Le candidat libéral dans Gouin victime d’intimidation (MàJ)

Par -

Le candidat libéral dans Gouin Anson Duran est victime d’intimidation et de vandalisme. Ses pancartes électorales sont couvertes d’un rectangle rouge indiquant que sa candidature est retirée. Ce qui n’est pas le cas.

Pour ne rien manquer dans Gouin et Rosemont, notre dossier élection

Plusieurs affiches du candidat libéral sont ainsi ‘décorées » sur Saint-Laurent. Photo: Anson Duran

Il semblerait que cette campagne vienne de plusieurs comptes sur Twitter. L’un de ces comptes est sous le nom de Stéphane Briand (qui n’existe plus, mais voir la capture d’écran). Ce dernier se décrit comme un honnête citoyen et a écrit une quinzaine de tweets dénigrant les deux candidats libéraux dans Gouin et Rosemont. Il a également annoncé qu’une campagne de déstabilisation était lancée contre le candidat libéral.

Au début, Anson Duran n’a pas pris au sérieux les réponses qu’il recevait sur Twitter lorsqu’il postait des informations. « À la suite de chacun de mes tweets, un compte anonyme (portant les noms de Grégoire De La Tour, Stephane Briand, Jean Claude, Jean-Claude Tremblay) me répond en disant que j’ai retiré ma candidature ou que je devrais le faire. Vus au départ comme une blague de mauvais goût, je n’y ai pas porté attention, mais hier, nous avons reçu trois appels téléphoniques à la permanence du parti. Un homme a demandé à me parler. L’interlocuteur a semblé étonné de pouvoir me parler et a même ri avant de me dire de retirer ma candidature sans quoi la campagne de déstabilisation serait enclenchée et qu’ils étaient nombreux », explique-t-il.

Voici une capture d’écran de l’un des tweets en question, qui a été effacé.

Le candidat libéral a demandé à la Commission juridique du PLQ de se pencher sur le cas et il entend aviser la Direction générale des élections. « On parle ici d’une situation où quelqu’un tente d’influencer le vote en mélangeant les électeurs. C’est inacceptable. »

Hier, on soulignait dans un article le vandalisme sur les pancartes dans la circonscription.

MàJ: un autre type de vandalisme de pancartes se passe dans la circonscription de Sainte-Marie-Saint-Jacques et Hochelaga-Maisonneuve, des ronds rouges sur le front des candidats en photo. Tout le monde en est victime, les pancartes de Québec solidaire, du Parti libéral du Québec et du Parti québécois. Voici la pancarte des deux porte-parole de QS dont le côté de la candidate dan Gouin

Cette pancarte se trouve au métro Papineau. La photo d’Amir Khadir au verso est vandalisée de la même manière. Les pancartes d’autres candidats aussi. Photo: RueMasson.com

17 commentaires à Le candidat libéral dans Gouin victime d’intimidation (MàJ)

  1. Certains citoyens « honnêtes » semblent avoir du mal à comprendre comment marche une démocratie.

  2. Certains politiciens «malhonnêtes» semblent avoir du mal à comprend comment marche une démocratie.

  3. D’un autre côté, les libéraux ont malmené une bonne partie de la population dernièrement…….. Oeil pour oeil, dent pour dent…C’est ce que certains (à tort quand même…..) doivent se dire.

  4. Voilà un comportement affligeant: on trâite en messie un jeune de la gauche qui joint les rangs du PQ et on intimide un jeune qui pense différemment qui joint le parti Libéral. Si on veut que la jeunesse s’implique, l’intimidation n’a pas sa place, peu importe les idéaux de ceux qui on le courage de participer à la vie politique à un si jeune âge.

  5. Un détail peut-être, mais il serait intéressant pour la conversation et la discussion que les gens aient le courage de signer les commentaires avec leur nom ? Ou du moins pas seulement avec des initiales.
    Par ailleurs, si vous êtes impliqués avec un candidat, il est toujours plus transparent de le mentionner, pour tout le monde. Merci.

  6. N.R Les étudiants n’ont pas traité LBB comme un Messi, la pluspart sont mécontent qu’il aie rejoint le PQ.

  7. Marie-Claude

    Bon courage à ce candidat Libéral, même si je souhaite sa défaite! L’intimidation n’a pas sa place, peu importe le camp où on se trouve.

    Je me fou des pancartes vandalisées, ce ne sont que des bouts de cartons. Mais s’en prendre à l’être humain, c’est immoral.

