Widget Image
Dernières nouvelles
Restez en contact :
jeudi le 19 juillet
HomeVie de quartierLe projet MUV Condos, voisin du parc Pélican, prend son envol
Publicité

Le projet MUV Condos, voisin du parc Pélican, prend son envol

Alors que les premiers édifices du projet Angus-Mont-Royal sont construits, le projet MUV condos vient d’obtenir son permis de construction pour la première phase du projet qui comptera 350 logements au final, presque 4 ans après le début du projet. Il s’agit du plus grand et troisième projet immobilier d’envergure dans le quartier qui est sur les rails.

Les pelles mécaniques sont sur le terrain de l’ancienne usine Norampac sur la rue Molson, prêtes à creuser les fondations de 190 logements. C’est la première phase du projet. Ce sera le plus grand projet immobilier qui devrait ajouter plus de 1000 résidents au Vieux-Rosemont, sans compter Angus-Mont-Royal et le projet de l’ancien centre Préfontaine qui sont en pleine construction. Il n’y a que le projet Solotech qui n’a pas décollé.

Les travaux ont commencé sur le site de l'ancienne usine Norampac. Photo : RueMasson.com

Les travaux ont commencé sur le site de l’ancienne usine Norampac. Photo : RueMasson.com

Le 13 janvier dernier, le conseil d’Arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie accordait finalement le permis pour construire un nouveau bâtiment de 6 à 8 étages, aménager 190 logements ainsi que 2 sous-sols pour les stationnements. Les acheteurs qui attendent depuis presque 2 ans pourront vraisemblablement emménager d’ici l’été 2015.

Les retards ont maintes fois été dénoncés par les acheteurs. Le maire François Croteau leur a toujours expliqué que le promoteur ne suivait pas différents règlements d’urbanisme et les premiers plans présentés à l’Office de consultation publique de Montréal.

Ce bâtiment, qui fait partie de la phrase 1 du projet, comportera une partie des logements abordables et familiaux requis, conformément à l’entente de développement signée avec Gestion Réseau Sélection.

Dans le sommaire décisionnel, on peut lire que le présent projet tient compte de cet avis et de l’avis du comité consultatif d’urbanisme du 27 novembre portant sur la révision architecturale de l’emplacement 2 du projet de redéveloppement du site de l’ancienne usine de Norampac.

Un projet qui a cumulé les retards

Coin Molson et St-Joseph (photo: Plan d'aménagement d'ensemble - site de l'usine Norampac )

Coin Molson et St-Joseph (photo: Plan d’aménagement d’ensemble – site de l’usine Norampac )

Le conseil d’Arrondissement a approuvé l’entente de développement pour la réalisation du projet immobilier sur l’ancien site de l’entreprise Norampac en juillet 2010. Il était prévu que le projet devait être complété d’ici 10 ans, soit pour 2020.

Par la suite, il y a eu une consultation publique en septembre 2010 et aucune opposition au projet n’a été enregistrée. C’est en janvier 2011 que le projet a eu le feu vert de l’Office de consultation publique de Montréal. L’OCPM avait cependant émis quelques recommandations, dont un problème de réduction de l’ensoleillement du parc Pélican de l’autre côté de la rue Molson.

Latest comments

  • « Le maire François Croteau leur a toujours expliqué que le promoteur ne suivait pas différents règlements d’urbanisme et les premiers plans présentés à l’Office de consultation publique de Montréal ».

    La version des faits que j’ai entendu est plutôt que le CCU prend son rôle un peu trop au sérieux, en siégeant à huis-clos, pour avoir refusé à plusieurs reprises le projet Angus-Avenue du Mont-Royal pour des niaiseries mineures esthétiques qui changeaient à chaque rencontre selon les personnes sur le CCU.

    Enfin, c’est passé et c’est réglé, mais j’ai trouvé ça très frustrant de devoir attendre aussi longtemps pour que ça débloque. J’habite déjà dans le Vieux-Rosemont et c’est le genre de projet de condos abordables (on s’entend…) qui me permet de ne pas sacrer mon camp en banlieue avec ma jeune famille pour demeurer dans un quartier que j’aime.

  • Donc le projet Solotech ne verra pas le jour? Ou est-ce toujours dans les plans du promoteur?

  • Il faut bien que les bureaucrates justifient leur emploi…

  • À partir du moment où changer un couvercle d’une bouche d’égout prend plus de 6 semaines (coin Rachel de Chambly), on peut s’imaginer que les démarches sont toujours longues avec les Arrondissements.

leave a comment

Publicité