Widget Image
Dernières nouvelles
Restez en contact :
vendredi le 7 décembre
HomePolitiqueL’Arrondissement ordonne l’arrêt des travaux de l’édifice de l’OIIQ dans Angus
Publicité

L’Arrondissement ordonne l’arrêt des travaux de l’édifice de l’OIIQ dans Angus

Mardi matin, l’Arrondissement Rosemont-La Petite-Patrie a ordonné l’arrêt des travaux de l’édifice de l’Ordre des infirmières et des infirmiers du Québec (OIIQ) dans Angus annoncé en février dernier. La Société de développement Angus (SDA), mandataire de l’OIIQ pour la construction du futur édifice, n’avait pas les permis requis pour commencer les travaux. De son côté, la SDA se plaint de retards de l’Arrondissement pour l’octroi des permis.

MÀJ: La SDA est mandataire de l’OIIQ qui est le propriétaire de l’édifice.

Le chantier sur la rue Molson était à l'arrêt. Photo : RueMasson.com

Le chantier sur la rue Molson était à l’arrêt. Photo : RueMasson.com

« Arrêter un chantier c’est une très grosse affaire. Cela coûte beaucoup pour démobiliser une équipe de construction. Nous allons l’arrêter parce que nous n’avons pas le choix, mais nous considérons que nous sommes victimes », a déclaré Christian Yaccarini, le président et chef de la direction de la SDA.

De son côté, le maire d’Arrondissement François Croteau souligne que le processus normal d’analyse doit être respecté. « Toute personne qui fait des projets depuis si longtemps dans l’Arrondissement devrait savoir qu’on ne peut pas faire de travaux sans permis. Nous avons donc demandé l’arrêt immédiat des travaux. Personne n’est au-dessus des lois ».

Le projet doit passer au Comité consultatif d’urbanisme du 11 avril prochain et si tout va bien sera à l’ordre du jour du conseil d’Arrondissement du 6 mai prochain pour approbation.

Permis demandé en novembre

Christian Yaccarini avance que la demande de permis a été faite en novembre, ce que confirme l’Arrondissement. « C’est un projet de plein droit, sans dérogation et sans changement de zonage.  Les architectes déposent donc les plans. L’analyse se fait en décembre. Tout semble beau et on nous laisse entendre que nous passerons au CCU de janvier. Fin décembre, l’arrondissement demande aux architectes des précisions plus les plans mécaniques et structures. Le 7 janvier les documents demandés sont envoyés et reçus par l’arrondissement. Là bien sûr on nous explique que nous ne pourrons passer en janvier et que cela ira en février. Aucun problème de passer en février pour nous », explique-t-il.

Le maire soutient que ce n’est pas un projet de plein droit. « Il y a eu des dérogations que l’on a réussi à combler, ce qui a fait que le projet n’a pas pu obtenir un permis. Cela dit, c’est impossible d’obtenir un permis quand on vient au bureau. Toute personne qui fait affaire avec l’arrondissement depuis des années devrait savoir qu’un permis prend plusieurs mois à obtenir quand c’est un gros projet et qu’il y a un PIIA », explique François Croteau.

Le programme d’implantation et d’intégration architecturale (PIIA)

Un programme d’implantation et d’intégration architecturale (PIIA) réglemente les constructions du secteur Angus pour s’assurer du respect de la trame architectural du quartier. Il en existe plusieurs dans toutes les municipalités. Il en existe un aussi pour Cité-Jardin par exemple.

Autres retards

Par la suite, l’Arrondissement a considéré que le projet nécessitait une dérogation mineure à cause de la tour d’eau de l’édifice, trop haute. La SDA a contesté et fait finalement la demande de dérogation, ce qui retarde le projet un peu plus. « On nous annonce le 30 janvier que nous ne pouvons plus passer au CCU le 6 février et que cela se fera en mars. Cela commence à être serré en terme d’échéancier, mais c’est jouable. Si on passe en mars, nous aurons le permis début avril, l’excavation sera terminée et on sera correct. Mais le 18 février on nous avise que nous ne pouvons être en dérogation mineure et qu’il nous faut un  projet particulier, ce qui est plus long. On n’est pas d’accord et finalement l’Arrondissement nous donne raison, mais notre projet est remis à CCU du 11 avril », explique Christian Yaccarini.

