Widget Image
Dernières nouvelles
Restez en contact :
lundi le 24 septembre
HomePolitiqueBudget 2014 : l’Arrondissement doit couper 978 000 $
Publicité

Budget 2014 : l’Arrondissement doit couper 978 000 $

En 2012, la ville centre annonçait une augmentation des transferts aux arrondissements, dont leur indexation. Alors que l’Arrondissement Rosemont-La Petite-Patrie se préparait à mettre le point final à son budget 2014, l’annonce de compressions et l’annulation de l’indexation promise l’a forcé à retrancher une somme de 978 000 $. Le budget sera connu le 13 janvier.

L'adoption du budget 2012 de l'Arrondissement. Photo : Archives/RueMasson.com

L’adoption du budget 2012 de l’Arrondissement. Photo : Archives/RueMasson.com

Si le maire de l’Arrondissement François Croteau souligne que les services directs aux citoyens ne seront pas touchés, des organismes et autres services seront quand même touchés par ce manque à gagner surprise.

L’Arrondissement Rosemont-La Petite-Patrie n’est pas le seul touché par des compressions. La ville de Montréal a annoncé des coupures de 50 millions au total dont 14 millions sont coupés dans le versement aux arrondissements.

Le budget de l’Arrondissement est de plus de 62 millions. Voir notre article sur le budget de 2013. Le budget 2014 sera déposé et adopté le lundi 13 janvier après la séance régulière du conseil d’Arrondissement qui commence à 19 h.

Lire l’article : 2,7 millions de dollars supplémentaires pour l’Arrondissement Rosemont-La Petite-Patrie.

Par ailleurs, les contribuables montréalais auront un mois de  plus pour payer leur compte de taxes puisque le budget 2014 ne sera déposé qu’en février. Voir l’article de La Presse à ce sujet.

Normalement le budget d’arrondissement est adopté à l’automne. En raison des élections municipales, l’adoption du budget était prévue pour janvier 2014, même si certains arrondissements, comme celui de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, ont réussi à adopter leur budget en décembre.

François Croteau n’était pas très heureux de l’annonce de l’annulation de l’indexation pour les arrondissements qui représente un manque à gagner de presque 1 million de dollars. « C’est un renversement de ce qui avait été voté avant les élections pour l’indexation. L’Arrondissement doit donc payer l’indexation et ça représente une somme de 978 000 $. Il a fallu rapidement se concerter pour voir ce qu’on peut faire en terme de compression. On attendait l’indexation, mais il a fallu couper », a-t-il expliqué.

Des compressions dans les demandes de financement des organismes

L’Arrondissement a donc coupé dans plusieurs postes budgétaires pour compenser le manque à gagner de 978 000 $. Les principales compressions sont dans l’achat de papeterie, de matériel informatique, de produits ménagers et les demandes de financement des organismes pour des événements.

« L’enveloppe mise de côté pour les événements a été coupée de 100 000 $. Il se peut donc que certains organismes ne reçoivent pas l’ensemble de l’argent demandé », explique le maire.

Autres compressions : Le fonds d’initiative culturel est coupé de 15 000 $, soit de la moitié. L’utilisation de l’essence, de l’électricité a aussi été coupée.

« Ça va être une année difficile pour l’arrondissement, ça sera le régime sec en 2014. C’est quand même un montant substantiel. C’est la première année qu’on doit couper dans les services. On ne peut pas couper les budgets d’Arrondissement sans faire croire qu’il n’y aura pas de baisse de service et pendant ce temps les citoyens ont des augmentations de taxes », lance  le maire Croteau.

Casse-croute et gardiens de parcs coupés

Au total, 70 postes budgétaires ont été touchés. Les casse-croutes ouverts dans les arénas n’existent plus et les gardiens de parcs ont été coupés. Une personne ouvrira les chalets le matin et les fermera le soir. Le maire soutient qu’avant il y avait des gardiens qui s’assuraient de l’entretien. Mais, plusieurs citoyens se plaignent depuis longtemps du fait que les chalets de parcs ne sont pas toujours ouverts durant la journée.

D’autres compressions dans le budget de l’Arrondissement seront annoncées lundi prochain lors de son dépôt et son adoption.

