Widget Image
Dernières nouvelles
Restez en contact :
jeudi le 10 octobre
HomeVie de quartierVélo sous zéro passera dans Rosemont
Publicité

Vélo sous zéro passera dans Rosemont

Pour démystifier le vélo en hiver, Vélo Québec lance Vélo sous zéro, le pendant hivernal du Tour de l’île. Le trajet de ce tour cycliste passera notamment par Rosemont-La Petite-Patrie, un arrondissement qui s’efforce de garder certaines de ses pistes cyclables déneigées.

Le Coursier du Centre-Ville aime les cadenas.

Prêt pour le vélo d’hiver? Photo : RueMasson.com

Vélo Québec espère attirer 300 cyclistes lors de ce premier happening, le dimanche 16 février. Le parcours de 15 kilomètres prendra son départ à la Maison des cyclistes sur la rue Rachel Est, en face du parc Lafontaine pour se rendre jusqu’au Jardin botanique, puis retour au départ.

L’événement est gratuit. Il faut toutefois s’inscrire sur le site internet de Vélo Québec (à partir de jeudi).

Vous pensez que les cyclistes n’ont pas froid aux yeux? C’est sûr qu’il faut s’habiller. Mais ce n’est pas pire que d’aller faire du ski ou du jogging en plein hiver, mentionne Suzanne Lareau, la PDG de Vélo Québec en entrevue avec Radio-Canada.

L’objectif d’un événement de ce genre est de faire mieux comprendre au public que le vélo en hiver n’est pas si casse-cou (on roule la majorité du temps sur la chaussée) et qu’il s’agit d’adapter sa conduite, comme on le fait en voiture, pour rouler de façon sécuritaire.

Latest comments

  • Très bonne idée pour encourager le cyclisme d’hiver. Je compte bien y participer.

  • Je vous encourage tous à y aller. Mais je suis à vélo 365 jours par année, je crois que je fais grandement ma part pour encourage cette discipline. Bon vélo!

  • Oui, bonne idée. Je n’ai plus la capacité de le faire, et je les trouve très courageux, ces cyclistes hivernaux. Moi, je marche maintenant…

  • Ce serait l’occasion de questionner l’Arrondissement du Plateau qui déneige la piste de la rue Rachel, sauf entre Parthenais et Hogan environ. Pourquoi ce chaînon manquant ???

  • Quartier plus pauvre peut-être??? On entend dire souvent que ces quartiers sont desservis…

  • Moi personnellement, c’est les automobilistes hivernaux que je trouve très courageux. Se creuser ou trouver une place de stationnement les jours suivant les tempêtes, gratter ses vitres pleines de verglas, ne pas oublier d’installer ses pneus d’hiver avant le 15 décembre(?), re-re-re-re-remplir son réservoir de lave-glace, les beaux manteaux salis par le calcium-poussière-gadou qui recouvre leurs belles carrosseries. Ouf! Sans compter les tracas annuels, les immatriculations, les assurances, l’essence trop cher, les réparations, l’entretien générale, la circulation, les contraventions, alouette! J’aime mieux prendre mon vélo, été comme hiver!

  • Inscrite! Espère juste qu’il ne fera pas trop froid…ou un tempête de neige!

  • Hi Hi Hi je n’y avais pas pensé, parce que, étant semi-retraitée, je prends surtout le transport en commun et déneiger fait partie de mes activités favorites, ayant habité à la campagne de nombreuses années.

  • D’accord avec l’essentiel de ce que tu dis Bobby. Mais, soyons honnête, le vélo comporte aussi certains désagréments. La pluie, les vêtements salis par la slush et le sel, les vêtements de rechange souvent nécessaires quand il fait chaud, la limite de chose à transporter, les conflits avec les automobilistes… Je sais de quoi je parle puisque je vais travailler en vélo 12 mois par année moi itou.
    « Over all » dans bien des cas, le vélo est avantageux, c’est sur. Mais, en même temps, il ne faut pas porter des lunettes roses. C’est un peu comme quand on essai de nous faire croire que le transport en commun c’est le bonheur total. Faut pas avoir voyagé en bus et métro très souvent pour dire ça. Souhaitable bien sur mais, agréable…..come on !

  • @ Alain; Je pense que c’est une question de sa propre réalité de la vie. Je vois plus de désavantages de se transporter avec une voiture mais pour un autre, il y a plus de désavantages d’être à vélo. Chacun sa réalité! Mais dans la vie, je pense qu’il faut s’adapter à nos choix. Je travail à vélo 12 mois par année aussi. Je me suis adapter à ce choix. J’ai de vieux pantalons de neige pour l’hiver alors pas de problème de « slush ». La pluie, j’ai mon kit de pluie aussi. Les conflits avec les automobilistes, j’essaie d’êtres zen (pas facile parfois). J’utilise les services de livraisons. Je me suis adapter à ce style de vie. Alors, oui, pour moi c’est la meilleur solution.

  • 100% d’accord Bobby. Moi aussi je considère que les avantages de prendre mon vélo surpassent largement les désavantages. Je voulais juste dire qu’il faut être honnête et reconnaitre que, des désavantages, il y en a aussi.
    Au plaisirs de se croiser à vélo sous zéro !

  • Ils sont courageux ! Je suis plutôt transport en commun 365 jours par année.

leave a comment

Publicité