  8. apouchkine

    Le Québec est le royaume de l’intimidation, ça commence à la maternelle et ça se poursuit dans la construction durant les grèves.Par les professeurs contre leurs élèves, les élèves entre eux, dans la politique etc etc. On s’en va dans le mur de l’anarchie et on ne voit rien venir.

  9. @Apouchkine

    Ben oui mon grand. Québec royaume de l’intimidation…

    Pas la russie de poutine, pas la chine et les droits de l’homme, pas le moyen-orient et ses kamikazes, pas le mexique….

    Deux beaux gros morceaux de robot pour notre apouchkine.

    (ps: toutes personnes qui écrit dans un texte Only in Québec, on sait ben au Québec, ou seulement au Québec, est un coucou qui ne sait foutrement rien de ce qui se passe dans le reste du monde.)

    Mon opinion.

  10. Jonathan Davidson-Chaput

    « A popular government without popular information or the means of aquiring it is nothing but the prologue to a farce, a tragedy, or perhaps both » -James Madisson, Révolutionnaire et l’un des pères fondateurs des É-U, philosophe des lumières, architecte de notre système.

    Me réclamant de l’idéologie libérale classique, je ne peux considérer le PLQ comme étant quoi que se soit de démocratique. Les efforts que ce gouvernement à mit afin de créer un asymétrie de l’information au cours de ces 9 années de mandats le disqualifie De Facto du jeu démocratique.

    La farce dure depuis déjà longtemps, et il me semble évident que la tragédie se trame depuis longtemps déjà.

    Jonathan Davidson-Chaput

  11. Jonathan Davidson-Chaput

    Food for thaughts! Le mot « anarchie » est dans l’air du temps, mais savez-vous se qu’est l’anarchie ? Plusieurs personnes qui s’en réclament confondent eux même anarchie et libertarisme. L’anarchie n’est pas l’absence de lois et le chaos, l’anarchie est l’absence de structure hiérarchique, c’est d’obéir aux lois qui sont votés par le peuple, et non par les représentants du peuple. L’anarchie, comme toutes autres utopie serait irréalisable à mon humble avis, mais pourquoi ne pas « anarchiser » notre système législatif ? Au lieu de voter pour 125 personne tout les 4 ans pour qu’eux votent les lois, pourquoi ne pas tout simplement voter les lois ? La technologie nous le permettrais aisément.

    La sémantique prends tout son sens quand les esprits s’échauffent.

    Jonathan Davidson-Chaput

  12. Henry Plot

    Si l’on ne se réfère qu’au contenu de l’article, le terme d’intimidation semble exagéré. Annoncer faussement le retrait d’un candidat est effectivement punissable par la loi, mais la promesse d’une « campagne de déstabilisation » ne constitue pas une menace à l’encontre du candidat. Les partis tentent constamment de se déstabiliser les un les autres. Demander le retrait d’un candidat relève de l’hyperbole politique, mais n’est pas anti-démocratique en soi, encore moins illégal. Le reste n’est que propagande politique diffusée à titre personnel par des individus.

  13. Pierre-Marc

    La démocratie est pour l’instant le moins imparfait des système. Il permet au peuple d’élire des personnes qui iront le représenter. Tout le monde peut se présenter aux élections, tous ont droits de présenter leurs idées. Le vandalisme de pancartes n’a pas sa place. Ce n’est que dans le respect et l’écoute que l’on peut battir une société. Au lieu de prendre toutes ses heures à vandaliser des pancartes, pourquoi ne pas se présenter aux élections ou utiliser son temps pour appuyer un candidat en qui l’on croit?

    Détruire ou endommagé des pancartes, ça ne donne rien à personne, ça ne profite à aucun québécois ou québécoise. C’est enfantin.

  14. Claude Laurent

    Pourquoi titrer Le candidat libéral dans Gouin victime d’intimidation quand tous les partis sont victimes de vandalisation de leurs pancartes… Le mot intimidation aurait du être remplacé par vandalisation… me semble. Le titre de votre article porte à croire que la seule victime est le parti Libéral… ca biaise la diffusion de la nouvelle

  15. Marie-Claude

    @Claude Laurent, le candidat libéral est victime d’intimidation parce que certaines personnes l’ont contacté via twitter et par téléphone. Ces gestes ne sont pas du vandalisme.

    @Jonathan Davidson-Chaput, merci !!! Enfin quelqu’un comprend le concept d’anarchie et sait bien l’expliquer ! :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>