Le Festival des arts de la rue, la rue Kitétonne, déménage dans Angus

Par -

Le Festival la rue Kitétonne reviendra pour une troisième édition au mois de juin prochain. Cependant, gros changement, l’événement ne se déroulera plus sur la promenade Masson, mais au Technopole Angus. Les étranges personnages ne hanteront plus la rue commerciale. Est-ce que les citoyens se déplaceront quelques rues plus au sud? C’est le défi qui attend l’équipe, car le déménagement est à long terme.

« Il faut d’abord se courtiser avant de se marier. Mais on cherchait un lieu inspirant et on l’a trouvé », lance Marie-Hélène Côté, directrice artistique de Toxique Trottoir qui organise la rue Kitétonne.

Alors que les deux premières éditions de ce Festival international des arts de la rue se sont déroulées avec succès sur la rue Masson fermée durant une fin de semaine entre les 4e et 7e Avenue, cette année, les festivités se dérouleront dans Angus les 14, 15 et 16 juin prochain.

« Ce n’est pas qu’on ne voulait plus être sur Masson, mais on a amorcé une réflexion cet été sur le développement du Festival dans les prochaines années. Les contraintes physiques étaient présentes et on veut s’amuser à réinventer l’espace public. On a regardé un peu partout et le Technopôle Angus nous inspire. On était déjà en lien avec Christian Yaccarini qui nous avait déjà appuyé financièrement l’an dernier. On s’est assis pour discuter et ça s’est conclu par une envie de travailler ensemble. L’équipe de la Société de développement Angus (SDA) nous ouvre ses portes, nous donne un coup de main logistique et financier », explique Marie-Hélène Côté.

La croissance de ce Festival, l’appui logistique de l’équipe du Technopôle Angus et les possibilités d’occupation de l’espace public et privé a attiré l’équipe de Toxique Trottoir. « Nous avons des visions communes, des missions qui se rejoignent et on a envie de développer ensemble. Ils nous ouvrent leurs portes. On a carte blanche au niveau artistique ».

L’objectif est d’occuper une partie du stationnement des Shops Angus, les rues autour et le parc Jean-Duceppe. « On pourra mettre en relief les spectacles et occuper plus d’espace que sur Masson. Ce sera principalement à l’extérieur. Il y a beaucoup de coins où on pourra présenter des spectacles et ils auront toute l’attention des spectateurs. Il y a aura quelques performances qui auront lieu à l’intérieur », mentionne Marie-Hélène Côté.

Est-ce que les gens se déplaceront dans Angus?

L’équipe de Toxique Trottoir est très consciente que l’enjeu est de faire déplacer les gens de Masson à Angus. « C’est majeur et on le sait très bien. On sait que les gens pensent que c’est loin, mais je vais au Parc Jean-Duceppe avec mes enfants à pied et ça ne me prend que 15 minutes, c’est vraiment à côté », ajoute Marie-Hélène Côté.

L’équipe est déjà à pied d’oeuvre pour penser à diverses manières d’attirer les gens de Masson à Angus : une navette, une parade citoyenne de la rue Masson jusqu’au Shop Angus, installer un kiosque, tout est sur la table. « On est aussi ouvert aux suggestions. On ne veut pas quitter la rue Masson comme des voleurs. On veut créer des liens avec les commerçants et la promenade », ajoute Marie-Hélène Côté. Elle souligne qu’il y a aussi tous les citoyens dans Angus, sur Rachel qui peuvent être attirés par l’événement.

« Les commerçants de la promenade nous ont beaucoup appuyé et ce n’est pas du tout un pied de nez que nous leur faisons. La collaboration était précieuse avec de nombreux commerçants comme Première Moisson et la librairie le Vieux Bouc. On veut continuer à collaborer », ajoute la directrice artistique.

Le président de la Société de développement commerciale de la Promenade Masson, André-Marie Coudou est déçu de ce déménagement. « C’est juste dommage! J’ai tout fait pour que ça se passe sur Masson avec les commerçants. Les organisatrices n’en voulaient pas ».

Si les automobilistes seront sûrement heureux de ne pas avoir une partie de la rue Masson fermée pendant trois jours, les commerçants de la rue Masson le sont donc moins. L’an dernier, certains commerces étaient restés ouverts plus tard et avaient appréciés l’expérience.

La programmation de la troisième édition sera annoncée en avril car l’équipe attend encore des confirmations de subvention.

Pour lire les différents articles sur les deux précédentes éditions de la rue Kitétonne en 2010 et 2011.

19 commentaires à Le Festival des arts de la rue, la rue Kitétonne, déménage dans Angus

  1. Marylène

    ça c’est VRAIMENT dommage! Je trouvais la rue Masson parfaite, en plus on pouvait y aller à pied. Je dois vous avouer que je suis déçue d’apprendre ça ce matin.

  2. Marylène, si vous pouviez y aller à pied lorsque c’était sur la rue Masson, ça ne changera pas grand chose pour vous, Angus est à même pas 15 minutes… come on!

  3. Marylène

    Ouais mais avec des enfants en bas âge et de soir ça change toute la donne.

