Postes Canada: le bureau postal situé sur Masson déménagera

Par -

Le bureau de Postes Canada situé sur Masson déménagera dans les prochains mois, puisque que le bail arrive à échéance le 1er février 2014 et ne sera vraisemblablement pas renouvelé. Tout en assurant vouloir trouver un nouveau bureau corporatif dans le secteur, la Société des postes vient de s’associer au Familiprix situé sur la rue Masson, entre Bourbonnière et la 18e Avenue,  à 400 mètres de là.

Photo : Philippe Beauchemin/RueMasson.com

Photo : Philippe Beauchemin/RueMasson.com

Offrant « tous les produits courants en plus de proposer des horaires de service prolongés », cette nouvelle succursale, ouverte le 19 juin dernier, se veut un « ajout à notre réseau, un complément » et n’entre pas en concurrence avec le bureau géré par Postes Canada, indique Anick Losier, directrice des relations avec les médias à la Société des postes.

« On ne se cachera pas que l’on cherche des moyens moins dispendieux d’offrir nos services. Une entente avec un franchisé, dans ce cas-ci un pharmacien, nous permet justement d’économiser, puisque nous n’avons pas à payer le personnel qui travaille au bureau de la pharmacie. Mais je vous assure qu’il n’y a pas de plan de fermeture en ce moment pour le bureau corporatif de Postes Canada sur Masson. Je vous répète qu’il s’agit d’un ajout de services pour les résidants du secteur, rien d’autre », dit Mme Losier.

La section locale du Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP) n’est pas du même avis.

« Au cours des dernières années, il y a eu 37 fermetures au Québec de bureaux de Postes Canada, dont une douzaine à Montréal. À chaque fois, on commence par ouvrir des bureaux avec des franchisés, tout près, avant de finalement annoncer la fermeture prochaine d’un bureau corporatif ou la non reconduction de son bail de location. On craint donc, évidemment, la fermeture définitive de celui situé sur Masson, qui est, il faut le souligner, le dernier bureau corporatif de tout le quartier Rosemont – La Petite-Patrie. Et ce n’est pas en ouvrant un comptoir postal dans une pharmacie que l’on va s’assurer d’un bon service auprès de la clientèle, bien au contraire. C’est plutôt en développant des points de services administrés par des employés de Postes Canada », mentionne Alain Duguay, président de la section locale montréalaise du STTP.

Fin du bail en février 2014

Le bail du présent bureau géré par la Société des postes au 3430 rue Masson – appartenant à la famille Shiller – viendra à échéance en février prochain. Déjà, le centre de tri et les opérations d’entreposage ont déménagé. Reste donc le comptoir postal.

Dans un courriel adressé au député fédéral de Rosemont – La Petite-Patrie, Alexandre Boulerice, l’agente des Affaires gouvernementales au Québec pour Postes Canada, Marjolaine Provost, écrit : « Nous sommes à la recherche d’un emplacement ou l’on pourra déplacer le bureau lorsque notre bail viendra à échéance. Nous ne pensons pas que le propriétaire renouvellera notre bail et donc faisons des recherches. Il n’y a pas d’intention de fermeture. L’autre point de service qui ouvre sur la rue Masson [dans le Familiprix] n’est donc pas le remplacement de celui-ci. »

Le député n’a pas de raison de croire le contraire : « D’après les discussions que j’ai eu, ils [les gens de Postes Canada] cherchent vraiment un nouvel endroit pour installer le bureau de poste une fois le bail arrivé à échéance. On va assurément les aider dans la recherche d’un nouveau local », souligne M. Boulerice.

