Widget Image
Dernières nouvelles
Restez en contact :
mardi le 23 octobre
HomeVie de quartierLes parents de Rosemont sur Facebook
Publicité

Les parents de Rosemont sur Facebook

Les familles sont de plus en plus nombreuses dans le quartier et les parents s’organisent. Deux mamans ont créé un groupe Facebook pour les parents de Rosemont (et des environs) afin d’échanger de l’information sur les activités parents/enfants et plusieurs autres sujets. Le tout s’adresse aux mères et pères, mais ces derniers sont en minorité.

Les parents peuvent partager des activités à la piscine avec leurs enfants et d’autres parents. Photo : Cécile Gladel\RueMasson.com

Le groupe est réservé aux parents de Rosemont et des environs qui veulent partager leurs expériences avec leurs enfants ou qui ont besoin de conseils. Mais personne ne demande une preuve de parentalité.

Les membres peuvent publier des messages et commenter. Ils peuvent aussi créer des événements, proposer des sorties, publier des photos d’objets à donner ou à vendre, faire la promotion de leurs entreprises (si elles sont à Rosemont).

Le besoin de se regrouper entre parents

L’une des deux femmes à l’origine du groupe, Marion Fitamant Diaz, profitait d’un tel groupe lorsqu’elle habitait Verdun. « Nous étions environ 500 mamans à nous écrire, partager nos idées, poser nos questions, faire des rencontres et tout. Arrivée dans le quartier, j’ai cherché un pareil groupe, mais je n’en ai pas trouvé. »

C’est lors de l’ouverture de la boutique de vêtements pour enfants La culotte à l’envers sur Masson qu’elle a participé aux ateliers et s’est créé un réseau. « Un jour, nous avons fait un groupe de discussion sur “quoi faire en hiver?” et c’est lors de cette rencontre, et après leur avoir partagé mon expérience à Verdun avec le groupe Facebook que nous avons décidé de créer un groupe nous aussi. Il a été décidé aussi d’inclure les papas. Pour l’instant, nous ne sommes qu’une cinquantaine, mais nous espérons bien que le nombre va augmenter », ajoute-t-elle.

Des pères absents ?

Les pères sont peu présents dans le groupe qui compte plus d’une cinquantaine de membres. L’un des deux hommes qui sont intervenus dans les discussions, Alexis Laliberté, trouve naturel de s’impliquer. « Cet engagement, lorsque je suis devenu père, s’est poursuivi naturellement envers mes enfants, mais aussi les infrastructures qui touchent à leur environnement. C’est en ce sens ou je fais partie du conseil d’administration du CPE Rhéa qui a deux installations dans le quartier, ou mes filles sont inscrites. C’est probablement ce qui a piqué ma curiosité vis-à-vis ce groupe Parents de Rosemont: le désir d’en savoir plus sur ce qui se passe pour les familles dans Rosemont. »

Il pense que les parents, les mères et les pères ont besoin de discuter de sujets sur la parentalité qui n’intéressent pas forcément les non-parents. « À cet effet, je dois moi-même admettre qu’avant de devenir parent, les conversations sur les couches, la grossesse, l’accouchement… Ça m’ennuyait au plus haut point! Et si j’évite de parler de ces sujets (surtout en présence de non-parents), j’avoue avoir du plaisir à lire les expériences, les angoisses et les bons coups des autres parents. »

L’une des membres du groupe, Annie Martineau, maman de deux garçons et en congé maternité, fait partie d’un autre groupe qui fonctionne aussi via Facebook. Le groupe plus restreint est composé de mamans qui se sont connues lors d’activités au CLSC. Les papas ne semblent pas être intéressés à participer. «On n’a jamais mis de restriction à ce niveau, mais jamais aucun père n’a manifesté l’envie ou l’intérêt de venir. Je pense qu’il se sentirait comme un chien qui débarque dans un jeu de quilles, pas à sa place… Pourtant, c’est con, le sujet central de tout ça ce sont nos enfants », lance-t-elle comme hypothèse.

Groupes privés ou plus ouverts ?

Annie Martineau pense que de tels groupes comme celui des Parents de Rosemont, permettent de poser des questions sans embêter ses contacts Facebook qui ne souhaitent pas toujours connaître les inquiétudes des parents. « Écrire sur mon mur sur les problèmes de propreté de mon plus vieux passe moins alors qu’écrire la même chose à mes amies maman, ça passe comme une lettre à la poste. Souvent, quand l’une se pose une question ça adonne qu’il y en a une autre qui se pose la même question; ce n’est pas difficile d’être synchro quand les bébés ont quelques semaines de différence. »

Elle ajoute que pour que les groupes fonctionnent, ils doivent avoir des points communs, pas seulement celui d’être parent. « Dans le groupe des parents de Rosemont le sujet rassembleur est justement le quartier, mais ça semble aussi être le magasin La culotte à l’envers, ce qui me semble très bien, car il faut aussi que tous ces parents se voient à l’extérieur, le contact virtuel s’en porte mieux par la suite. »

Pour être membre du groupe, il suffit d’en faire la demande.

Latest comments

  • J aimerai etre un membre du goupe.
    Merci

  • @lolita : Vous devez faire la demande aux fondatrices du groupe dans Facebook : https://www.facebook.com/groups/124125957743553/

  • Comment faire pour etre membre?
    Merci

  • Je suis une maman de rosemont et je veux faire parti du groupe

  • Je viens de monter un groupe basé à Rosemont pour Magasiner virtuellement vos grandes marques préférées à petits prix! Cliquez sur Photos puis Albums, entrez dans votre boutique préférée et magasinez pour une fraction du prix original ou bien étoffez la boutique avec vos propres vêtements de marque! https://www.facebook.com/groups/videdressingmarquesMTL/

leave a comment

Publicité