Opération de sensibilisation des piétons – MàJ Reportée

Par -

Avec quatre décès de piétons depuis le début de l’année 2013 dans le secteur Nord, le poste de police 44 participe à une journée de sensibilisation pour les piétons ce mercredi 20 février. L’objectif est d’apprendre aux piétons et aux conducteurs d’établir un contact visuel pour s’assurer d’être vu, particulièrement des véhicules lourds. 

MÀJ : l’opération a été reportée a une date ultérieure à cause des conditions météorologiques.

piétons

En novembre 2011, les policiers informaient les piétons sur le respect du Code de la route. Photo : archives/RueMasson

Le SPVM met l’emphase sur le besoin d’un contact visuel entre les piétons et les conducteurs de véhicules pour s’assurer d’être vus. La visibilité est particulièrement importante avec les véhicules lourds, dont les chasse-neige qui sillonnent les rues aujourd’hui ou lors des chargements de neige.

Les véhicules lourds en raison de leur longueur et hauteur ont de nombreux angles morts qui empêchent les conducteurs de voir les piétons. Il est préférable de garder une distance sécuritaire.

En novembre 2011, le poste 44 avait organisé une telle opération à laquelle nous avions assisté. Normalement les citoyens ne reçoivent pas de contraventions, sauf une piétonne alors que RueMasson.com était présent, comme rapporté dans cet article.

À une question de RueMasson.com sur la sensibilisation des automobilistes, le poste 44 nous a souligné que cette sensibilisation est faite durant toute l’année de façon régulière.

Les conseils du SPVM

En tant que piéton, vous devez :

·        Traverser à l’intersection ou au passage pour piétons à proximité.

·       Éviter de traverser entre deux intersections. Lorsqu’il s’agit du seul accès possible, cédez le passage aux conducteurs et assurez-vous de pouvoir traverser sans risque.

·        Vous conformer, en tout temps, aux feux de piétons installés aux  intersections et, s’il n’y en a pas, respecter les feux de circulation : le feu vert autorise le piéton à traverser.

·        Redoublez de prudence aux passages pour piétons. Avant de vous engager dans un passage pour piétons qui n’est pas situé à une intersection réglementée par des feux, vous assurer de pouvoir le faire sans risque.

·        Soyez visible : portez des vêtements clairs ou avec des bandes réfléchissantes

·        Établissez un contact visuel avec le conducteur du véhicule : attendez qu’il vous fasse signe si vous n’êtes pas certain qu’il vous a vu

16 commentaires à Opération de sensibilisation des piétons – MàJ Reportée

  1. Toute l’année, de façon régulière, les voitures ne respectent pas la priorité aux piétons aux intersections, même quand la petite main blanche le leur rappelle clairement. Toute l’année, de façon régulière, les voitures bloquent les intersections en s’y stationnant, si bien que les piétons sont donc forcés de se faufiler entre deux voitures. Toute l’année, de façon régulière, les voitures font leur arrêt aux intersections en empiétant sur la ligne d’arrêt, forçant ainsi les piétons à contourner par devant ou par derrière. Toute l’année, de façon régulière, les policiers trahissent leur parti-pris pour les automobilistes en tolérant les stationnements en double-file, les demi-tours, les stationnements interdits (dans les arrêts d’autobus par exemple, ou les bornes fontaines). Toute l’année, de façon régulière, les piétons sont des citoyens de seconde zone.

