Revue de presse: Lisée et le bilinguisme, la déception de David et des marronniers indésirables

Par -

Voici une revue de presse de ce qui s’est dit dans les autres médias cette semaine au sujet de l’Arrondissement-Rosemont-La Petite-Patrie. Jean-François Lisée et ses déclarations sur le bilinguisme a retenu l’attention ainsi que des élus qui naviguent sur le web pendant le conseil de ville et des marronniers indésirables.

Les élus rosemontois dans le Journal de Montréal. Photo : RueMasson.com

Conseil de ville

Le Journal de Montréal a fait toute une Une avec des élus qui naviguent sur le web et jouent aux cartes pendant la période de questions des citoyens. François Limoges semblait chercher un appartement sur Kijijii et François Croteau était sur Facebook. On espère qu’il était sur la page de RueMasson.com où il répond souvent aux citoyens.

Jean-François Lisée et le bilinguisme

Après avoir financé la production d’une chanson bilingue Notre Home, le député et  ministre de Rosemont, Jean-François Lisée s’est fait remarqué cette semaine en déclarant que la STM pourrait faire un effort pour engager des chauffeurs bilingues dans une entrevue à CJAD.

Cette déclaration n’est pas passée inaperçue et a fait beaucoup de bruit. Peu de monde dans le milieu francophone semblait d’accord avec lui. Global en a parlé, CTV aussi, ainsi que Radio-Canada et plus.

On peut aussi lire une lettre ouverte de Mario Beaulieu dans Le Devoir qui pense que le ministre erre. Ce dernier a répondu sur son blogue.

L’ancienne députée de Rosemont et amie de Jean-François Lisée, Louise Beaudoin, participait à l’émission radio-canadienne La soirée est encore jeune et s’est déclaré en désaccord avec M. Lisée sur ces deux questions.

Voyage en Inde

Comme ministre des Relations internationales, Jean-François Lisée voyage. Il était en Inde cette semaine. Guy Taillefer du Devoir souligne que Lisée et Charest ont enfoncé le même clou. Le ministre raconte sa visite dans son blogue, il semble sous le charme.

La déception de Françoise David

La députée de Gouin Françoise David ne se gêne pas pour critiquer le gouvernement Marois. Cette semaine, elle a fait une sortie en disant que le PQ avait trompé les électeurs dans une entrevue avec la Presse Canadienne. Elle en a aussi parlé avec Philippe Marcoux à C’est bien meilleur le matin.

Elle déclarait aussi à l’agence QMI que sa confiance envers le Sommet sur l’éducation était ébranlée après que le ministre Pierre Duchesne a écarté la gratuité scolaire.

De passage en Mauricie, la députée de Gouin a également critiqué la manière dont le gouvernement a annoncé la fermeture de la centrale nucléaire de Gentilly, un article dans le Courrier Sud.

Une histoire de marronniers 

Lors du conseil de ville, le maire Croteau a déclaré vouloir donner l’asile aux marronniers dont les citoyens de Saint-Léonard voudraient se débarrasser, mais il nous a déclaré qu’il n’était pas question de payer le déménagement. Un article de Philippe Beauchemin.

Le maire Croteau a souligné que le fait que des marrons peuvent tomber des arbres n’est pas une raison suffisante pour s’en débarrasser. Il a ajouté que la ville de Paris n’a aucun problème avec ses 15 000 marronniers.

Sondage sur les déplacements dans l’Arrondissement

L’Arrondissement Rosemont-La Petite-Patrie s’apprête en 2013 à déposer un plan local de déplacement. La première étape était de sonder les gens qui travaillent dans l’Arrondissement. D’ici quelques semaines, un sondage sera lancé pour connaître l’opinion des résidents de l’Arrondissement.

Des restos et bars recherchés

Les restaurants et bars du quartier se font souvent remarquer par des blogueurs. Le brunch du M sur Masson semble avoir charmé Lili Brunet.

Par ailleurs, l’ancien conseiller municipal de Marie-Victorin, Carle Bernier-Genest parle du Quai No4 et de la Distillerie sur son blogue sur Montréal. Il semble avoir apprécié sa soirée de samedi soir sur Masson dans un billet sur les meilleurs tapas en ville.

1 commentaire à Revue de presse: Lisée et le bilinguisme, la déception de David et des marronniers indésirables

  1. promeneur

    L’honorable ministre Lisée pourrait-il nous expliquer pourquoi la STM devrait faire un effort pour engager des chauffeurs bilingues, à Montréal même où l’avenir du français est en jeu, alors que la première ministre du Québec n’est aucunement embarrassée de baragouiner un anglais simpliste lors de ses visites à l’étranger à l’encontre des René Lévesque et Jacques Parizeau?

    A fréquemment tirer à hue et à dia sans discernement à la seule vue d’une caméra ou d’un micro, le ministre-twitter rêverait-t-il par hasard de détrôner Denis Coderre?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>