Ce dernier ajoute que tout le monde dit que le projet de plein droit plait au service d’urbanisme en terme d’architecture. « Nous n’avons pas du tout été cow-boys. On s’est fié à l’arrondissement et nous recevons la visite d’un inspecteur qui ordonne la fermeture du chantier parce que nous n’avons pas de permis. Mais est-il normal que l’on dépose une demande de permis en novembre, que ce projet soit de plein droit et qu’en avril il ne soit pas encore passé au CCU? », questionne-t-il.
Le maire affirme que l’arrondissement ne fait jamais de promesses et que personne n’a de passe-droit. « Il n’y avait pas de prévisions que ce soit au CCU, c’est prévu au mois d’avril et le projet va passer la semaine prochaine. Personne n’est au-dessus des lois et des règlements. Tout le monde doit avoir un permis pour faire des travaux, quel qu’il soit. Il n’avait pas a démarrer les travaux. M. Yaccarini sait comment ça fonctionne, ça fait des années qu’il est promoteur et fait des travaux dans l’Arrondissement. Il est donc lui-même victime d’avoir entrepris les travaux à l’avance. Il est la seule personne à blâmer ».
Le maire ajoute que les autres promoteurs immobiliers tels que Norampac qui attend son permis depuis 3 ans et respecte les processus administratifs avant de commencer les travaux. « L’Arrondissement autorise la préparation des chantiers, mais on ne peut pas commencer à couler le béton et monter les murs tant et aussi longtemps qu’on n’a pas de permis ».
La SDA avait commencé les travaux d’excavation en février, ce qui est autorisé. Mais d’après les constatations de RueMasson.com, les travaux de fondations ont commencé il y a 2 ou 3 semaines. Pourquoi arrêter les travaux maintenant ? « On agit sur dénonciation souvent ou quand un inspecteur s’en rend compte, on ne peut être partout et on se fit à la bonne foi des gens », ajoute le maire Croteau.

Latest comments

  • Les vérifications peuvent sembler nécessaire mais 3 ans c’est d’une longueur interminable pour des projets de ce genre. Ces projets devrait être prioritaire et afficher une transparence pour le citoyen de l ‘arrondissement. Personellement, je trouve que ce n’est pas le premier projet du genre qui se retrouve dans d’interminable discussion. On se demande si ces « vérifications » ne cause pas une réputation négative sur l’arrondissement. La bienveillance sans efficacité ne vaut rien ! Elle ne fait que tuer l’innovation et l’effervescence économique.

  • Monsieur le Maire!
    3 ans pour un permis… voyons. Vous trouvez ça normal? Comment une entreprise peut soutenir ça? C’est quoi le « bug » dans l’administration? Trop de monde? Pas assez de monde? Trop de règlements? Il est temps de régler vos problèmes interne… GO!

  • Oui, quels sont le ou les empêcheurs de tourner en rond pour ce projet Norampac? Respecter la trame architecturale du quartier, pour ça tout le monde est d’accord. Mais pour l’octroi du permis, ça commence là à friser la mauvaise foi! Qui est responsable de cette attente interminable? Pourtant, comme le maire le mentionne: le promoteur a fait ses devoirs… et depuis 3 ans… alors??? Pourtant, c’est un très beau projet qui va revitaliser et transformer le quartier, qui va lui donner de l’effervescence et qui, de ce fait, va participer à l’essor d’un quartier vert. Juste du positif!! Plein de gens attendent la suite, et beaucoup rongent leurs freins parce qu’ils ont déjà déboursé beaucoup d’argent dans ce projet. Donc, je dirais aussi GO! GO! GO! monsieur le maire…    Arrêtez de tergiverser, de grâce!! 