  2. Benoit Chardola

    C’est sûr que c’est facile de généraliser que tous les conducteurs de voitures sont des débiles léger ayant eu juste assez d’intelligence pour passer leur permis de conduire. Depuis les neurones ont fait de nouvelles connections, et ils sont devenus débiles profond ne voyant plus les signalisations et croyant que le jus de piéton agis comme un excellent savon pour le pare choc.
    Maintenant que mon commentaire ARCHISARCASTIQUE a retenu votre attention, j’aimerais dire ceci!
    Je ne prétends pas que la faute revient plus aux piétons qu’aux conducteurs. Moi-même ayant souvent été dans une situation relativement dangereuse en tant que piéton et étant père de 2 enfants, j’estime qu’il s’agit-là de l’affaire de tous!
    AUTANT les conducteurs QUE les piétons doivent :
    1- Mettre de l’eau dans leur vin et respecter la signalisation. (C’est bien beau avoir un permis de conduire, mais je signale qu’il n’y existe aucun permis de piétonnage. Ex: Le moron débile profond qui a traversé Métropolitain entre Lacordaire et Langelier dimanche soir vers 21h00 habillé en noir et gris foncé! BRAVO CHAMPION!)
    2- Je crois sincèrement que les permis de conduire sont donné à un âge ou les hormones supersoniques de jeunes pré-adultes-post-pubères les rendent inconscient de la fatalité qui les entourent. Je ne veux pas faire dans la généralisation, car il y a beaucoup de jeunes excellents conducteurs. Peut-être une évaluation psychiatrique avant de l’inscription à une école de conduite serait de mise?
    3- Les piétons sont inculqués d’une fausse et extrêmement dangereuse notion. VOUS N’ÊTES PAS ROI ET MAITRES DE LA ROUTE PAS PLUS QUE LES VOITURES LE SONT! J’entends tous les commentaires, et la plupart du temps ils sont fondés, mais dites-moi pas que 100% des accidents de la route impliquant un piéton sont attribuable au conducteur qui a suivi son cours de conduite sur XBOX 360. Oui dans certains cas la témérité du conducteur est en cause. Mais, laisser moi citer un exemple.

    Rue Ontario a Hochelaga, un samedi matin vers les 07h30 à mon retour du travail. Zone de 50, je conduis a 40 km/h ce qui est plus que sécuritaire dans cette zone de bombardement de la 2ieme guerre mondiale, et que vois-je apparaitre 5 pieds devant moi sur la zone de traverse piétonnière? Bin oui, un piétons qui ne comprends pas que, bien que la zone piétonnière lui assure un certain droit de passage, il ne lui garantis pas un changement surréel des lois de la physique, particulièrement celle qui implique la distance de freinage d’une masse X circulant a une vitesse Y. J’ai réussis a ne pas le frapper, je crois avoir réveillé tout le monde qui dormais avec mes crissement de pneus suivi de mon klaxon prolongé. Par contre, c’est moi le fautif, et je me fais ROYALEMENT engueuler par ce connard qui me crie qu’en tant que piéton (dans sa tête, Piéton 1er – Monarque de toutes les routes du monde) il a priorité sur moi. Peut-être a plus de 20 pieds de distance oui, mais pas a 5 pieds @#@#$@$%@$%%@$$!!!!! Une chance que j’ai réussis à garder mon sang froid et que je ne suis pas débarqué de ma voiture, car je pense que je n’aurais pas eu la chance d’écrire ceci de la prison ou je serais enfermé pour meurtre spontané et mutilation de cadavre. J’ai passé un très mauvais retour à la maison grâce à lui, ai été frappé d’une forme légère de rage au volant, qui se distingue surtout par un conducteur qui beugle tout seul dans sa voiture, montre comme haut son majeur peut devenir quand on refermes les 4 autres doigts de la main aux autres voitures, roule trop vite. Etc, etc, etc…
    BREF, les conducteurs deviennent quelquefois des crétins enragés du volant à cause d’un piéton enragé de l’espadrille qui s’est levé du mauvais pied ce matin-là. Commence ainsi le cercle infini du « Ce n’est pas moi, C’est lui! » entre piétons et conducteurs.
    Peut-être sommes-nous trop immatures et devrions tous marcher en groupe tel les enfants d’une garderie? « Tenez le serpents les amis! »

  3. Benoit Chardola

    Seigneur, c’est réellement la seule chose qui découle de mon commentaire? La difficulté de lire les lettres majuscules? Une chance que j’avais pris mon 1er café de la journée avant de l’écrire, et que j’ai pris le temps de le structurer un peu et surtout d’éviter les fautes d’orthographe.

