« Cette fois c’est la bonne » – Françoise David

Par -

Les deux personnes candidates engagées dans la bataille de Gouin inaugurent leur local de campagne la même journée. Françoise David le faisait ce matin coin Drolet/Saint-Zotique. Nicolas Girard le fera ce soir sur St-Hubert. La candidate de Québec solidaire a reçu plusieurs appuis, dont celui de Christian Yaccarini, de la Société de développement Angus et la metteure en scène Brigitte Haentjens.

Pour ne rien manquer dans Gouin et Rosemont, notre dossier élection

Françoise David lors de son lancement le 9 aout. Photo : RueMasson.com

Christian Yaccarini appuie Jean-François Lisée dans Rosemont où il travaille et Françoise David dans Gouin où il réside. « Ce n’est pas contre Nicolas Girard, mais pour Françoise David », a-t-il précisé à RueMasson.com, ajoutant qu’il appuierait Raymond Bachand s’il habitait Outremont.

Dans un local plein de sympathisants, plusieurs personnes ont pris le micro pour appuyer la candidature de la co-porte-parole de Québec solidaire qui se présente pour une troisième fois contre Nicolas Girard.

« Il n’y aura pas de division du vote. S’il y a un vote utile à faire, c’est voter Françoise David dans Gouin. Et oui la plateforme de Québec solidaire est réalisable », ajoute Christian Yaccarini dans une envolée.

Ce dernier avoue rêver d’un gouvernement minoritaire auquel il manquerait deux députés qui seraient Amir Khadir et Françoise David. « Ça donnerait une force aux idées de Québec solidaire. Et le Parti québécois aurait pu déplacer du monde. C’est le PQ qui a fait le choix et pas Françoise David qui est venue emmerder le PQ dans Gouin », ajoute le dirigeant de la SDA en concluant que le 4 septembre il aimerait qu’elle lui fasse un beau cadeau d’anniversaire.

Brigitte Haentjens qui habite Gouin a aussi donné son appui à Françoise David en vidéo.

Le plan Québec solidaire

La candidate se dit confiante de pouvoir l’emporte cette fois-ci et illustre ses différences et sa volonté de faire campagne sur les idées. « Nous sommes les seuls à mettre nos idées sur les pancartes et cette fois c’est la bonne, je le sens », lance-t-elle.

Pourquoi veut-elle aller à l’Assemblée nationale ? Pour amener le scrutin proportionnel, la gratuité scolaire, le plan vert, l’accès au logement et aux garderies, l’abolition de la loi 78 et l’amnistie pour les personnes et organismes condamnés et la souveraineté du Québec énumère Françoise David.

« Amir a réussi à brasser la cage et se faire connaître. Il a dénoncé la collusion, la corruption, il a déposé des projets de loi privés. Imaginez ce qu’une équipe solidaire pourrait faire ».

Dans le local, on motive les militants. Photo : RueMasson.com

 

2 commentaires à « Cette fois c’est la bonne » – Françoise David

  1. J-P Pauzé

    Alors je réitère mon commentaire écrit précédemment, et qui été effacé…
    1- M. Khadir a certes fait du bon travail. Mais s’il a pu «dénoncer la collusion et la corruption», à mon avis c’est en surfant sur les vagues générées par le député Nicholas Girard, notamment dans le dossier des garderies «libérales».
    2- Donc M. Yaccarini appuie le PQ d’un côté, QS de l’autre, et le PLQ ailleurs s’il le pouvait. Ça fait pas très sérieux, comme appui. Et rappelons que le PQ représente Gouin depuis quatre mandats, alors qui est «venu emmerder» l’autre?

  2. alexis simard

    Too close to call ne la donne pas gagnante, F. David. Donc, qu’elle se calme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>