Widget Image
Dernières nouvelles
Restez en contact :
lundi le 24 juin
HomeVie de quartierDeux CF-18 survolent Rosemont (MàJ)
Publicité

Deux CF-18 survolent Rosemont (MàJ)

Tout le monde les a entendu cet après-midi lorsque deux CF-18 ont survolé Montréal. On l’a mentionné sur notre page Facebook, il s’agissait d’un vol d’entraînement en vue du vol de ce soir. Le tout nous a été confirmé par Éric Gagnon le directeur des communication du Spectacle aérien international de Bagotville. Soyez avertis, ils repasseront vers 19 h à plus basse altitude que cet après-midi.

MàJ : Finalement, le vol de reconnaissance des deux CF-18 autour de 15 h était autant pour la pratique que pour l’inauguration du monument en hommage aux pompiers décédés dévoilé hier devant la Caisse Desjardins des pompiers au coin des rues Saint-Joseph et Molson. « Nous avons fait coincider le vol de reconnaissance avec la cérémonie à la demande des autorités locales », précise Éric Gagnon.

Un des pompiers de la caserne 29 nous a également confirmé que le passage en après-midi était aussi pour l’hommage aux pompiers.

Par ailleurs, plusieurs citoyens se sont inquiétés du coût de cet exercice. « Un vol comme celui-ci n’occasionne pas de frais supplémentaire puisqu’il est comptabilisé dans les heures régulières d’entraînement. Pour maintenir ses qualifications, un pilote de CF-18 doit voler régulièrement et accomplir différentes sortes de missions dans des contextes différents. Le survol est donc simplement une mission différente dans un contexte particulier, sans plus. »

On a l'habitude de voir les Snow birds lors du Grand Prix de Formule 1, comme ici le 8 juin 2008, moins lors d'un match de l'impact. Photo : Cécile Gladel/RueMasson.com

On a l’habitude de voir les Snowbirds lors du Grand Prix de Formule 1, comme ici le 8 juin 2008, moins des CF-18 lors d’un match de l’Impact. Photo : Cécile Gladel/RueMasson.com

La majorité des médias de Montréal avait été averti hier de ce passage bruyant. La réaction des gens a été instantanée. Plusieurs ont même appelé le 911 persuadés qu’un avion s’écrasait sur eux. Le bruit était en effet intense.

Le vol de cet après-midi a été effectué à une altitude de plus de 1 000 pieds, soit la limite permise pour un vol au-dessus d’une ville. Mais le vol de ce soir sera en basse altitude et bénéficie d’une autorisation spéciale des autorités civiles et militaires selon Éric Gagnon. « Ce vol nous avait d’abord été demandé par les gens de l’Impact pour l’ouverture de leur match et nous en profitons pour souligner le prochain spectacle aérien de Bagotville », ajoute-t-il.

Voici ce qu’on peut lire dans le communiqué que nous avons finalement reçu :

Afin d’inviter la population de la grande région de Montréal à assister au Spectacle aérien international de Bagotville (SAIB) les 22 et 23 juin prochain, au Saguenay, deux avion chasseurs CF-18 de la 3e Escadre de Bagotville survoleront le stade Saputo, le samedi 25 mai, au début de la partie de soccer de l’Impact (vers 19 h).

Une délégation de 150 militaires de même qu’une garde d’honneur et de porte-drapeaux assisteront aussi au match.

Grâce à la collaboration du comité des Fêtes du 175e anniversaire du Saguenay-Lac-Saint-Jean, l’accès au SAIB est gratuit cette année et aucun effort n’a été ménagé pour en faire l’un des plus gros événements du genre en Amérique du Nord.

En plus de la centaine d’avions qui seront présentés aux visiteurs au sol, l’équipe du SAIB a concocté un spectacle en vol de plus de quatre heures mettant notamment en vedette l’équipe de voltige aérienne de l’Aviation royale canadienne (ARC), les Snowbirds et le CF-18 de démonstration 2013de l’ARC, piloté par le Capitaine Patrick Pollen.

Latest comments

  • Dégeulasse.

  • Douchebags.

  • Merci de nous informer et de nous expliquer la situation clairement.

  • J’habite à quelques rues du stade Saputo, et ils sont passés au dessus de ma maison, ils tournaient vers la droite. Un sur le côté et l’autre droit. Ce fut un spectacle merveilleux. Merci de nous avoir permis de voir ce beau spectacle.

  • C’est pas un champ, c’est la ville dessous

  • ils ont de la misère à garder leurs corvettes sur la route, je pressens déjà les condeux et les bobos se morfondre sur les « chiâleux », vraiment le monde est à pleurer

  • À chaque fois que ça arrive (je me souviens l’année dernière lors de la Rue Kitétonne, il y en avait eu également 2 qui ont passé dans le ciel à grand bruit, je ne sais pas pourquoi à ce moment-là) je ne peux m’empêcher de penser aux autochtones vivant dans le nord québécois qui ont dû vivre avec des exercices militaires de l’OTAN durant les années ’90 et ils se plaignaient de vols à basse altitude de façon régulière…Je comprends bien maintenant l’enfer qu’ils ont vécu…

  • Les promo de F35 dans le ciel m’énerve! Merci rue Masson pour vos information. J’ai partagé votre lien comme je le fais très souvent. Cette fois-ci est venu avec votre lien une pub de condo angus à vendre. C’est nouveau que de la publicité est lié à vos informations??? Pas le fun se retrouver avec de la pub sur sa page. Peut-être pouvez-vous m’expliquer.

  • un des snowbirds qui était passé au-dessus de rosemont il y a quelques années s’est écrasé une semaine plus tard aux états dans un spectacle, l’inconscience a ses limites

  • J’adore ce genre de spectacle, merci pour l’info ! On voit ce genre de chose si rarement, c’est pourtant un spectacle très impressionnant, autant pour les adultes que les enfants.

  • Les commentaires et « appréciation » sont mal intentionnés sur votre sîte. Je n’y serais plus. Adios

  • Il aurait été intéressant que la population aie été avisée avant l’événement. Avez-vous pensé aux personnes qui ont connu la guerre? Les réfugiés – entre autres qui ont fuit leur pays pour venir ici connaître un peu de paix. Qulles émotions ils ont pu ressentir en entendant ces bruits assourdissants. Moi, je n’ai pas connu la guerre, mais j’ai eu la frousse…

  • Juste pour ajouter à l’insulte, un (1) vol de CF18 coûte 19 000$ / heure. En plus d’occasionner bien des perturbations, ils polluent à grand frais.

  • Événement tout à fait grandiose dans le ciel de Montréal pour souligner la mort de pompiers morts en service. Tout à fait noble, soyons fiers et reconnaissants.
    Pour ce qui est des coûts, Ces avions doivent voler de toute façon afin de garder leurs pilotes alertes et performants. Voyons le comme une chance de les voir d ‘aussi près.

  • Tout ça est bien noble, bien beau, jusqu’à ce qu’un d’eux fasse une fausse manoeuvre et s’écrase sur la ville. Il y a des coups de pieds qui se perdent parfois…

leave a comment

Publicité