  4. Miya Jima

    Eh bien moi je trouve que c’est une excellente nouvelle! J’habite dans Angus et je suis allée en vélo sur Masson avec mes enfants pour le Festival les deux années qu’il s’y est tenu. Nous y avons eu beaucoup de plaisir! Je serais retournée sur Masson sans problème, mais je pense en effet que l’espace dans Angus permettra des spectacles plus poussés et un espace artistique intéressant. J’ai très hâte! Ne vous laissez pas embêter par la distance, elle est minime!

  5. La rue kitétone sera probablement bien ailleurs, mais sur Masson c’était génial comme concept! Sur le parvis de l’église, dans les rues, au coeur du quartier et en plus près et avec les gens. Comment imaginer cela dans Angus? Espérons que l’atmosphère magique qui régnait sur Masson pourra être recréée… C’est à voir!

  6. Un gros bof.

    Le trip c’était de pouvoir faire les emplettes dans les commerces de la rue Masson tout en profitant des spectacles.

  7. Pareil, j’irai pas jusqu’à Angus avec les enfants (un gros 30 minutes de marche, j’imagine déjà le retour avec la fatigue, etc…) Grosse perte à mon avis. L’avantage pour moi était la proximité.

  8. James de la 5

    Moi aussi je trouve dommage que la Rue Kitétonne s’éloigne de Masson. L’avantage de le faire sur une rue commerciale est , bien , les commerces! C’est plaisant de pouvoir se promener sur la rue, flaner sur une terrasse, voir une spectacle débridé…

    Et vous ne trouvez pas étrange que ce Festival international des arts de la rue s’éloigne justement da la rue la plus populaire du quartier.

    J’espère que vous allez changer d’idée car ce n’est pas une bonne décision.

  9. Je trouve ça vraiment dommage. À mon avis c’est encore le pouvoir de l’argent qui sévit. Christian Yaccarini a acheté le festival. Moi, je n’irai pas déjà que les Shops sont sans âme.

  10. Une idée: Pour permettre aux gens de descendre en vélo prévoir deux ou trois rues (5ieme, 7 ieme) réservées aux vélos (certainement pas facile a obtenir..mais Mr Croteau veut plaire aux gens..)avec cadets de la police pour traverser Saint Joseph et Laurier et tout le long du trajet, ne pas oublier un méga-stationnement sécuritaire pour les vélo a Angus. Masson ou Angus c’est du pareil faut juste marcher ou pédaler un peu, pas une fin en soi, et, les gens d’Angus eux, seront sur place. L’espace d’Angus est propice a ce genre de spectacle, A fond a Angus, mais pensez bien a la sécurité des vélos.
    Pourquoi pas des pousses-pousses taxi pour les personnes plus agées ou famille avec des enfants de bas age, ca cadre bien avec le spectacle, et ce pourrait etre sponsorisé par des compagnies de taxi.
    Merci. Bonne chance.

  11. je trouve ca tellement dommage que vous penser changer d endroit. pas sur que je me déplace au shop angus ,trop décu. cétait super sur masson.

  12. Luc Lussier

    Ça devrait effectivement pouvoir se marcher ou se vélomobiliser dans l’autre sens…

    Bravo les filles et bonne chance!

  13. Benoît Sabourin

    Dommage que ce type d’évènement quitte une rue commerciale car je crois que c’est l’amalgame des deux qui font des évènements réussi. L’ambiance dans Angus, malgré que j’y habite n’a pas l’ambiance de Masson avec ces cafés et resto. Très dommage !

  14. Patrice

    C’est vraiment dommage. Le problème pour moi n’est pas celui de la distance à parcourir, mais plutôt d’être dans un lieu qui se prête plus aux arts de la rue…qu’aux arts de stationnements! Il me semble qu’il n’y a pas l’âme pour ce genre d’événement au technopôle Angus, ni dans les rues avoisinantes? Mais, je fais confiance à celles et ceux qui ont pesé les « pour » et les « contre » pour en arriver là.

  15. ATTENTION ! Ce déménagement n’est pas uniquement la faute de Toxic Trotoire…

    Je sais de par la bouche de plusieurs commerçants que toute fermeture de la rue masson n’est pas bienvenue à la base.

    On se souviendra que le projet de rendre la rue masson partiellement piétonnière avait provoqué une montée de boucliers, notamment.

    Bref ne croyez pas que ce déménagement ne fait que des malheureux et passez faire votre tour quand même.

    Il faut continuer de donner envie à des compagnies artistiques de rendre Rossemont plus vivant !!!

  16. Je suis de l’opinion que la rue Kitétonne est l’âme de ce projet et non les lieux (son contenant). Bien que la rue Masson a son charme unique que nous aimons tous, être une rue commerciale à ses bon et mauvais points. Oui, de l’achalandage et des emplettes ‘toxiques’, mais oui aussi aux restrictions de décor. Se réinventer, c’est pas facile avec un décor permanent!

    Meilleure chance à l’équipe Toxique! Une belle occasion de s’offrir un festival avec un nouveau décor qui nous déridera autant!

  17. Bon ben ont va devoir se contenter des ventes de trotoire organiser par la trés créatrice SDC Masson.

  18. C’est bien triste,c’est ce qui apportait le cachet à cette fête de rue,Sur Masson ,mais là dans Angus :( Aussi bien de faire ça à Laval!! :( vous reviendrai après ne pas avoir de succès à l année prochaine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>