Widget Image
Dernières nouvelles
Restez en contact :
mercredi le 17 juillet
HomePolitiqueRévocation du permis du MouDanZa sur Iberville
Publicité

Révocation du permis du MouDanZa sur Iberville

Après plusieurs plaintes et interventions de la police, la salle de danse MounDaZa au 5430, Iberville a vu son permis révoqué par l’Arrondissement pour utilisation non conforme après une descente de la police, du service des Incendies et de l’inspecteur de l’arrondissement. Le certificat d’occupation était pour une salle de réunion, ce qui n’était pas l’usage constaté à 4 h du matin la fin de semaine dernière. Le propriétaire du MounDaZa n’a donc plus l’autorisation d’utiliser cet endroit sous peine d’amendes.

Le MouDanZa est situé au 2e étage de cet édifice sur Iberville. Photo : RueMasson.com

C’est dans la nuit de vendredi à samedi à 4 h du matin que l’établissement, situé au 2e étage de l’édifice sur Iberville, a reçu la visite des services de police et municipaux. « La salle était louée de 4 h à 7 h du matin, ce qui n’est clairement pas autorisé. Nous n’avons pas vu d’alcool », a expliqué le commandant du poste 44, André-Guy Lamothe.

Ce dernier a ajouté que quelques personnes sous le coup d’un mandat ont été arrêtées durant cette descente. Une mineure était sur les lieux.

Le commandant a souligné que les policiers sont intervenus à plusieurs reprises autour de cet endroit cet été sans compter les plaintes pour le bruit. « Nous avions un nombre grandissant d’appels pour des événements violents, des bagarres ».

Le maire François Croteau a souligné que le détenteur du certificat d’occupation ne le respectait pas et que c’était en fait un After Hour où l’on servait de l’alcool.

Le propriétaire du MouDanZa n’a pas reçu d’amendes lors de cette révocation de permis, mais il en recevra s’il persiste à utiliser la salle qui doit maintenant être fermée. L’Arrondissement promet de surveiller étroitement cet endroit. Il semble que la soirée pour célébrer le premier anniversaire du club ne pourra avoir lieu.

Si les problèmes durent depuis plusieurs mois, pourquoi l’Arrondissement a attendu aussi longtemps ? « Il fallait accumuler les preuves », explique le maire. Il fallait aussi avoir une entente avec le syndicat afin que le nouvel inspecteur puisse travailler hors des heures normales.

Une discothèque pour les 14-18 ans

Cet endroit a fait l’objet de nombreuses plaintes des voisins depuis plusieurs mois. Le propriétaire du Kool Café est venu à plusieurs reprises au conseil d’Arrondissement pour se plaindre du nombre de jeunes qui fréquentaient L’Anonyme une discothèque pour les 14-18 ans. Tout semble donc indiquer que l’endroit a changé de vocation.

Un dossier sur cet endroit avait été réalisé en juin 2011 par notre collègue Philippe Beauchemin du Journal de Rosemont.

Latest comments

  • Je trouve vraiment regrettable que vous utilisiez le nom de l’Anonyme dans votre article pour souligner des faits associés au Moudanza…surtout que l’Anonyme est à l’antipode des événements mentionnés. Une erreur qui a pour conséquence de salir la réputation de ce bar sans alcool, je vous le précise, et qui avait la vocation de donner un endroit sécuritaire pour les gens qui ne consomme aucune drogue et aucune alcool. Au minimum, il serait même juste de dire que les quelques années ou l’anonyme était présent, il a permis de redonner de meilleures couleurs à cet endroit qui a mauvaise réputation.

leave a comment

Publicité