  • Ah bon. Ce n’est pas du tout ce qu’on entend. Le promoteur est parti avec un plan d’architecture extérieur que la ville lui a fait changer par la suite, il y a peu de temps de cela. Il me semble que, là, le promoteur ait fait son travail. Non? On a vu les plans. Bien différents de ce qu’ils étaient au départ. Il y a plusieurs imbroglios dans ce dossier… Qui croire? Mais vous dites que le tout est en train de se régler? Vous savez, Mme Gladel, ha!ha!ha!, c’est ce qu’on entend depuis un an et demi!!! Alors… je vais le croire, quand je vais le voir…

    (A quel site web vous faites référence?)

  • Madame,
    Que j’aie acheté ou non dans ce projet, là n’est pas la question. Relisez plutôt les deux premiers commentaires: ceux de M. Racette et pwrnt. Ils sont très pertinents. Surtout le premier.

  • Eh bien vous pouvez écrire dans votre dossier que plein de monde en ont vraiment marre de cette attente interminable de permis… Même que je peux vous dire, de bonne source,  que quelqu’un penserait maintenant prendre un avocat pour tenter de faire annuler son contrat d’achat. Il trouve que la farce a assez duré. Il y en a peut-être d’autres, qui sait. Vous comprendrez que, indépendamment de leur situation ou de leur planification, certains ne peuvent se permettre d’attendre indéfiniment que les choses bougent… que les pelles se mettent au boulot. Comme le mentionne M. Racette (1er commentaire), un tel projet, surtout dans lequel plein de citoyens sont impliqués, devrait être traité de façon prioritaire, vous ne pensez pas? De plus, il semble que la SDA se plaigne également des retards de l’arrondissement dans l’octroi des permis… donc. Vous me dites que l’arrondissement n’a pas intérêt à retarder ce projet? Ce qui revient à dire, selon vous, que tous seraient de bonne foi? Madame, de la façon dont vont les choses, permettez-moi d’en douter. Je reprends le commentaire imagé de p… : c’est quoi (ou qui) le « bug » dans l’administration? 

  • En fait, après mes propres déboires sur des délais de construction de ma maison dans rosemont, je ne pense pas qu’il n’y a pas nécessairement de mauvaise foi mais plus un certain excès de zèle. Lorsqu`on octroie des permis puis que l’on retire le permi sur tout un projet (dans mon cas) pour une histoire de servitude d’hydro québec et qu’en même temps on profite de la situation pour reviser d’autres éléments quand tout était correct au moment de l’octroi du permi auparavant…

    J’adore Rosemont, mais lorsque tu as une jeune famille et que tu veux t’y installer et que tu signe un contrat et que la construction décale de six mois et p-e plus c’est navrant. À la fin, autant du côté du constructeur que de la ville il va falloir réaliser que nous quand on paye plusieurs centaines de milliers de dollars pour un bien, on veut que cela se fasse dans un délai raisonnable.

    Dans le domaine commercial, un produit qui prend 1 an de plus pour arriver sur le marché peut manquer le bateau. Pour le constructeur c’est la même chose, c’est un enjeu économique majeur qui bloque des millions en fonds. A la fin, ces constructeurs se parlent et il est certain que si le risque de délai est trop grand, les investissements ne viendront pas.

  • Nous aussi, on est victimes de cette lenteur incroyable. Nous avons acheté un condo sur le site Norampac il y a 10 mois, et la livraison devait être l’automne prochain. Eh ben voilà, en date d’aujourd’hui, toujours pas une pelle en vue, des retards qui s’accumulent, un manque de transparence éhonté, aucune communication, bref, c’est très frustrant. Pendant ce temps, notre argent dort dans un compte bancaire inconnu et nous n’avons aucun recours possible. Avoir su…

  • Je ne sais pas si l’on en a discuté ou si c’était à l’ordre du jour Conseil d’arrondissement d’aujourd’hui (le 6 mai). Je n’ose même pas aller le consulter. Ça va me mettre de mauvaise humeur… Tout ce qui nous reste à faire, on dirait, c’est d’attendre et d’essayer de ne pas trop y penser. Nous aussi, si on avait su… Et puis, est-ce certain que nous n’ayons aucun recours?

