Une forêt magique poussera à Jean-Duceppe

Par -

Cette année encore, La rue Kitétonne met les citoyens dans le coup. La création n’est pas réservée aux artistes. Vous aussi pouvez vous exprimer en créant une installation interactive, en faisant pousser une forêt magique ou en prenant des photos insolites!

Photo: Simon Frézel

« Le festival est très ancré dans la communauté et on en est fière», indique Marie-Hélène Côté, une des organisatrices de La rue Kitétonne, Festival international des arts de la rue.

Deux activités de médiation culturelle sont au programme (médiation culturelle = activité artistique où des artistes professionnels créent avec des citoyens ou des organismes). « C’est une autre merveilleuse façon d’entrer en contact avec les citoyens qui peuvent prendre part à l’action et s’approprier la culture », ajoute Marie-Hélène Côté.

Magic forest avec les enfants malades
Les artistes du collectif OPLA ont été jumelés avec les enfants malades du Phare enfants et familles. L’organisme a pignon sur rue aux abord du parc Jean-Duceppe. Ensemble, ils créent des personnages fantastiques qui peupleront une forêt magique qui apparaitra dans le parc lors de La rue Kitétonne.

Il s’agit d’une installation lumineuse et sonore. « Ce sont les enfants du Phare qu’on va entendre. Ils font tout l’univers sonore de l’installation avec des mots, des phrases et de la musique », dit Marie-Hélène Côté. Ce sont aussi les enfants qui créent les personnages et les artistes d’OPLA qui les fabriquent. « Les gars de OPLA sont très touchés de faire cette expérience avec des enfants vivent des choses difficiles. Ils ont une belle sensibilité et une vision de la vie bien à eux.»

La rue où je piétonne
Une vingtaine de citoyens de différents organismes travaillent avec l’artiste française Élise Crespin. Il s’agit d’une installation interractive comprenant de la photographie, de la peinture, des scultures et même des végétaux! On y verra dans les différents éléments de l’installation le regard des artistes-citoyens sur leur quartier, Rosemont.

L’Anti-concours de photo
L’Anti-concours revient cette année et est ouvert à tout le monde. C’est un anti-concours parce que tout le monde gagne la chance d’être exposé durant le Festival.

On doit retrouver sur cette photo :
une personne;
un divan ou un fauteuil;
une bonne dose d’insolite soit dans la mise en scène ou dans le personnage.

Vous pouvez voir les photos Kitétonne de 2011 dans la page Facebook de La rue Kitétonne.

Les gens qui souhaitent participer peuvent envoyer leur cliché par courriel à julia@toxique.ca

La rue Kitétonne est organisé par la compagnie rosemontoise Toxique Trottoir. Le festival se tiendra du 14 au 16 juin (jeudi au samedi) de 18 h à 23 h au Technopôle Angus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>