L’utilisation des médias sociaux en campagne

Par -

Les médias sociaux, Twitter, Facebook, You tube et cie font maintenant partie du visage électoral et ont joué un rôle. Si tous les candidats ne les utilisent pas parfaitement, certains pas du tout, d’autres en maîtrisent toutes les ficelles. RueMasson.com a répertorié l’utilisation des médias sociaux au niveau local pour les circonscriptions de Gouin et Rosemont. Est-ce que les médias sociaux ont réellement fait une différence ?

Des entrevues sont réalisées avec l’ensemble des personnes candidates des circonscriptions de Gouin et Rosemont. Pour lire tous les articles sur les élections provinciales et les entrevues, participer à notre défi, Votez! Ça compte et obtenir l’ensemble des informations nécessaires pour voter visitez notre page spéciale.

La bataille de Gouin
Les deux principaux candidats qui se disputent la place de député dans cette bataille sont sur les médias sociaux. Le nombre d’abonnés évolue régulièrement. Ceux que l’on donne sont ceux au moment de la publication de l’article.

Françoise David, Québec Solidaire

Site perso, Facebook, Twitter, You Tube la candidate de Québec solidaire les utilise tous, avec l’aide de son équipe de campagne. Elle y diffuse ses commentaires, des appuis et ses billets de blogue. Ses comptes sont aussi gérés parfois par elle et parfois par son équipe de campagne, surtout sur Facebook.

Elle répond aux citoyens. Le fait qu’elle soit considérée comme chef de parti lui donne une notoriété supplémentaire, c’est elle qui a le plus d’abonnés. 12 580 abonnés Facebook et 18 941 sur Twitter.

Sur son site personnel, elle diffuse ses textes principalement.

Anson Duran, Parti libéral du Québec

Facebook oui, mais le candidat libéral est surtout sur Twitter. Il y diffuse de l’information, ses allées et venues.

Nicolas Girard, Parti Québécois

Il est très présent sur les médias sociaux à égalité avec sa principale adversaire. Pour les journalistes il est plus facile d’être au courant de ses allées et venues en vérifiant son compte Twitter ou Facebook qu’en recevant un communiqué par courriel. Ses comptes sont tenus par lui-même et parfois son attaché politique David Dinelle qui les signe.

Twitter : il répond aux citoyens, ses allées et venues et partage de nombreuses photos. Surtout des personnes qui l’appuient. Il a 5065 abonnés. On retrouve les mêmes informations sur Facebook où il 2092 abonnés.

Il a aussi son site personnel et You Tube ou il diffuse quelques vidéos d’appuis obtenus au cours de la campagne et ses communiqués et informations.

C’est le seul candidat à être présent sur Instagram et a publié régulièrement des photos.

Bernard Labadie de la Coalition avenir Québec, Sameer Muldeen, Parti vert du Québec et Gilles Guibord de l’Unité nationale sont absents des médias sociaux.

La joute de Rosemont

Dans la circonscription voisine de Rosemont, la bataille est moins serrée et moins nourrie sur les médias sociaux.

Léo Fradette, Coalition Avenir Québec

Il a des comptes Facebook et Twitter, mais les utilise très peu. Son compte Facebook a 38 abonnés et rien n’a été publié depuis le 17 août.

Johanne Lavoie, Option nationale

C’est la page Facebook d’Option nationale Rosemont qui compte 72 abonnés et diffuse sporadiquement de l’information.

Jean-François Lisée, Parti québécois

C’est un utilisateur de Facebook et surtout Twitter ! Il l’utilise plus pour converser depuis le début de la campagne et il a d’ailleurs eu des échanges épiques avec François Legault et même Jean-Martin Aussant. Avant il diffusait presque exclusivement ses billets de son blogue de L’actualité. Il gère son compte lui-même.

Son compte Facebook a 9556 abonnés. Il y diffuse ses billets dans L’actualité.

Madwa-Nika Phanord-Cadet, Parti Libéral

Son compte Facebook est peu utilisé et a 366 abonnés. Elle est surtout présente sur Twitter où elle diffuse ses allées et venues et répond aux citoyens. Elle a 487 abonnés sur Twitter.

François Saillant, Québec Solidaire

Le candidat de Québec solidaire dans Rosemont a un compte Facebook et un compte Twitter géré par son équipe de campagne. S’il les a ouvert au débat de la campagne, il en a fait une utilisation intéressante en diffusant ses communiqués, mais aussi ses commentaires et répondant aux citoyens.

Il a 311 abonnés sur Facebook et 340 sur Twitter. Sa page personnelle sert aussi à diffuser ses communiqués de campagne.

Daniel Guersan de la Coalition pour une constituante et Raynald St-Onge du Bloc pot n’ont aucun compte Facebook et Twitter. Leur partis respectif ont une page Facebook.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>