Françoise David se fait remarquer au débat des chefs (MàJ)

Par -

La présence de la candidate de Québec solidaire dans Gouin, Françoise David, qui est aussi co-porte-parole du parti, n’est pas passée inaperçue. Depuis hier soir, sa performance est saluée par un concert d’éloges. Positive et constructive dans ses points, elle semble avoir marqué des points, pas seulement au Québec, mais aussi dans Gouin. Est-ce que ce sera suffisant pour ravir son poste de député à Nicolas Girard ?

Voir les liens vers d’autres articles et le paragraphe sur les débats entre les candidats de Gouin en fin d’article.

Pour lire tous les articles sur les élections provinciales, les entrevues, notre campagne Votez! Ça compte et obtenir l’ensemble des informations nécessaires pour voter, visitez notre page spéciale.

Françoise David. Photo : Radio-Canada

La candidate est très heureuse que les citoyens aient aimé sa sincérité, son authenticité et son attitude envers les autres chefs. « Il s’est passé quelque chose hier soir, lance Françoise David au téléphone. J’étais au métro Beaubien cet après-midi et c’était incroyable. Je n’ai pas eu le temps de distribuer un seul dépliant, car les citoyens faisaient la file pour me parler. Plusieurs m’ont dit qu’ils étaient indécis, mais que le débat avait cristallisé leur vote en ma faveur. Ça allait déjà bien, mais ça va encore mieux. Sauf que je n’ai pas la prétention de dire que je vais gagner. Je suis toujours très réaliste, positive, mais il faut travailler jusqu’au 4 septembre, ce n’est jamais gagné avant le jour des élections. Les bénévoles affluent, ça se mobilise, tous les espoirs sont permis. On travaille fort. Le débat a déclenché quelque chose ».

Moins de pression pour Françoise David ?

Plusieurs observateurs ont expliqué sa performance en soulignant qu’elle avait moins de pression que les trois autres chefs. La principale intéressée n’est pas d’accord. « J’avais beaucoup de pression, c’était mon premier débat comme François Legault, mais il avait l’expérience de l’Assemblée nationale. J’avais devant moi trois politiciens aguerris. Je devais me tailler une place, ils devaient composer avec moi, mais ils n’avaient pas envie de débattre avec moi. Dans le débat de 10 minutes, ils ne m’interpelaient jamais, je devais lever le petit doigt, c’était une pression constante ».

Elle ajoute qu’elle portait aussi les espoirs de l’ensemble des militants et sympathisants de Québec solidaire qui comptaient sur elle pour que le parti passe d’acteur présent à acteur incontournable. « J’avais la pression de représenter un parti contre lequel il y a des préjugés. Je devais démontrer qu’on est un parti crédible ».

Les quatre chefs avant le débat. Photo : Radio-Canada

La réaction de Nicolas Girard

En entrevue avec RueMasson.com, Nicolas Girard, le principal adversaire de Françoise David a réagi au débat d’hier soir qu’il a regardé en compagnie de partisans au pub Rose-Philips.

« J’ai bien aimé voir qu’un dossier sur lequel j’ai beaucoup travaillé, celui des garderies a fait l’objet d’échange et d’entendre que monsieur Charest n’a pas remis en cause la décision des libéraux de donner 1600 places à 7 $ en échange de contribution à la caisse du Parti libéral. Je trouvais assez insultant de voir monsieur Charest rire quand on abordait les questions de corruption. Si j’étais à sa place, je me garderais une petite gêne parce qu’il y a deux ministres qui ont dû démissionner, messieurs Tomassi et Whissel, en lien avec des questions éthiques ».

« Et mesdames Marois et David ont offert une bonne performance au débat. Pour le Parti québécois, notre adversaire c’est le Parti libéral. On pense que l’enjeu de cette élection est de se débarrasser des libéraux de Jean Charest et de le remplacer par un gouvernement qui est progressiste, qui est vert, qui est souverainiste et qui est intègre. Nous partageons, Québec solidaire et nous, beaucoup de valeurs et d’idées communes. On a beaucoup plus de points en communs que de désaccords. Ce qui nous différencie, c’est que nous notre objectif est de former un gouvernement », a déclaré Nicolas Girard.

Dans les médias sociaux

Sur Twitter, le nom de Françoise David était entre le 12e et 8e rang au niveau mondial pendant le débat. Une performance soulignée par le directeur de la communication numérique chez National et résident de la circonscription de Gouin Bruno Guglielminetti et le président d’Influence communication, Jean-François Dumas sur les ondes de Radio-Canada. On peut écouter leur analyse ici.

Dans le camp adverse, les partisans de Nicolas Girard soulignaient qu’un cabinet ministériel péquiste en avait besoin. On rappelait ses bons coups en matière de lutte à la corruption, le scandale des garderies et la chute de Tony Tomassi.

Les analyses et commentaires

Sur le blogue de L’actualité, le journaliste Alec Castonguay a donné une mention spéciale à Françoise David. Il a souligné que le plus grand perdant du débat n’était pas présent : c’est-à-dire Nicolas Girard. « Ceci dit, la performance de Françoise David a de quoi inquiéter sérieusement son rival dans la circonscription de Gouin, le député péquiste sortant Nicolas Girard. C’est lui le grand perdant du débat des chefs, même s’il était à des kilomètres de Radio-Canada hier. Mme David a certainement convaincu bien des électeurs qu’elle mérite un siège à l’Assemblée nationale. »

Pour réécouter le débat et les analyses sur le site de Radio-Canada

Même Dominic Maurais louange Françoise David dans un billet sur le site du Journal de Montréal

Les avis des experts de La Presse

Reportage vidéo de La Presse après débat dans Gouin

Article du Journal de Montréal sur la réaction des électeurs de Gouin, des deux camps et l’histoire du bijou en forme de carré rouge fait pas une artiste locale.

Des débats locaux

Parlant de débat, la CDC de Rosemont organise un débat le 23 août pour la circonscription de Rosemont à 18 h.

Dans Gouin, plusieurs organismes et citoyens tentent d’organiser un débat. On parlait du 21 ou du 25 août, mais il semble que ça se déroulera la semaine prochaine. On vous tient au courant.

Les candidats de Gouin seront à la Première Chaîne de Radio-Canada demain entre 12 h 10 et 12 h 30 pour un débat pendant l’émission de Michel C. Auger. Pour écouter le débat c’est par ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>