Karine Gottot fait paraître la BD Hop! (MàJ)

Par -

Tout juste rentrée du WordFest de Calgary, l’auteure Karine Gottot semble sereine à moins de deux semaines du Salon du livre de Montréal. C’est que sa nouvelle BD, Hop! sera lancée demain au bar Chez Baptiste sur Masson. Rencontre avec une auteure et ses personnages.

MàJ : Hier soir, avait lieu le lancement officiel de Hop! au bar Chez Baptiste. L’auteure Karine Gottot et l’illustrateur Maxim Cyr se sont amusés distribuant pilules et pronostiques à la cinquantaine de personnes rassemblées pour accueillir cette nouvelle BD drôle et enlevante!

Lancement de la BD Hop! Chez Baptiste sur Masson. Crédit : RueMasson.com/Annabelle Moreau.

Les Dragouilles, vous connaissez? Eh bien, c’est aux textes de Karine Gottot et aux illustrations de Maxim Cyr que l’on doit ces sympathiques petits personnages. À mi-chemin entre une patate et un dragon, aux dires même de leurs créateurs, les Dragouilles sont les héros de 10 livres-aventures, dont le 4e opus, Les rouges de Tokyo, a remporté cet été le prix Tamarack Express dans le cadre du plus important événement littéraire jeunesse du pays, The Forest of Reading, à Toronto.

Si la grande popularité de leur série jeunesse leur permet de rencontrer des enfants aux quatre coins du pays, c’est dans le quartier Rosemont que Karine Gottot s’est installée, il y a maintenant près de 6 ans. C’est donc ici qu’aura lieu le lancement de leur première bande dessinée pour adultes, car Maxim Cyr est aussi celui derrière les illustrations de Hop!

En librairie depuis le 4 octobre dernier, c’est une bande dessinée unique, « je voulais que ce soit un bel album, un bel objet », dit Karine Gottot, et traite d’un sujet inédit dans le 9e art : l’univers des hôpitaux, d’une manière humoristique, il va s’en dire. « Hop!, c’est un univers totalement différent de celui des Dragouilles. C’est à la suite d’observations dans des hôpitaux et des salles d’attentes que j’ai eu envie d’écrire ce livre », ajoute-t-elle.

Les hauts et les bas de la vie d’un hôpital

Gracieuseté Karine Gottot.

« Ça arrive pour vrai! », commente l’auteure sur certaines des situations cocasses de Hop! Mélanie, une jeune femme à la tignasse bouclée, au moral d’acier et à l’humour grinçant, est atteinte d’un cancer et fait différents séjours en hôpital. D’ailleurs, sur la page couverture, Mélanie, soluté en main, déambule le sourire aux lèvres : « C’est pas parce qu’on est malade, qu’on perd notre sens de l’humour », souligne Karine Gottot.

« Les hôpitaux sont des lieux particuliers. Ce sont des microsociétés où la logique de l’extérieur ne tient plus. Là, les réalités s’entrechoquent : il y a des travailleurs, des malades, des familles, et tout le monde doit cohabiter ». L’auteure a donc imaginé de petites histoires courtes, des petits moments de bonheur ou de détresse, où l’absurdité côtoie toujours le quotidien pour mieux le pervertir.

Il y a aussi dans Hop! des « rubriques », comme ce qu’il ne faut pas oublier d’apporter à l’hôpital, dont la biographie d’Élizabeth Taylor « Pour vous consoler de votre sort », ou encore des menottes, « Pour enchaîner les visiteurs que vous voulez voir rester plus longtemps ». Enfin, vous pourrez avoir des conseils sur comment transformer votre chambre d’hôpital en cinéma, chalet ou resto. « Je voulais faire sourire, offrir un regard sensible sur des situations parfois absurdes. Je voulais aussi aborder des lieux communs pour décompresser. Je cherchais à faire un livre léger, qui ferait rire ceux qui le liraient », explique Karine Gottot. Et le rire est bel et bien au rendez-vous.

La magie de Rosemont

L’auteur qui habite au nord de la promenade Masson apprécie particulièrement le côté chaleureux et « l’aspect village » de son quartier. Pour celle qui est née à Sherbrooke et qui a travaillé auprès des jeunes pendant 15 ans en tant qu’enseignante et animatrice, avant de se consacrer à l’écriture, souligne que l’on peut y créer des liens plus facilement qu’ailleurs à Montréal. « Sur la rue Masson et la Plaza St-Hubert, il y a aussi un côté hétéroclite qui me plaît beaucoup. Des commerces ouvrent et ferment, des gens viennent et s’y installent, d’autres partent, ce qui confère une magie, une ambiance particulière au quartier. »

 Voici quelques suggestions de lecture de Karine Gottot :

 Le cratère de Steve Proulx : « Une série jeunesse vraiment captivante et drôle que m’a fait découvrir Maxim Cyr, l’illustrateur des Dragouilles. J’aime aussi la facture graphique de cette série. »

L’auteure Élise Gravel : « Nunuche magazine est le cadeau parfait à offrir à toutes les jeunes filles de votre entourage. Ce sont des chroniques inspirées des magazines pour ados, mais le tout passé dans le tordeur de la dérision. Après cette lecture, impossible de feuilleter un vrai magazine féminin avec sérieux! »

 Soulières éditeurs et les Éditions de la Bagnole font paraître conjointement de grands classiques de la littérature, adaptés pour les jeunes, dont Don Quichotte, Le Cid, La fabuleuse Odysée d’Ulysse, et le prochain à paraître sera Maria Chapdelaine de Louis Hémon : « On a donné le nom de “Louis Hémon” à une rue qui traverse Rosemont. C’est peut-être là une belle occasion de faire découvrir cet auteur aux jeunes du quartier. »

– Karine Gottot et Maxim Cyr, Hop!, Éditions Michel Quintin, 2012, 84 pages couleur.

-Lancement le lundi 5 novembre de 17 h à 20 h, Chez Baptiste :  3014, rue Masson
– Animation Les Dragouilles, Salon du livre de Montréal, jeudi 15 novembre, 12 h 30, à la Grande Place.

– Séance de dédicace, Hop!, Salon du livre de Montréal, samedi 17 novembre, 17 h à 18 h.

Pour voir la bande-annonce de la BD

1 commentaire à Karine Gottot fait paraître la BD Hop! (MàJ)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

@RueMasson

Facebook