Vol inusité : Le Bouddha perd la tête

Par -

Dans la série « faits inusités », difficile de passer sous silence la disparition de l’immense tête de Bouddha ornant la devanture du magasin d’art asiatique L’Heureux Bouddha sur Masson. En attendant qu’Hercule Poirot reprenne du service, Alain Poloni et Ardeth, les propriétaires du commerce, font appel aux citoyens du quartier pour tenter d’élucider le mystère qui reste entier jusqu’à présent.

Voici la tête du Bouddha disparue. Elle pèse 100 livres et serait quelque peu amochée… (photo: RueMasson.com)

La disparition a eu lieu dans la nuit de samedi à dimanche peu avant 3 h 30. La sculpture située à environ douze pieds de haut était fixée au mur par six crochets ainsi qu’une vis sur le dessus. On imagine mal quelqu’un seul réaliser un tel exploit. Le lendemain, Alain Poloni a été informé par Gaz Métro que l’entrée de gaz de leur immeuble a été réparée au cours de la nuit dû à un acte de vandalisme… vers 3 h 30.

C’est en constatant la réparation que le propriétaire a remarqué l’absence de la tête en bois d’une centaine de livres qui était située juste au-dessus de l’entrée de gaz. Des éclats de bois jonchaient le sol ainsi que deux marques sur le bas du mur présumant des chocs violents qui auraient endommagé le visage du maître spirituel. On peut donc supposer que les voleurs ont échappé le Bouddha du haut de l’échelle et que celui-ci, en tombant, a heurté le mur et brisé l’entrée de gaz.

« C’est surprenant et pas très subtil comme vol », se désolent les propriétaires. « J’espère au moins le revoir en photo sur une plage au Mexique, ou en voyage à travers le monde », dit Alain Poloni un peu triste, mais sourire en coin, faisant référence au nain de jardin dans le film Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain.

Si vous avez des informations supplémentaires sur cette mystérieuse disparition, vous pouvez contacter le poste de police 44 ou les propriétaires directement à leur boutique. Aucune récompense n’est promise pour l’instant, mais certainement que cela vous amènera du bon karma.

La rue Masson n’en est pas à son premier vol haut en couleur. Rappelons-nous le vol du lampadaire de l’église St-Esprit il y a quelques années… Si ça continue, un jour on va se réveiller et quelqu’un aura dérobé la butte du parc Pélican. T’es pas game.

Le Bouddha disparu était situé au-dessus de la porte en haut à gauche de la photo. (Photo: RueMasson.com)

2 commentaires à Vol inusité : Le Bouddha perd la tête

  1. D’après les premières constatations, il y aurait eu entrée par lévitation heuh par effraction.

  2. Journal de Montréal
    Gueule de bois après une chute, Buddha se confie: J’ai fait un overdose d’encens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>