  • Qu’est-ce que vous voulez dire par « loin d’être donné »?

  • @gipi8 regardez les minutes twitter sur ruemasson du dernier compte rendu et vous comprendrez que ces deux projets sont loin d’avancer en ce moment. Dans mon cas, nous avons connu un retard addtionnel de 6 mois (sans savoir si c’est le dernier delai).

  • Pourtant, le promoteur (MUV condo) nous a dit par courriel, donc par écrit, il y a environ trois semaines, que les plans venaient enfin d’être acceptés par l’arrondissement, et que s’en était rendu à l’étape d’être présenté au CCU. Donc, était-ce seulement pour gagner du temps? On ne sait plus qui croire, là! En passant, j’ai bien hâte de lire votre article Mme Cladel. Peut-être allez-vous éclairer nos lanternes, une fois pour toute!! A suivre…

  • En fait, le CCU c’est le comité qui voit un retard pour nous en ce moment. C’est le comité qui conseille (sans avoir de pouvoir decisionnel à ce que je lis sur les chartes de la ville)la ville sur le bienfait du projet. Un avis négatif n’est pas de bonne augure pour un projet normalement.

  • Mme Gladel: Je viens de découvrir votre site. Enfin…
    Vous cherchez des gens qui ont acheté dans le projet Angus Mont-Royal ? J’en suis. Même si mon achat est dans la phase II, je visite le site régulièrement en espérant voir le début de quelque chose: à part les goélands dans la mare, c’est le calme plat. De plus en plus embêtant et inquiétant. Surtout que notre maison est en vente.
    J’ai entendu les mêmes justifications que celles données par GiPi8 (21 avril 12:31).
    Le 21 avril 11:50 vous dites « Il semble que le tout soit entrain de se régler. » Ensuite, le 8 mai 13:46 que « les permis sont loin d’être donnés. » N’est-ce pas contradictoire? À moins que ce ne soit que le reflet de la situation au comité d’urbanisme: un jour oui et l’autre non…
    Je n’ai pas suivi le débat depuis le début et j’arrive mal à comprendre à quel projet particulier s’adresse certains commentaires.
    Pouvez-vous me dire quoi faire, quoi consulter, où aller pour suivre ce dossier à la trace? Merci à l’avance.

  • Madame, on voit bien qu’il n’y a pas grand monde qui se soucie de nos problèmes de condos en retard. Et quel retard!!! Aucune réponse, aucun commentaire…

  • On comprend Mme Gladel, mais il me semble que vous avez accès à BEAUCOUP d’informations, que nous, nous n’avons pas malheureusement. Bien sur, on peut toujours communiquer avec le promoteur, dans mon cas Norampac-MUV Condos, mais ils nous répondent toujours que tout va se régler bientôt, ou qu’ils espèrent que ça passera au prochain Conseil. Ils nous disent que l’arrondissement est très pointilleux sur la question des plans (ce qui semble être vrai). Ils nous répondent ça depuis des mois et des mois… Mais rien n’avance, comme vous le savez. Ça devient TRÈS décourageant pour nous, et on ne sait plus quoi penser. Un exemple: quand vous dites que le promoteur déposera de nouveaux plans et qu’il passera au CCU de la semaine prochaine, de QUEL PROMOTEUR vous parlez? Norampac-MUV CONDO ou ANGUS MT-ROYAL (Site Rona)? Merci de nous éclairer!!:-)

  • J’ai parlé au promoteur (d’Angus sur Mont-Royal) aujourd’hui. Il est très optimiste que le CCU et lui arriveront à une entente cette semaine sur les plans détaillés. Il souligne l’attitude beaucoup plus aidante du CCU et des fonctionnaires de l’arrondissement depuis le conseil d’arrondissement plutôt houleux du début mai. (Il est possible que le promoteur soit, lui aussi, plus flexible et pressé à mesure que le temps passe et la pressions des clients augmente…) Il envisage maintenant une recommandation positive cette semaine du CCU et l’approbation officielle du conseil lors de leur réunion du début juillet. Avec l’entrepreneur qu’ils ont engagé, ils sont prêts à entamer les travaux immédiatement. Par contre, pas de nouvelles en ce qui concerne l’autre projet en suspens, le MUV sur Molson.

