Croteau se désiste, Blanchard maire par intérim, Duplessis présidente

Par -

Montréal a un nouveau maire, le troisième depuis 8 mois. C’est Laurent Blanchard, conseiller de ville d’Hochelaga, au sud du Vieux-Rosemont. Le maire de Rosemont-La Petite-Patrie François Croteau s’est finalement désisté en donnant son appui et celui de son parti au futur maire par intérim. Josée Duplessis, autre voisine du quartier, a été nommée présidente du Comité exécutif. 

Photo: haven't the slightest / creative commons

Photo: haven’t the slightest / creative commons

Cette dernière est conseillère de ville de De Lorimier, quartier voisin du Vieux-Rosemont où se trouve la portion du Plateau-Mont-Royal de la rue Masson. Josée Duplessis siégeait déjà au comité exécutif et s’occupait des questions environnementales.

Josée Duplessis et Émilie Thuillier étaient les premiers choix de Projet Montréal pour se présenter à la mairie par intérim. Elles ont toutes les deux décliné. « Ça aurait pu être tout autre membre du caucus de Projet Montréal, j’étais un choix d’équipe », explique François Croteau.

« Mettre son égo et orgueil de côté »

Il ajoute ne pas être déçu d’avoir eu à se désister, car Laurent Blanchard s’est engagé à respecter les conditions de Projet Montréal soit, entre autres, de maintenir le comité exécutif de coalition. « J’ai parlé à de nombreuses personnes en fin de semaine et je n’avais pas le nombre de votes requis. J’ai donc mis mon égo et mon orgueil de côté et ce matin j’ai appelé Laurent Blanchard pour lui confirmer mon désistement s’il s’engageait à respecter nos conditions, ce qu’il a fait », confirme le maire Croteau.

Ce dernier ajoute que rien n’a été négocié à part ces fameuses conditions. « Il n’était pas question d’échanger mon vote pour une promesse. On n’obtient rien, pas d’échange », a-t-il soutenu, même si Josée Duplessis de Projet Montréal a été nommée présidente du comité exécutif.

Autres ambitions du maire Croteau?

Cette aventure avortée vers la mairie de Montréal par intérim était-elle un essai pour une éventuelle candidature après un deuxième mandat à la mairie d’Arrondissement ? « C’est très loin dans mes plans et pour le moment je planifie seulement un deuxième mandat comme maire de Rosemont-La Petite-Patrie. Par la suite, je ne sais pas, je sais seulement avec certitude que je veux retourner à l’enseignement et finir mon doctorat. La mairie de Montréal ? Peut-être plus vieux, je ne dirai pas non, mais tout peut arriver. Au début 2009, je n’avais pas prévu être élu maire en fin d’année », conclut-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>