Widget Image
Dernières nouvelles
Restez en contact :
mercredi le 12 décembre
HomePolitiqueOption nationale ne présente pas de candidat dans Gouin (MàJ)
Publicité

Option nationale ne présente pas de candidat dans Gouin (MàJ)

Le chef d’Option nationale, Jean-Martin Aussant, vient d’annoncer lors d’une conférence de presse conjointe avec la candidate et co-porte-parole de Québec solidaire, Françoise David que son parti ne présentera aucun candidat dans la circonscription de Gouin. Québec Solidaire ne présentera aucun candidat dans Nicolet-Bécancour.

Les deux co porte-paroles de Québec Solidaire en conférence de presse plus tôt en juin dernier. Photo : Archives/RueMasson.com

Françoise David est très heureuse de cette entente. Une union qui pourrait avoir des conséquences importantes si la lutte s’avère serrée entre Nicolas Girard, le député de Gouin actuel et elle-même.

C’est l’hiver dernier que Jean-Martin Aussant a évoqué l’idée de ne présenter personne dans Gouin. Il se demandait si Québec Solidaire était prêt à faire la même chose. « Tout ça dans l’esprit que les deux partis ne présentent personne contre les autres chefs ou porte-parole dans notre cas », explique Françoise David.

Sauf qu’Option nationale présente un candidat dans Mercier, la circonscription du seul député de Québec solidaire, Amir Khadir. « Cela ne nous cause aucun problème, les citoyens de Mercier sont satisfaits et Amir Khadir sera réélu. Dans Gouin, je ne suis pas députée et ça fait notre bonheur », souligne la co-porte-parole et candidate dans Gouin.

Cette dernière tient à souligner que la décision a d’abord été prise au niveau local. « Les associations locales se sont réunies pour prendre une décision. L’association Option nationale dans Gouin s’est réunie et a pris la même décision. Ça vient des associations locales en même temps qu’un accord au niveau national. La volonté est que Jean-Martin Aussant soit réélu et que je le sois dans Gouin », affirme Françoise David.

Elle ajoute que de tels accords ne seraient pas nécessaires si on avait un mode de scrutin proportionnel. « Ça causerait moins de déchirements aux citoyens ».

L’enjeu dans Gouin

Dans Gouin, la bataille électorale (lorsque les élections seront déclenchées) se dessine entre Françoise David et Nicolas Girard. Plusieurs soulignent leur déchirement, d’autres invoquent le vote stratégique. Françoise David pense qu’on doit laisser les citoyens voter selon les programmes et les idées. « Il n’y a aucune chance qu’un libéral soit élu dans Gouin. Ceci n’est pas un enjeu. Mais les citoyens ont le choix entre le député du parti québécois et moi qui défend le programme de Québec solidaire. Faisons donc une campagne d’idées et des débats de fond. Les citoyens sont assez grands pour décider pour qui ils veulent voter. Il y a des ressemblances, mais des différences. Je propose aux gens du quartier de lire les programmes, de s’informer. Dans tous les cas, ils auront une ou un député souverainiste », ajoute-t-elle.

Elle conclut en soulignant que la même chose s’est passé lors de l’élection fédération dans Rosemont-La Petite-Patrie. « J’appréciais Bernard Bigras et j’apprécie Alexandre Boulerice. Et je ne dirais jamais pour qui j’ai voté. Dans tous les cas, on a un bon député. Les gens ont tranché, donc c’est ça la démocratie. Je suggère qu’on ne se plaigne pas et qu’on fasse des débats ».

On peut lire le communiqué d’Option nationale.

Cette option avait déjà été évoquée lors d’une conférence de presse des deux co-porte-paroles de Québec solidaire le 21 juin dernier (La photo). Voir notre article sur le sujet.

Latest comment

  • @aussant «faire entériner 1 constitution d’état souverain par référendum»
    @amirkhadir «le peuple décide dans 1 processus démocratique»
    Dites donc, vous ne trouvez pas que vous êtes faits pour aller ensemble?

leave a comment

Publicité