Service offert par des employés de la pharmacie

Au contraire du bureau de Postes Canada sur Masson, le travail postal dans le Familiprix ne sera pas assuré par des employés fédéraux. Ce sont plutôt des salariés engagés par les propriétaires de la pharmacie qui prendront place derrière le comptoir, après avoir reçu au préalable une formation offerte par Postes Canada. « On les forme pour qu’ils puissent faire le travail et répondre aux besoins de la clientèle, dit la directrice des relations avec les médias. Ils ne sont pas nos employés, mais ils offrent les mêmes services professionnels. »

Un avis que ne partage pas le président de la section locale du STTP : « Ce n’est pas vrai que le salarié d’une pharmacie fera un travail aussi professionnel qu’un membre de Postes Canada. Souvent, on reçoit des appels de bureaux franchisés; ils veulent qu’on les aide parce que le commis qu’ils ont engagé a été très mal formé », affirme M. Duguay.

Le nouveau bureau de poste du Familiprix, administré par Philippe Lavoie et Véronique Laporte, les propriétaires de la pharmacie, offre le ramassage et l’expédition de colis, l’achat de timbres, la location de cases postales, l’achat de mandats-poste, de formulaires gouvernementaux, y compris ceux de Revenu Canada et de Passeport Canada, et le paiement par carte de débit et de crédit.« L’ajout des services de Postes Canada nous permet de simplifier la vie aux clients, explique par communiqué M. Lavoie. Notre but est de leur permettre de trouver produits et services en un seul et même endroit. »

Le bureau postal est ouvert du lundi au vendredi, de 9 h à 21 h, le samedi, de 9 h à 17 h et le dimanche, de 10 h à 17 h, soit durant les heures d’ouverture de la pharmacie.

6 commentaires à Postes Canada: le bureau postal situé sur Masson déménagera

  1. Laurence

    Aaaah non… j’espère que le bureau de poste ne bougera pas ou restera sur Masson. Les gens dans les pharmacies n’ont pas les mêmes compétences. Ils savent faire le minimum. Bref, ça serait une grande perte pour le quartier.

  2. Quand même une grande amélioration par rapport à l’ancien comptoir postal qui existait déjà (faudrait-il le souligner) dans le miteux dépanneur Thibault presque en face du Familiprix, et géré de façon broche-à-foin jusqu’à ce qu’ils cessent d’offrir ce service au printemps dernier je crois. À moins que ça ne soit Postes Canada qui ait décidé de le fermer.

  3. Il serait difficile de s’ennuyer du service du bureau de poste de Masson. À toutes les fois où j’y suis allé j’ai eu l’impression de les déranger. J’aime mieux aller à un comptoir où je me sens le bienvenue.

    Je n’ai pas l’impression que le service à la clientèle est un aspect important de leur travail. On dirait qu’ils sont tous déçus de travailler pour postes Canada. Si c’est le cas qu’ils aient travailler ailleurs, personne ne les oblige.

  4. Jamais ete mal servie en pharmacie pour envoyer un colis. Comment faire une tempete dans un verre d’eau.Le syndicat va perdre des cotisations et leurs dirigeants auront pas leurs primes .

  5. michèle

    Moi, au contraire, j’ai toujours été étonnée de la bonne humeur des employés (es) de cette succursale postale. Et à plusieurs reprises, je leur ai souligné à quel point c’était apprécié. La fermeture )éventuelle)de ce point de service me désole. Mais, je comprends très bien qu’avec la prolifération des autres moyens de communication, la poste « traditionnelle » ne requiert plus autant d’employés et de points de service

  6. Duchesne

    J,espère qu,il vont relocalisé ce bureau de poste où l,on a un bon service, des gens compétents. Au niveau de la monnaie royale des personnes compétentes et un bon choix de pièces.
    Pas convaincu de la sincérité de postes Canada. Après une forte augmentation des timbres et l,intention d,éliminer le service à domicile, je pense qu,il sont prêt à tout pour economiser de l,argent. Il se foute de la population des gens agees et handicapes qui ont permis de rentabiliser vos opérations depuis toujours. Les colis c,est tout le monde qui utilise ce service et c,est très payant. L,avenir le dira.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>