On goûte au Pizza Pizza

Par -

Deux pizzerias viennent d’ouvrir face-à-face entre la 4e et 5e Avenue sur Masson. Prenant notre courage et notre pelle à deux mains, surtout notre pelle ces temps-ci, nous nous sommes creusés un chemin jusqu’à celle du Upper, Pizza Pizza, pour tester deux de leurs pizzas: l’hawaïenne et la végétarienne. F+F Pizza devra donc attendre quelques jours de plus avant notre visite.

La façade de Pizza Pizza sur Masson (photo: RueMasson.com)

La façade de Pizza Pizza sur Masson. Photo: RueMasson.com

Avec l’ajout de ces deux nouvelles pizzerias à celles déjà existantes, nous pouvons maintenant officiellement annoncer le nouveau statut du quartier: Rosemont, capitale de la pizza. Espérons qu’un office de tourisme rosemontois ouvre ses portes pour vanter les mérites de ce nouveau titre intergalactique.

Premières constatations à l’intérieur du restaurant: ça sent le gras et la panure, avec tout ce qui vient avec. Les employés portent tous l’uniforme officiel « Pizza Pizza », avec la feuille d’érable à l’arrière de la casquette. Ces faits nous rappellent que la chaîne est avant tout un fast food de style étasunien, même si celle-ci est ontarienne.

L’éclairage néon nous remémore un peu trop les fins de soirée à 4h du matin, quand toute la gang intoxiquée par les huit shooters de B-52 se ramasse à la pizzeria du coin pour le trip de bouffe hebdomadaire. Mal de yeux garanti. Mais disons que ça pourrait être pire, les murs pourraient être verts.

Une télévision dans un coin nous rappelle aussi qu’on est filmés, sans doute pour des gags de Juste pour rire. Quelques tables sont disposées pour manger sur place, mais l’ambiance ne s’y prête pas vraiment. Le « pour emporter » semble plus approprié. Pour les pressés, il y a un comptoir pour prendre une pointe sur le pouce, pas besoin d’attendre sa commande. Point très positif: il y a un service de livraison.

La « machine » est encore en rodage, ce qui est normal après seulement quelques jours d’activité. Le caissier cherche ses boutons, ne connait pas les prix ni complètement les produits.

Le menu

Le comptoir « sur le pouce » chez Pizza Pizza (photo: RueMasson.com)

Le comptoir « sur le pouce » chez Pizza Pizza. Photo: RueMasson.com.

Le choix des pizzas est très varié et les photos du menu donnent le goût de toutes les essayer. Effet réussi. Le menu papier est bilingue et très esthétique: un petit livret carré en papier glacé blanc assez épuré. Les boîtes à pizza sont elles aussi très esthétiques. Les photos sont évidemment trop « stagées », autant sur place que sur leur site internet, comme tout bon fast-food sait le faire.

Outre la panoplie de pizzas, un grand choix de menu s’offre aux clients: sandwichs italiens, ailes de poulet, salade, panzerotti… il y a de tout pour regarder le Super Bowl. On apprécie particulièrement le menu sans gluten et la présence sur leur site internet de la liste de tous les ingrédients qui composent leurs plats. Vive la diversité.

La dégustation

Déception mineure à l’ouverture des boîtes: deux petits supports en plastique qui se trouvent au centre des pizzas. Au y’able les petites boules de pâte à pizza si bourratives qui suscitaient débat et admiration. Les pizzas reposent sur un papier compostable, ce qui permet de garder la boîte propre et sans taches pour la mettre au recyclage ou construire des châteaux et/ou tout autre idée en carton pour ses enfants.

Photo : RueMasson.com

Les pizzas sont bonnes et pas trop grasses. La pâte est assez épaisse et le fromage délicieux. On préférerait cependant la pizza hawaïenne avec du jambon (elle vient avec du bacon). Ce n’est évidemment pas de la très haute gastronomie, mais c’est idéal pour une soirée entre amis, un déménagement, un shower ou une game de hockey. Rapport qualité/prix excellent.

La soirée finit comme on l’espérait: victoire de Canadien et consommation d’eau en profusion pour cause de taux de sodium dans le tapis.

On aime: le service de livraison, la diversité du choix de pizzas et la présence de la liste de tous les ingrédients sur leur site internet.

On aime moins: l’odeur, l’éclairage et le style fast-food de l’endroit avec toutes les photos trop « stagées » au comptoir.

On aimerait: qu’il y ait des boules de pâtes au centre des boîtes à pizza et que le tapis d’entrée soit beaucoup plus long pour accompagner nos bottes jusqu’aux caisses, parce que la neige ça glisse.

3 commentaires à On goûte au Pizza Pizza

  1. Pas certaine d’être fière d’habiter la capitale de la pizza… Sommes-nous à ce point consommateurs de pizzas? Pas plus variés que ça nos menus? Ça reste quand même du fast food.
    Bon… tant pis, je me ferai la cuisine. J’entends «Faire la cuisine, vous dites? Ça veut dire quoi, faire la cuisine?»

  2. Nadia Mainville

    Pas très heureuse de cette prolifération de pizzerias… Nous avions autrefois un cordonnier marchand de valises, une superbe épicerie de produits européens (Surprises et délices), trop brièvement une petite boutique d’antiquaires tenues par 2 charmantes dames, un resto à l’ancienne (maintenant Dans la bouche), un café Bagels au feu de bois (maintenant Tête dans les chaudrons), etc. Donc plus de diversité, malgré l’arrivée, entre autres, d’un resto indien…

  3. ginette langlois

    je suis allée ce soir souper chez pizza f+f c’est bof
    la pizza était bonne mais je pense qu.il y avait un gros manque d’organisation 45 min avant d’avoir notre repas je pense pas y retourner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>