    Bon, la prochaine fois je ferais ce que je fais normalement… Me dire « Connard/Connasse inculte qui sais pas écrire, sur le BS qui croit vraiment que son commentaire est pertinent. »

    ….

  4. J-P Pauzé

    Cette journée de sensibilisation, c’est aujourd’hui le 20 février, ou le 20 mars comme indiqué dans le premier paragraphe?
    Quoiqu’il en soit, avec le temps qu’il fait, je doute qu’aujourd’hui soit la bonne journée pour ça.
    Quand j’étais gamin et qu’il a fallu me donner enfin la permission de traverser la rue seul pour aller chez des copains ou à l’école, mon père m’avait amené au coin de St-Zotique et Pie IX, qui est une rue très large comme vous savez. Nous étions restés sur le coin pendant un gros 20 minutes et mon père m’avait dit : chaque auto, chaque camion qui passe, essaie d’imaginer ce qu’il adviendrait de toi si tu te faisais frapper parce que tu essaies de traverser sur le feu rouge. J’avais vite compris que les autos étaient plus grosses que moi, plus « fortes » que moi, donc que c’est moi à tout coup qui en souffrirait si par malheur, par bravade ou par distraction, je m’avisais de les « affronter ». Beaucoup de piétons semblent parfois oublier cette loi universelle pour leur survie, la « loi du plus fort ». Je sais que c’est frustrant pour tous ceux qui se lèvent la nuit pour détester les automobilistes, et ils semblent nombreux dans le quartier, mais c’est malheureusement une dure, très dure et incontournable réalité. Comme disent les Chinois: dura lex, sed lex.

  5. M. Chardela (le bien-nommé),

    les piétons ont toujours priorité à un passage piétonnier peint en jaune. Toujours. Ces passages-là permettent d’éviter de multiplier les arrêts/stop aux carrefours (lire : favoriser les voitures) tout en offrant aux piétons un passage « sécuritaire » pour traverser). J’aurais mille contre exemples à vous donner relativement à la délinquance des piétons et des automobilistes, mais qu’il suffise de préciser qu’en cas d’accident, l’automobiliste ne risque pas grand chose, tandis que le piéton risque sa vie.

  6. Benoit Chardola: ce n’est pas à moi de commenter ce que vous dites, mais de vous mentionner nos règles pour les commentaires qui sont habituels pour tous les médias: soit d’éviter les majuscules, entre autres. merci

  7. Benoit Chardola

    1- Mon nom s’écrit Chardola, donc j’apprécierais que vous l’épeliez comme il se doit. Et ajouter entre parenthèse « le bien-nommé » est très enfantin a mes yeux. Mais bon, on ne commencera pas a faire des petites chicanes ici!

    2- Je n’ai jamais dis que les piétons étaient tous dans les vapeurs quand ils se plaignent. Bien au contraire, je comprends leurs revendications, mais peut-on accuser ainsi la totalité des conducteurs? Non. Cela dit, je ne pardonnes pas aux conducteurs qui ne respectent pas les piétons, car comme vous dites ils sont effectivement sans protection sur la route. Malheureusement notre bon gouvernement a eu l’idée par le passé de ne plus obliger les nouveaux conducteurs a suivre un permis de conduire. Par chance, quelqu’un dans ce dortoir géant s’est éveillé et a réinstauré cette pratique plus que logique! C’est sur que cela peut être en cause, mais ça n’explique qu’une faible pourcentage.

    3- Les passages que je vois le plus fréquemment sont des suites de rectangles blanc, mais je ne contredirais pas les jaunes auquel vous faite référence. Et je suis 100% d’accord que le règlement favorise la libre circulation des voitures, vélos, etc. Par contre je crois que trop de piétons ne sont pas au courant que la priorité qui leur est accordé est conditionnelle a leur vérification de tout danger potentiel. (oui oui, la raison de tourner la tête de gauche a droite, c’est pour votre sécurité pas pour vous craquer le cou!) L’exemple que j’ai utilisé parlais en gros de ceci.

