Widget Image
Dernières nouvelles
Restez en contact :
mardi le 22 octobre
HomeCultureVisite de la bibliothèque Marc-Favreau
Publicité

Visite de la bibliothèque Marc-Favreau

La nouvelle bibliothèque Marc-Favreau située dans l’arrondissement Rosemont-La Petite-Patrie ouvrira officiellement ses portes le 7 décembre prochain. En attendant les citoyens pourront la visiter, vide de livres et de meubles, ce dimanche 15 septembre. Les médias et les élus ont pu déambuler dans cet espace technologique, éclairé et écologique (visant la certification LEED ) ce mercredi 11 septembre. 

Pour voir les photos de la visite de l’édifice ou cliquer sur l’album en fin de texte.

Le luminaire de la bibliothèque, une oeuvre d'Emmanuel Cogné de Lampi Lampa. Photo : Cécile Gladel/RueMasson.com

Le luminaire de la bibliothèque, une oeuvre d’Emmanuel Cognée de Lampi Lampa. Photo : Cécile Gladel/RueMasson.com

Tout est loin d’être fini, mais le principal fonctionne, il reste à la meubler et à installer les livres. La bibliothèque est accessible universellement (on l’a testé avec une poussette). Il y a une salle pour les tout-petits où tout est adapté pour eux. Le plancher est chauffé, le plafond et les murs sont en carrés de couleurs qui amortissent le bruit et attirent leur regard comme notre cobaye de 7 mois l’a prouvé.

Les portes ouvertes du dimanche 15 septembre se déroulent de 10 h à 16 h, en présence de l’architecte Gilles Prud’homme de la firme Dan Hanganu qui répondra aux questions des citoyens.

Un hommage à Marc Favreau 

Plusieurs points architecturaux de la bibliothèque rappellent le personnage de Marc Favreau, Sol. Le mur rideau à losanges des deux grandes salles où se trouvent les collections jeunesses et adultes s’inspirent de la veste de Sol.

Ces salles imitent la forme du coffre de Sol. Elles sont en bois de bambou.

L’impressionnant luminaire qui surplombe l’escalier montant au premier étage respecte aussi l’esprit de Marc Favreau. Il est fabriqué de matériaux recyclés, une création de l’artiste Emmanuel Cognée de Lampi Lampa. Il sera sûrement l’une des attractions de la bibliothèque.

Une bibliothèque pour la famille

L’étage de l’entrée est pour la famille. On y retrouve des salles pour les enfants de différents âges : des endroits pour faire du bruit, une salle d’allaitement et un espace cuisine.

À l’étage, c’est l’espace adulte et adolescent où on trouve la salle avec le foyer. Il s’agit du seul endroit calme de l’endroit. « Ce n’est pas une bibliothèque habituelle, on pourra faire du bruit », lance le maire François Croteau.

Le futur parc

Pour le moment, il faut de l’imagination pour voir le futur parc Luc-Durand, du nom du comédien qui incarnait Gobelet, le complice de Sol. Le parc jouxtera l’arrière de la bibliothèque et sera aménagé durant l’été 2014.

Les élus de l’ancienne administration avaient été invités à la visite architecturale. Gilles Grondin était le seul présent. Les autres n’avaient pas pu se libérer.

La nouvelle bibliothèque est située sur le boulevard Rosemont à quelques pas du métro Rosemont au coin de la rue Saint-Denis.

Latest comments

  • Bravo! Mais j’espère que les sans-famille seront les bienvenus aussi.

  • Je pense que la bibliothèque devrait mentionner quelque part que je suis (Claude Fournier) le créateur du personnage de SOL et que ce n’est pas Marc Favreau qui en est le créateur. J’enverrai dès le début janvier une mise en demeure afin que cette rectification soit faite. J’ai créé le personnage de SOL en 55 après celui de Bim, le premier clown de La boite à Surprise. C’est ainsi que Marc Favreau a été le 2e compagnon de BIm. C’est plus tard que Sol, continuant d’utiliser le personnage à son compte, a créé le personnage de Gobelet.

    Claude Fournier

  • Bonjour monsieur Fournier,
    Vous serez heureux d’apprendre que j’ai organisé à Sutton la première exposition sur Marc Favreau, intitulée «Sol, Suttonesstradinaire» et que je rends à César ce qui lui appartient, c’est-à-dire que j’explique que VOUS êtes le créateur de Sol. Je donne également une «Circonférence» sur Marc Favreau, autour de Sol et Gobelet, où je remonte jusqu’à votre rencontre à Paris autour de 1955-1956. Je vous invite à communiquer avec moi pour que je vous invite à l’exposition et, pourquoi pas, raconter votre version de la création de Sol… j’en serais fort honoré.

    richard@publiciterre.org

leave a comment

Publicité