Coalition pour la constituante : Daniel Guersan dans Rosemont

Par -

Le parti est tout jeune, à peine quelques mois, et présente 35 candidats dans tout le Québec. Un candidat de Coalition pour la constituante dans Rosemont, Daniel Guersan nous explique les visées et fondements de ce nouveau parti autour d’un jus d’orange et d’un thé glacé. Le porte-parole est Christian Bégin, résident de Rosemont.

Des entrevues sont réalisées avec l’ensemble des personnes candidates des circonscriptions de Gouin et Rosemont. Pour lire tous les articles sur les élections provinciales et les entrevues, participer à notre campagne, Votez! Ça compte et obtenir l’ensemble des informations nécessaires pour voter visitez notre page spéciale.

Le candidat n’a pas été invité au débat organisé au Collège de Rosemont. Il le déplore dans un courriel qu’il nous a envoyé.« Ils n’ont pas respecté la loi électorale qui stipule que chaque candidat officiel à le droit de participer au débat avec un temps de parole équitable et ont exercé un traitement discriminatoire en fonction d’appartenance politique. Je dépose une plainte auprès du DGE contre cet institut », a-t-il écrit.

Le candidat de la Coalition pour une constituante dans Rosemont. Photo : Cécile Gladel/RueMasson.com

Le parti

« On a une direction, mais on rejette la ligne de parti.  Notre objectif est de réunir une assemblée constituante où la population aura la parole et le choix », souligne le candidat qui n’était pas au débat de jeudi dernier à cause d’un voyage à l’extérieur du pays pour cause de maladie dans sa famille.

N’est pas semblable à d’autres partis ? « Non. Québec solidaire veut écrire la constitution, nous on pense qu’elle doit être écrite par la population. Et ce n’est pas une histoire de souveraineté ou fédéralisme.

Pourquoi une constitution québécoise?

Daniel Guersan soutient que le Québec n’est régi par aucune règle écrite, même pas le mode de scrutin. En plus, la province n’a même pas signé la constitution canadienne. « En l’absence de règle, le système ne fonctionne pas ».

Cette coalition regroupe des fédéralistes et souverainistes et consulterait également les citoyens pour décider du statut ou non- souverain du Québec. Par ailleurs, leur objectif n’est pas le pouvoir. « Notre principal mandat n’est pas de garder le pouvoir, mais de le rendre aux citoyens. Nous ne sommes pas des amoureux de la partisanerie ».

Leur volonté est d’instituer une sorte de démocratie participative. « Il ne faut pas consulter les citoyens seulement une fois tous les 4 ans et un député représente les gens, pas son chef. Il doit demander aux gens ce qu’ils en pensent ».

Éliminer les partis ?
À entendre Daniel Guersan, on se questionne sur le fait que les partis devraient être éliminés. « La ligne de parti doit être éliminée et l’Assemblée nationale ne doit pas être celle du premier ministre. Actuellement les députés ne sont que des figurants qui représentent les intérêts de leur parti ».

Pouquoi Rosemont ?

Daniel Guersan n’habite pas dans Rosemont, mais à côté de l’Université de Montréal, mais y travaille. Sa compagnie de développement international y est située. Ce parisien d’origine a étudié en science politique et se décrit comme politologue.

Il dit faire une vraie campagne de proximité et par Internet. « Je parle aux gens, je suis présent sur le terrain et je n’ai pas de pancartes, car j’en ai horreur. Ça coûte cher aux contribuables pour rien ».

 

 

1 commentaire à Coalition pour la constituante : Daniel Guersan dans Rosemont

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>