    4- La SAAQ (désolé pour les majuscule Mme Gladel, c’est un acronyme) devrait probablement considérer des moyens de sensibilisation plus mordant qu’un dépliant ou des publicités chocs, surtout qu’on peu tellement voire leur utilité en matière de cellulaire au volant ou de conduite dangereuse! C’est plus le genre de direction que j’avais en tête quand je parlais de débat.

    5- Mme Gladel, bien que je respecte la journaliste que vous êtes, j’aimerais apporter une précision au sujet des règles de conduites au sujet de l’utilisation des mots en MAJUSCULES dans un texte publique sur l’internet. C’est afin d’éviter que TOUT le message soit écrit en majuscule, pas un mot ou deux au hasard. C’est tout a fait logique car c’est beaucoup plus difficile a lire ainsi, sans compter que plusieurs personnes pensent que l’auteur est en train de crier. Mais quand les usagers de forum, de blogs ou autre site de clavardage comme moi l’utilisent, c’est afin de remplacer les fonctions de mise en forme absentes (Caractères soulignés, gras ou italique).

    J’espère ne pas avoir froissé trop d’ego avec mes 5 points, et vous souhaites bonne soirée.

  8. J-P Pauzé

    Précision à Mme Gladel: Jean-Philippe, mon prénom. Pas d’offense.

  9. M. Chardola: Et nous ne sommes ni un forum, ni un blogue ou un site de clavardage, alors on vous demande simplement d’éviter les majuscules, c’est tout. Merci. Sauf pour les acronymes bien entendu :-)

    J-P Pauzé : oh mais quelle erreur stupide ! Désolée.

  10. apres les conseils de la SPVM, on pourrait plus traverser certaines rues. franchement, c’est pas realiste.
    au contraire, la message est: les voitures sont dangereuses, leurs conducteurs ont pas a respecter la loi, les angles morts, c’est une loi de la nature qu’il faut respecter. donc evitez de marcher et aller a velo. selon moi, ce n’est pas democratique, c’est de la repression des modes de transportation qui sont en plus pas polluantes, gaspilles pas des ressources et sont pas dangereuses pour les autres.

    et le commentaire de m. chardola montre bien cette mentalite de s’applaudent ‘la chance que j’ai lui vu’ en ignorant que foncer dans une zone pietonniere a une vitesse mortel (40km/h) est un acte criminel (ou au moins, devrait l’etre!). dans des autres pays on le denonce, la police prend ca serieux, et donne une amende ou enleve le permis a conduire.

  11. Étienne

    M. Stefan,
    J’aimerais savoir dans quel pays rouler 40 km/h dans une zone de 50 km/h est un acte criminel ou devrait l’être??? Si vous faites référence au premier message de m. Chardola, il roulait sur Ontario à 40 km/h dans une zone de 50 km/h. Vous savez, bien savoir lire et connaître les couleurs est primordial pour tout le monde, surtout pour les piétons qui traversent la rue sur une lumière rouge…je ne sais pas si c’est criminel mais c’est dangereux en maudit!

  12. Benoit Chardola

    Le ciminel de la route et du web.

    Après mûre reflexion…. je crois que je suis mieux d’arrêter de publier ou lire les commentaires ici. A part quelques personnes normales, c’est remplis d’abrutis qui ne cherche qu’à chialer parce qu’ils sont le centre de l’univers.

  13. Francois

    @ M. Chardola: Est-ce que votre dernier commentaire est destiné à vous même?

  14. Le ton acrimonieux et accusateur de cette discussion et de ces commentaires ( dans son ensemble, nous ne visons personne en particulier) n’est pas ce que nous voulons encourager sur notre site. Nous préférons les discussions respectueuses et ouvertes sans attaques de part et d’autre qui favorisent la participation de tout le monde. Merci de faire attention et d’en tenir compte. Si ce n’est pas le cas, nous n’hésiterons pas à effacer les commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>