Le fils du cofondateur de Rona, toujours à l’œuvre dans un Rona du quartier

Par -

À 80 ans, Pierre Piotte est toujours à l’œuvre à la succursale Rona Climatisation Beaubien, sur la rue Beaubien Est, près du boulevard Saint-Michel. Sa gentillesse et sa vaste expérience lui valent l’estime de son patron et l’attachement de la clientèle. Loin de lui l’idée de pavaner ou de se montrer prétentieux. Et pourtant, Pierre Piotte est le fils d’un bâtisseur québécois qui a fait sa marque dans le commerce de détail : nul autre que Napoléon Piotte, cofondateur de l’empire Rona. Rencontre avec un homme sympathique, toujours passionné par le service à la clientèle.

À 80 ans, Pierre Piotte, fils de Napoléon Piotte co-fondateur de RONA, travaille toujours dans un RONA du quartier.

« Mon père est né en 1902 et il était le 17e d’une famille de 18 enfants. Au départ, il était enseignant et il a amorcé sa carrière au Vermont. Puis, de retour au Québec, il s’est établi à Saint-Jean en tant qu’inspecteur d’école, puis à Montréal, comme professeur de français et d’histoire, notamment à l’école supérieure Le Plateau. Très impliqué dans son milieu et particulièrement dans l’Ordre de Jacques-Cartier, c’est dans ce contexte qu’il a fait la rencontre de Rolland Dansereau, avec lequel il a fondé RONA 13 ans plus tard, en 1960. Par la suite, mon père a dirigé cet empire de 1962 à 1968, soit jusqu’à son décès », raconte M. Piotte. C’est aussi avec candeur qu’il partage cette anecdote cocasse : Napoléon Piotte n’était pas du tout un manuel. « Ma mère disait toujours qu’il ne pouvait même pas planter un clou croche! »

Le commerce dans le sang
Pierre Piotte est né en 1932. La famille comptait quatre garçons et une fille, mais Pierre est le seul à avoir suivi les traces de son père. En effet, adolescent, il faisait déjà l’époussetage chez Les Marchands en Quincaillerie ltée, à la Place d’Youville, dans le Vieux-Montréal. « En 1951, après ma 12e année scientifique, dont une année d’étude classique au Collège Saint-Ignace, situé sur la rue Bellechasse, à Rosemont, j’ai commencé ma carrière dans une quincaillerie, à Mont-Royal. C’est là que j’ai appris le métier du commerce de détail. J’ai d’ailleurs acquis ce magasin en 1966 et j’en ai été le propriétaire durant 24 ans », raconte M. Piotte qui avoue se sentir à l’aise tant dans le travail administratif que « sur le plancher », à servir et conseiller les clients. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle, même à un âge vénérable, il est toujours heureux de travailler dans une quincaillerie Rona

Un engagement actif

Napoléon Piotte, co-fondateur de RONA.

Pierre Piotte a toujours été actif dans l’organisation Rona, notamment à titre de membre, puis de vice-président du conseil d’administration. Il a aussi siégé au comité consultatif de l’Association canadienne des détaillants en quincaillerie, au Conseil du patronat du Québec et au Conseil québécois du commerce au détail. Pas étonnant qu’en 2009, il ait été honoré d’un Prix Reconnaissance lors du congrès annuel du Conseil québécois de la franchise. « Mon père m’a toujours encouragé et guidé dans ma vie professionnelle. Nous étions très proches et je suis extrêmement fier de tout ce qu’il a accompli », indique M. Piotte, qui a hérité de l’entregent et du sens des relations publiques de son illustre paternel. Il ne faut d’ailleurs pas hésiter à aller à sa rencontre : sa mémoire et sa gentillesse sont sa marque de commerce.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>