Semaine 3 : une carte interactive et Coderre sur Masson

Par -

Compte rendu de la plus récente semaine de campagne avec la divulgation d’une carte interactive des réalisations dans RPP, la visite de Denis Coderre sur la rue Masson et les menaces que Rosemont devienne un deuxième Plateau.

Projet Montréal énonce son bilan lors d'un point de presse au coin des rues Dandurand et 6e avenue. Photo: RueMasson.com

Projet Montréal énonce son bilan lors d’un point de presse au coin des rues Dandurand et 6e avenue. Photo: RueMasson.com

Mardi, les maires de Projet Montréal dans Rosemont-La Petite-Patrie et dans Plateau Mont-Royal, François Croteau et Luc Ferrandez, ont dressé leur bilan des mesures de verdissement, d’améliorations et d’apaisement de la circulation réalisées par les élus en place dans ces deux arrondissements lors du mandat 2009-2013.

Ce bilan prend la forme d’une carte interactive publiée en ligne. On peut cliquer, coin de rue par coin de rue, sur les différentes améliorations apportées dans son voisinage, comme le piano de rue sur Masson devant la SAQ, l’installation de dos d’âne sur la rue des Carrières, l’aménagement de ruelles vertes, etc. « Ce sont des petits gestes qui transforment la vie des citoyens », ont-ils déclaré en point de presse sur le coin des rues Dandurand et 6e Avenue, où une saillie de trottoir a été aménagée l’an dernier. Le bilan dans RPP compte entre autres 49 ruelles vertes, 74 trottoirs élargis et verdis aux intersections et 15 km de nouvelles voies cyclables.

Avec cet outil promotionnel,  la campagne de Projet Montréal prend une tangente très ville intelligente dont l’Équipe Denis Coderre parle tant, mais utilise peu comme outil de campagne.

Présentée comme la carte des réalisations de Projet Montréal, cette carte répertorie en fait les réalisations de l’administration en place en 2009-2013 qui comptait bien sûr une majorité d’élus de Projet Montréal, mais aussi des élus d’autres partis. Rappelons que le maire François Croteau a commencé son mandat sous la bannière de Vision Montréal avant de se joindre à Projet Montréal en novembre 2011. Le conseiller du Vieux-Rosemont Pierre Lampron, de Vision Montréal, a démissionné en janvier 2012 et c’est Érika Duchesne de Projet Montréal qui est élue pour le remplacer en avril 2012. Élaine Ayotte, conseillère de Marie-Victorin, était avec Vision Montréal avant de devenir indépendante en juin 2013. La question demeure, est-ce que les électeurs voteront en priorité pour un parti ou pour un candidat ?

Rosemont, un deuxième Plateau ?
En présentant ce bilan conjointement avec l’administration du Plateau Mont-Royal, le maire Croteau confirme-t-il les accusations de ses adversaires ? Les gens de Rosemont ne veulent pas d’un deuxième Plateau, martèlent les opposants de Projet Montréal.

« Je suis tout à fait d’accord, répond François Croteau. Le Plateau c’est le Plateau et Rosemont c’est Rosemont. C’est différent d’un quartier à l’autre. On n’a pas les mêmes problèmes de circulation et on n’appliquera pas les mêmes remèdes pour les régler. Nos adversaires font une campagne de peur, c’est de la démagogie pure!»

Denis Coderre sur Masson

Les candidats de Rosemont d'Équipe Denis Coderre sur  la rue Masson. Crédit photo: Équipe Denis Coderre

Les candidats de l’Équipe Denis Coderre sur la rue Masson. Source: Équipe Denis Coderre

Denis Coderre est également venu faire son tour sur la rue Masson samedi dernier avec son équipe de candidats dans RPP. « Denis est bien aimé dans le Vieux-Rosemont, indique Maximilien May, candidat comme conseiller dans le Vieux-Rosemont. On est rentré dans les restaurants et on a rencontré plein de monde […] ça m’encourage qu’il vienne dans mon district.»

Malgré un sondage favorable à l’élection de Denis Coderre comme maire de Montréal en début de semaine, M. May se dit préoccupé par le taux de participation à l’élection. « Le danger est que tout le monde reste chez eux le jour du vote vu notre avance. C’est important que nos supporters aillent voter.»

Pour tout connaître sur les candidats et les partis en élection, consultez notre section Rosemont 2013.

2 commentaires à Semaine 3 : une carte interactive et Coderre sur Masson

  1. une rosemontoise

    Ce n’est pas de la démagogie que d’être en désaccord avec une facon de gérer qui a pour répercussion la disparition de logement à prix convenable, un déneigement déficient pour des raisons purement budgétaires (quoiqu’on en dise) et l’impossibilité pour les citoyens de longue date de rester dans leur quartier quand tout est devenu trop cher et inaccessible.

    J’espère que dans Rosemont, tous les citoyens demereuront bienvenus: les riches, la classe moyenne et les moins bien nantis et que personne ne se sentira obligé de changer de quartier faute de pouvoir soutenir le coût de la vie. Espérons aussi que le déneigement adéquat et la tranquilité seront des priorités pour tous les élus, compte tenu du nombre important de citoyens plus âgés et de jeunes familles qui ont le droit de pouvoir se déplacer facilement en tout temps et vivre sans le stress constant du bruit.

    Finalement, queque soit le parti élu, j’espère que l’opinion de chacun aura le même poids peu importe son revenu, son âge ou son allégeance politique.

  2. L’équipe actuelle a fait une excellent travail en juste 4 ans. L’augmentation du prix des logements (à acheter ou à louer)et des taxes est,hélas,une situation vécue dans toute la ville et bien au-delà. Aucun conseil d’arrondissement ne peut l’empêcher, mais des décrets permettent de tenter de limiter cette tendance en encadrant, dans la limite du possible, les projets de développement immobiliers (ex. obligation pour tous de 15 % de logements sociaux abordables), ce que fait notre CA actuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>