Widget Image
Dernières nouvelles
Restez en contact :
mardi le 25 juin
HomeVie de quartierLe mystère de la Boîte aux rêves révélé
Publicité

Le mystère de la Boîte aux rêves révélé

Jean-François, Gabriel et Pénélope.  PHOTO : André Dumont/RueMasson.com

Jean-François, Gabriel et Pénélope. Photo : André Dumont/RueMasson.com

Ils sont quatre. Les messages doivent servir à alimenter un laboratoire de théâtre qui sera présenté le 16 août. Mais voilà que leur petite boîte à suggestions pour la vie installée le long de la piste cyclable des Carrières déborde du projet initial.

Depuis la semaine dernière, RueMasson.com vous invite à répondre à la Question du moment, en choisissant parmi quatre personnages qui pourraient se cacher derrière la fameuse petite boîte sur la clôture à l’intersection de l’avenue Papineau.

À la fermeture du sondage absolument pas scientifique, 144 personnes avaient voté : 37 % pour notre citoyen engagé, 23 % pour Amélie Poulain, 23 % pour notre groupe de théâtre et 17 % pour une ex-squeegee.

La bonne réponse : un obscur groupe de théâtre expérimental qui cherche « du matériel de la vraie vie pour insérer dans une fiction qui réhabilitera le côté fromager des messages d’espoir et d’amour ».

Ils sont étudiants ou jeunes diplômés de l’École nationale de théâtre. Le côté le plus obscur du groupe est son nom : Hélium Saignant. Sinon, ils sont plutôt joyeux. Les trois membres rencontrés ne s’entendent pas sur l’origine ou le sens du nom qu’ils se sont choisi, mais d’après Pénélope, il s’agit de véhiculer en deux mots les côtés festif-léger et légèrement tragique du projet.

Pénélope s’occupe de la boîte avec amour, habitant tout près. Elle n’a rien d’une ex-squeegee, pas même un seul tattoo. Elle est plus allumée qu’Amélie Poulain et au moins aussi jolie qu’Audrey Tautou.

Il y a aussi Jean-François, l’esprit poète qui s’émerveille des messages tendres trouvés dans la boîte, du genre : « J’aime ma blonde, même quand elle bouge pendant que j’écris sur son dos ». Pour sa part, son acolyte Gabriel a la ferme ambition de faire valoir sur scène que tous ces petits messages d’amour et d’espoir ne méritent pas qu’on les considère « fromagers » (cheesy, ou quétaines).

Le quatrième membre d’Hélium Saignant, Maxime, n’était pas du rendez-vous avec RueMasson.com.

La boîte a recueilli des messages tendres, parfois tristes. Plusieurs s’avèrent constructifs. On demande entre autres une passerelle au-dessus de la voie ferrée, ou encore qu’on cesse de refermer le trou dans la clôture.

Le succès de la boîte dépasse les attentes : en moyenne dix messages par jour. Plus de 400 depuis qu’elle est au poste. Mais à quoi serviront ces petits mots?

Hélium Saignant présentera le 16 août prochain un laboratoire de théâtre à l’occasion de la 5e édition de Zone Homa, un événement culturel du « Far Est féérique d’Hochelaga », à la Maison de la Culture Maisonneuve (4200, rue Ontario Est). Il s’agira de théâtre expérimental et inachevé, où des morceaux de réalité (les messages de la boîte) s’ajouteront à une fiction.

Le tout sera fait dans le plus grand respect des gens qui se sont confiés à la boîte, nous assure Pénélope, qui tient aussi à souligner que si le groupe a accepté de se dévoiler à RueMasson.com, ce n’était pas dans le but de publiciser son spectacle.

En fait, Hélium Saignant se demande maintenant que faire de la boîte quand aura eu lieu le spectacle du 16 août. « J’ai l’impression que les gens se sont mis à communiquer avec elle et qu’on va devoir la laisser là », a confié Pénélope.

« Au début, la boîte devait servir notre spectacle, mais elle a maintenant une vie propre, constate Gabriel. Elle fait partie du paysage. »

Sachez que la Boîte aux rêves a aussi une page Facebook et une boîte vocale : 438-765-1460. Il n’est pas trop tard pour y laisser vos messages…

 

No comments

leave a comment

Publicité