Widget Image
Dernières nouvelles
Restez en contact :
samedi le 22 juin
HomeVie de quartierCafé urbain : on a tenté l’expérience

Café urbain : on a tenté l’expérience

Latest comments

  • très belle initiative. j’ai habité le coin pendant 5 ans, je suis vraiment heureuse de voir les gens participer à ce genre d’échange. J’ai le goût d’y retourner…

  • en effet, Iberville tel que je m’en souviens fait peur un tit peu…

  • Le questionnaire en ligne me semble une bonne option.

  • la promotion de la francisation:

    Tu va a la rencontre des gens anglais et portugais et tu échanges et peut-être que tu va même apprendre l’anglais et le portugais -RÉGLER.

    la diversité dans les commerces de la Promenade Masson:

    Juste a ouvrir le soit disant commerce a juste milieu, il reste des locaux vide sur masson.Si il y a des endroits ou le tartare est a 34$ et les frites a 2$ sa veut dire que sa marche sinon les locaux serait vide.-Régler

    embellir la rue d’Iberville

    La ville a même pas d’argent pour réparer les trous dans les routes et le système d’eau courante…Elle est ou la priorité??? Solution:Emprunter une ou deux rue plus a l’Est et voila tu vois plus l’horreur.-Régler

    Devenir le paradis des cyclistes en augmentant les pistes cyclables et le nombre de supports à vélo.obtenir des bacs à recyclage fermés pour tous

    Oui,Oui.Ceux qui en veule plus de supports, de piste cyclables, de support a vélo pourquoi pas.Si ont est nombreux ont se partage la facture entre utilisateur.Peut-être installer des parcomètre sur les supports ?????-Régler

    Des logements abordables.

    Achete un immeuble aux prix de l’évaluation municipal disons un triplex 350 000$ tu rénove pour 50 000$ tu payes les taxes environs 3000$\ans plus les autres petit réno a faire dans les prochain temps des fenêtres, le toit,les balcons sans jamais augmenter le prix parce que tu fais de la location abordable.

    A quand le Payons Rosemont TOUS ensemble?

  • Roger,
    Je pense qu’avant d’apprendre l’anglais et le portugais, il faut apprendre à parler et écrire le français comme il faut. Ça n’est pas réglé. (Dans votre première phrase j’ai relevé quatre fautes.) Surtout si on veut que les descendants parlent encore français dans vingt ans. Il est trop facile d’emprunter à l’anglais ou à d’autres langues des mots par influence, habitude ou inconscience; pour éviter qu’une langue ne disparaisse, ou devienne
    un jargon, il faut «veiller au grain». Je suis pour le multilinguisme, ayant personnellement suivi des cours d’italien, d’anglais, d’espagnol et d’allemand. Je sais aussi qu’une anglicisation se manifeste de plus en plus dans le quartier, comme aileurs à Montréal, et ça je ne trouve pas cela correct. Comme je trouve indécent qu’on impose l’anglais en un si grand nombre d’heures à l’école élémentaire. Nous sommes au Québec, province francophone.
    Quel message livrons-nous aux allophones?

leave a comment