Widget Image
Dernières nouvelles
Restez en contact :
mardi le 22 octobre
HomePolitiqueRosemont–La Petite-Patrie efface ses graffitis
Publicité

Rosemont–La Petite-Patrie efface ses graffitis

212 000 dollars: c’est le coût du nettoyage des graffitis dans Rosemont–La-Petite-Patrie. Un contrat a été octroyé par l’arrondissement à une compagnie de Laval, L’Effaceur inc., qui a commencé à effacer ces écritures indésirables la fin de semaine dernière.

La limite entre les graffitis et le Street art n'est pas évidente. Photo : RueMasson.com

La limite entre les graffitis et le Street art n’est pas évidente. Photo : RueMasson.com

Ce contrat est renouvelé chaque année par le biais d’un appel d’offres, et concerne le nettoyage de l’espace public, des bâtiments privés, mais aussi de la marquise de la Plaza St-Hubert. L’an dernier le contrat avait été octroyé à Av-Net, une entreprise qui avait eu des problèmes inquiétants de gestion. Voir notre article et photos de l’an dernier.

Tous les arrondissements de Montréal n’agissent pas de la même façon. À titre d’exemple, l’arrondissement de Côte-des-Neige–Notre-Dame-de-Grâce oblige ses résidents à effacer eux-mêmes les graffitis sur leur propriété, sous peine d’amende.

Mais de l’avis du maire de Rosemont–La-Petite-Patrie, François Croteau, c’est à l’arrondissement de s’acquitter de cette tâche: « On souhaite agir vite afin d’éviter la prolifération des graffitis, qui sont pour la plupart sur des bâtiments privés. Les propriétaires sont très heureux de cette initiative. »

Des citoyens en colère

En attendant, Philippe Racette, un résident du quartier Angus, est excédé par la présence de tags dans son entourage. « Depuis trois ans que j’habite ici, j’ai noté une recrudescence des graffitis, affirme-t-il. Autour de chez moi, il y en a 50 en l’espace de trois rues! J’ai pris le temps de photographier et de géolocaliser chacun d’entre eux. »

Le président de L’Effaceur inc., Daniel Beaulieu, pense terminer son travail d’ici la fin de l’automne. « Sur les surfaces naturelles, on utilise des produits chimiques, explique-t-il, alors que sur les surfaces recouvertes, on doit repeinturer. » Les propriétaires ne sont pas prévenus du passage des nettoyeurs, mais cela ne pose pas de problème, selon M. Beaulieu: « On n’a jamais eu de réclamation partout où on a travaillé. »

Des idées pour dissuader les graffiteurs

Les graffitis ne sont seulement des dessins, mais aussi des messages. Ici sur le chalet du parc Pélican qui doit être rénové. Photo : RueMasson.com

Les graffitis ne sont seulement des dessins, mais aussi des messages. Ici sur le chalet du parc Pélican qui doit être rénové. Photo : RueMasson.com

Parallèlement, l’arrondissement a mis en place des dispositions pour agir à la source, c’est-à-dire avant même que les inscriptions soient apposées. « Des plantations grimpantes comme des vignes permettent de réduire le nombre de graffitis, souligne M. Croteau. De plus, nous travaillons de concert avec les policiers afin de cerner les endroits critiques et de dissuader les jeunes de causer ces dommages. »

Tous les dessins visibles seront nettoyés, y compris les œuvres de « street art » qui ont fleuri aux abords de la rue Masson. Cela peut parfois représenter un crève-cœur, de l’aveu de M. Beaulieu.

Appel de candidatures pour des projets de murales

Cependant, un appel de propositions a été lancé pour la réalisation de peintures murales dans le quartier par des artistes. Le tout sera financé par un fonds d’initiatives culturelles et un jury choisira le projet gagnant. Les artistes professionnels et les organismes artistiques et culturels montréalais, sans but lucratif sont invités à proposer leur candidature d’ici au 21 juin 2013.

Pour le maire François Croteau, il s’agit là encore d’un moyen de lutte efficace contre le vandalisme. « Il y a un code moral entre les graffiteurs, qui interdit de recouvrir le dessin de quelqu’un d’autre. »

L’art et les plantes pourraient donc à la fois embellir le quartier et combattre le vandalisme…

Latest comments

  • a 212000$ je promet qu’il n’y aura plus de grafitti nul part et se garantie je suis le seul a garantir ma solution a vie.

    merci

  • faudrait que le sud ouest surtout le quartier Saint Henri fasse comme Rosemont et prenne le taureau par les cornes avec ses graffitis.Cornant les reportages de radio centreville y m’intéresse mais comme la plupart des gens j’ai pas l’temps des écouter les midis ou peut-on les écouter sur le net ….merci !!!

leave a comment

Publicité