporte durant les campagnes électorales. « On lui a donné un nom avant que les journalistes le fassent », explique Élise Tanguay, l’attachée de presse du parti. La caravane de l’amour, donc, qui fait un match parfait avec le slogan du parti « Pour l’amour de… » (avec le nom de la circonscription briguée).

Lors du passage de RueMasson.com dans l’autocar de campagne, il n’y avait qu’une seule journaliste à bord, Annie Mathieu du journal Le Soleil de Québec. En début de campagne, c’était la journaliste du Devoir Mélanie Loisel qui couvrait en solitaire. Elle l’appelait alors le bus solitaire.

L’autocar tout blanc et discret transporte les journalistes et médias couvrant la campagne électorale de Québec solidaire. C’est par souci d’indépendance qu’il n’est pas aux couleurs du parti a indiqué l’équipe de Québec solidaire. Les co-porte-parole Françoise David et Andrés Fontecilla se promènent en mini-fourgonnettes.

C’est la première année que la formation politique se paye un autobus de campagne. Difficile de dire si les récents changements concernant le financement des partis y sont pour quelque chose. Quoi qu’il en soit « on a amassé plus de dons que la CAQ», affirme Mme Tanguay.

Une campagne carboneutre

RueMasson.com a profité d’un lift depuis l’église Saint-Esprit jusqu’au local électoral du candidat de Rosemont, qui se trouve sur Masson, près de Bourbonnière. Pas très écologique comme trajet pour un parti dont un des slogans est « Pour l’amour d’un Québec vert». De plus, des lecteurs ont mentionné sur Facebook que le moteur tournait au ralenti sur Masson, avant le début de la conférence de presse. Nous avons toutefois remarqué que le moteur était éteint lorsque l’autocar était stationné devant l’église. À noter, il faut que le bus soit en marche si ses occupants ont besoin d’utiliser l’internet sans-fil (c’est comme ça qu’on a pu envoyer des photos sur nos réseaux sociaux).

Toute la campagne est carboneutre nous promet le personnel de Québec solidaire. Des crédits de carbone ont été achetés pour tous les déplacements en autocar et en mini-fourgonnette ainsi qu’un aller-retour en avion à Rimouski et l’impression des pancartes et des dépliants. Des arbres seront plantés, pour compenser la pollution électorale par Carbone boréal, programme de compensation de gaz à effet de serre instauré par la Chaire de recherche en éco-conseil de l’Université du Québec à Chicoutimi.

Divulgation du cadre financier

Québec solidaire a divulgué son cadre financier dans Rosemont en présence d’Amir Khadir, député sortant de Mercier, du co-porte-parole Andrés Fontecilla et du candidat dans Rosemont Jean Trudelle.

Lire le cadre financier de Québec solidaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>