  • George: Merci pour votre commentaire. Ça m’éclaire un peu plus d’une certaine façon sur l’attitude du CCU et des fonctionnaires… Peut-être quelqu’un peut m’en dire plus sur Norampac-MUV? Ça serait TRES apprécié. Merci à l’avance.

  • Content que le commentaire précédent ait pu être utile. J’ai oublié de mentionner que le promoteur va réviser les dates prévues de livraison des unités dès qu’il aura reçu le permis. Bien entendu, la phase 1 sera la plus affectée, tandis que la phase 2 ne le sera pas beaucoup, vu qu’ils ont l’intention maintenant de procéder avec les 2 phases en même temps.

  • George: Merci beaucoup: c’est justement de que j’espérais la construction des phases I et II en même temps. J’attends maintenant avec impatience les nouvelles dates de livraison ET pour les deux phases.

    Mme Glabel: je ne crois pas que beaucoup d’acheteurs aient des contacts avec les promoteurs directement…
    Je suis allée déjà à l’arrondissement et à ce moment là, la personne qui m’a reçue ne savait rien.

  • Bonjour Mme Gladel,
    Je fais mes devoirs et constate que l’achat d’un condo neuf est une histoire de gambling (veuillez excuser mon anglicisme).On ne sais jamais sur quoi on peut tomber et les recours ne semblent pas exister. Je vous écris afin de savoir si vous avez des informations concernant le projet iberville99 ? quelle est la réputation du promoteur ? comment est-ce que le projet est accueilli dans le cartier ?

  • Bonjour A tous,

    J’ai achete, em avril 2012, un condo dans la phase I du site Angus, Mont-Royal. Naivement et sous l’influence des commentaires positifs du contracteur, j’ai vendu ma maison. Je me retrouve a demenager dans un logement avec un contrat de location d’une annee. Alors conseil, n’esperez pas trop et ne commettez pas la meme erreur.

  • C.Pertot: Ce ne sont pas les promoteurs les réels responsables des retards, mais plutôt le tout-puissant CCU qui détermine quels sont les ‘bons’ projets ou les mauvais(selon leur bon vouloir). Sur ce même site, je vous invite à lire les commentaires parus sous l’article — Feu presque vert pour le projet Norampac, datée de juillet 2010 — entre autres, le long commentaire de George du 12/06. Vous comprendrez. Aussi, nous avons le feu vert de Mme Gladel pour commenter sous cet article 🙂

  • À propos de votre réponse du 12 juin 2013 à 21h35: j’ai beau chercher, chercher, mais je ne trouve pas « le bon sujet » dont vous parlez. « Anne ma soeur Anne… » au secours!

  • Est-ce que quelqu’un a des nouvelles à propos des condos MUV? gipi8?

  • Éric: pour MUV-Condos un groupe de pression a été créé sur facebook afin de regrouper un maximum de copropriétaires. Nous pourrons à l’aide de celui-ci partager nos informations/interrogations et peut-être finir par voir la lumière au bout du tunnel. Vous pouvez vous joindre à nous. Voici l’adresse du groupe: https://www.facebook.com/groups/1426185757605159/

  • Une page des copropriétaires a aussi été créé pour le projet Angus Mont-royal:

    https://www.facebook.com/angusmontroyal

  • Monsieur ou madame gipi8, vous dites: «revitaliser et transformer le quartier, qui va lui donner de l’effervescence…» Ha! Qu’est ce que vous connaissez des besoins du quartier! Moi je reste dans le quartier Angus et le projet horrible U31 me poussera à déménager bientôt!

    Tout mes voisins ont signer une pétition contre ce projet qui grugera une parti de notre terrain et de notre qualité de vie. 500 noms au total.

    Ce n’est pas le projet dont il sagit ici mais le projet juste à côté. Alors lâcher svp vos commentaires inappropriés, vous ne connaissez pas le quartier.

leave a comment

Publicité