Succès pour la collecte de déchets compostables

Par -

Ce printemps, plus de 50 % des citoyens de l’Arrondissement Rosemont-La Petite-Patrie aura accès à la collecte des déchets compostables via le bac brun. De ce nombre, le maire François Croteau soutient que 70 % des citoyens qui ont accès au bac de compostage l’utilise et non 85 % comme il l’avait souligné au journal The Gazette.

Une chose est certaine, la collecte est là pour rester et s’étendre à tout l’Arrondissement d’ici 2016. Par ailleurs, l’Arrondissement compte aussi entreprendre des actions pour réduire le montant de matières recyclables et de couches jetables.

Certains bacs de compostage ont connu une fin de vie rapide. Photo : RueMasson.com

Certains bacs de compostage ont connu une fin de vie rapide après le plus récent chargement de neige. Photo : RueMasson.com

L’enquête a été réalisée par la SODER qui fait du porte-à-porte auprès des citoyens ayant reçu le bac un an après l’implantation dans un secteur. « On refait toujours la distribution de dépliants. On revient pour sensibiliser », explique le maire.

La directrice de la SODER, Giuliana Piaggio confirme que les citoyens du Vieux-Rosemont qui ont reçu le bac en 2012 seront recevront la visite d’un conseiller de l’éco-quartier le mois prochain. Voir l’article avec le tableau des quartiers desservis actuellement.

On peut remarquer de nombreux bacs bruns le long du chemin lors des journées de collecte, mais aucun chiffres précis n’est donné par l’Arrondissement ou la SODER.

Des citoyens réfractaires

Plusieurs citoyens se sont montrés réfractaires, parfois de manière agressive, en allant ramener leur bac. Mais la SODER souligne que peu de bacs ont été ramenés. Il s’agissait en majorité de bacs qui ne fonctionnaient pas. « La nouveauté voire l’inconnu a une connotation négative chez certains. Le fait de changer des habitudes quotidiennes (routinières), crée de nombreuses réticences. Heureusement, ces éléments ne sont pas représentatifs de la majorité de nos Rosemontois. Et je ne suis plus trop impressionnée par l’agressivité associée aux nouveaux projets, on sait qu’il y en aura, heureusement ces éléments ne nous ralentissent pas dans notre volonté d’innover », souligne Giuliana Piaggio.

Le maire Croteau trouve qu’il est malheureux que des gens aient choisi de ne pas participer, puisque le compostage sera obligatoire en 2020. « Ces gens vont devoir composter d’ici quelques années, car ça sera obligatoire. J’invite les gens qui résistent à s’y habituer tout de suite. Ce n’est pas un fantasme écologique. Si on fait ça immédiatement c’est pour aider les citoyens. Pourquoi attendre qu’on nous l’impose et pourquoi ne pas l’intégrer tout de suite dans notre mode de vie ? »

Malgré les critiques, le maire se montre satisfait, car le taux de succès est supérieur aux taux de participation lors du début du programme de recyclage. « Pourquoi attendre quand on connait déjà les solutions. C’est comme si on avait une maladie et qu’on disait qu’on allait attendre pour prendre le remède. L’enfouissement des déchets cause des problèmes environnementaux et n’est pas une solution, mais un problème. Le compostage est la solution, il faut le mettre en place tout de suite, pas attendre », soutient le maire.

Des collectes plus fréquentes pour éviter les odeurs

L’une des préoccupations des citoyens est le fait de devoir garder des déchets putrescibles pendant une semaine, surtout en été quand il fait chaud. Certains mettent les déchets au compostage lors de la première collecte puis à la poubelle traditionnelle lors de la collecte des vidanges.

D’ici 2016, quand le bac brun sera distribué à toutes les adresses, le maire souligne que le nombre de collectes des déchets compostables sera augmenté à deux fois par semaine et la fréquence des collectes des déchets restants pourra être diminuée.

En attendant, les citoyens peuvent demander conseil à l’éco-quartier pour éviter les mauvaises odeurs. Vous pouvez aussi consulter l’article que nous avions fait sur les conseils pour le compostage. Il y a aussi l’application et le site web de la SODER pour les informations et conseils.

Par ailleurs, le maire soutient que cette manière de faire engendrera des économies « Ça nous coutera moins cher pour la collecte et le compostage permettra la biométhanisation qui rapportera à Montréal. Cela nous permettra aussi d’éviter le transport de nos déchets dans des sites d’enfouissement à l’extérieur de Montréal. Ce sont des kilomètres et des litres d’essence que l’on économise et ça représente des millions d’économies », lance-t-il.

16 000 bacs bruns ce printemps

Ce printemps, 16 000 nouveaux bacs bruns seront distribués dans divers quartiers qui seront annoncés prochainement. La plus grosse distribution depuis le début de ce programme. L’Arrondissement choisit les rues selon les jours de collecte, les contracteurs, l’effet tache d’huile afin de faciliter l’intégration progressive de la collecte.

Au total, c’est 37 000 bacs bruns qui auront été distribués sur les  70 000 adresses de l’Arrondissement, une proportion de 53 % des citoyens de Rosemont sera desservie par la collecte des déchets compostables.

Réduction du nombre de couches et de l’emballage

En plus, l’Arrondissement compte travailler sur deux dossiers en parallèle pour réduire le montant de déchets recyclables ou non  » Il s’agit d’une réduction du nombre de couches en collaboration avec Lange Bleu, l’organisme qui fait la location de couches lavables. La deuxième action est de conscientiser les commerçants à diminuer les emballages.

4 commentaires à Succès pour la collecte de déchets compostables

  1. Bernard

    C’est « l’effet tache d’huile » et non « tâche »…

  2. .La nouveauté voir l’inconnu a une connotation négative chez certains ». Pour info, on écrit « voire » quand il s’agit de l’adverbe.
    Sinon, je suis bien contente que ça passe à 2 collectes/semaine en 2016, c’est un des points les plus pénibles du compostage, du moins l’été.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>