Le maire prend l’excuse de la rapidité du dépôt du budget pour expliquer qu’il ne sera pas offert sur le web en avance pour les citoyens comme l’année dernière. Voir notre article sur le budget 2013.

Membre de Projet Montréal, parti de l’opposition officielle, il en profite aussi pour critiquer l’administration du maire de Montréal Denis Coderre qui déposera son premier budget en février. « Il y a plus d’employés à la ville centre que dans les arrondissements. Je remets en question les priorités de l’administration centrale. Ça fait 5 ans qu’on rationalise. On pellette dans la cour du voisin comme le fédéral le fait avec le Québec », conclut le maire Croteau.

 

Latest comments

  • Si l’arrondissement cherche une source de financement, il n’a qu’a faire passer plus souvent l’agent de stationnement, à la quantité de voitures qui se stationnent dans des zones de vignettes entre la 7e et la 10e avenue sans en avoir une, c’est fou l’argent qui s’y perd 🙂 Et c’est une belle source de revenue venant de l’extérieur du quartier… A moins que l’arrondissement décide de baisser le prix des vignettes car en ce moment, je ne vois pas l’avantage d’en avoir une, les tickets ne se donnent pas…mais ça, ça me surprendrait.

  • Merci de l’info. Par contre, il est vrai que l’agent passe mais pas souvent, une auto pourrait passer 3-4 heures de temps dans une zone à vignette, comme des clients de la casa et pas un seul agent passera. Pire que ça, il y a une voiture qui est restée enneigée du 3 au 6 janvier, pas de vignette et jamais eu une contravention. Avant, quand ils passaient, il déblayaient pour y voir si vignettes il y avait en dessous. Je ne parle même pas en cas de déneigement de rues ou de tempête, là, il n’y a plus personne qui respecte les vignettes et pas de contraventions ne se donne, on s’entend que de la neige, il y a en a 3-4 mois par années….

  • «Mais, plusieurs citoyens se plaignent depuis longtemps du fait que les chalets de parcs ne sont pas toujours ouverts durant la journée.»
    Ils sont rares les occasions où, chaque fois que j’avais besoin de visiter les toilettes dans un parc (là où il y en a…), j’ai pu le faire légitimement. Porte verrouillée la plupart du temps. À Rosemont comme dans d’autres quartiers du reste…Coupure de budget ou pas…
    Où croyez-vous que j’ai dû me soulager, à mon corps défendant?
    Il y a longtemps que je dis mon vote ira au candidat «allumé» qui promettra des toilettes publiques un peu partout en ville…
    Le comble, déjà vu: Un 23 juin au soir au Parc Lafontaine, les toilettes du Centre Calixa-Lavallée bien verrouillées…

  • Qu’en est-il de l’utilisation plus fréquente des services des cols bleus de l’arrondissement au lieu de donner des sous-contrats à des entreprises privées? Il me semble que l’an passé l’arrondissement avait indiqué son intention d’utiliser plus fréquemment les cols bleus de l’arrondissement. Je n’en ai plus entendu parler. Ce sont des montants considérables en terme d’économie dans les dépenses pplutôt que des montants minuscules comme de couper les surveillants de parc.

  • Voici 2M de dépense qui aurait pu être coupé…

    http://ruemasson.com/?p=23413

    2M pour un chalet et des tables de ping-pong. Non mais sérieux, donnez-moi 250,000 max et je donne les contrats pour faire construire un chalet avec des tables de ping-pong.

    On dirait que dans le domaine public on a perdu le sens de la valeur de l’argent!

  • Difficile de commenter lorsqu’on n’a aucune idée du contenu du budget. Ce 2M représente semble-t-il une augmentation prévue qui ne se réalisera pas. Habituellement les servics publics réussissent très facilement à réajuster leurs flûtes dans ces cas-là. Il ne faut que reporter ou annuler les projets directement liés à l’augmentation et faire quelques ajustements mineurs ailleurs dans le budget. Pour avoir déjà travaillé à ce qui s’appelait alors les affaires corporatives à la Ville de Montréal, j’ai pu voir que seules les dépenses fixes (salaires,, avantages sociaux, coûts d’immobilisations etc…) posent un problème.

  • Il y a une erreur , les casse-croûtes dans les arénas ne sont pas fermer !

leave a comment

Publicité