Échange de votes entre Gouin et Sherbrooke

Par -

L’échange de vote n’est pas nouveau. En 2011, certains l’ont pratiqué. Cette année, cette stratégie de vote qui est totalement légale semble viser principalement la circonscription de Sherbrooke, celle du premier ministre sortant Jean Charest. Quelques citoyens qui veulent voter Québec solidaire ou pour Parti québécois s’échangent leur vote. Ça se passe aussi dans Gouin.

Des entrevues sont réalisées avec l’ensemble des personnes candidates des circonscriptions de Gouin et Rosemont. Pour lire tous les articles sur les élections provinciales et les entrevues, participer à notre défi, Votez! Ça compte et obtenir l’ensemble des informations nécessaires pour voter visitez notre page spéciale.

Deborah Davis, électrice de la circonscription de Sherbrooke, voulait voter Québec solidaire. Elle votera finalement pour le Parti québécois. Elle a échangé son vote avec un électeur de la circonscription de Gouin, Antoine Connolly qui voulait voter pour Nicolas Girard. Ce dernier va voter pour Françoise David, tandis que Deborah votera pour Serge Cardin l’adversaire péquiste de Jean Charest.

Pourquoi cet échange?

Deborah Davis a eu cette idée après avoir vu la page d’échange de vote entre Sherbrooke et Laurier-Dorion. La prestation de Françoise David au débat des chefs lui a aussi donné envie de voter pour elle. « Je suis tannée du genre de politique offert par les autres partis. Dans Sherbrooke, mon vote pour Québec solidaire est perdu, alors que je suis tellement fière de lui envoyer mon vote par cet échange. C’est un peu comme voter deux fois », explique-t-elle.

Et elle certifie qu’elle tiendra parole. Tout comme Antoine Connolly, qui habite Gouin avec qui elle a échangé son vote. Il a voté par anticipation pour Françoise David au lieu de Nicolas Girard. « J’ai toujours voté péquiste, mais j’étais dans le dilemme de Gouin. Nicolas Girard fait du bon travail, mais après le débat je trouvais important de voter pour une chef de parti. Je suis un peu mal à l’aise, car j’ai toujours voté péquiste, mais en même temps je favorise l’élection d’un autre péquiste ailleurs et d’une souverainiste comme Françoise David », explique-t-il.

Il n’a aucun problème avec un tel système qu’il trouve très bien organisé. Il n’est pas sur Facebook et c’est par courriel que tout s’est organisé.

Les positions des partis

Dans Gouin, le directeur de campagne de Nicolas Girard, David Pagé souligne que cette pratique n’est pas nouvelle et a rarement d’impact sauf en 2011 en Alberta alors que l’échange a favorisé l’élection d’un néo-démocrate. « On a eu une majorité de plus de 2000 votes en 2008, est-ce qu’une vingtaine d’échanges de vote aura un impact ? », questionne-t-il.

Du côté de Québec solidaire, la responsable des communications de Gouin, Laurie Mathieu-Bégin souligne que « depuis des années que Québec solidaire milite pour un scrutin proportionnel dans lequel de telle pratiques seraient inutiles. On comprend que cela trahit un certain désespoir des électeurs face au système électoral actuel ».

De tels échanges existent aussi entre Sherbrooke et Laurier-Dorion ainsi que Sherbrooke et Nicolet-Bécancour, la circonscription où se présente le chef d’Option nationale, Jean-Martin Aussant.

1 commentaire à Échange de votes entre Gouin et Sherbrooke

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>