IRONMAN : La Poudre Magique

Par -

Youppie ! C’est vendredi ! C’est l’heure des premiers essais de la poudre magique ! Deux poches de précieuse poudre qui apportera énergie et électrolytes lors des compétitions et entrainements à venir. Une fine poudre blanche extrêmement volatile à saveur de lime ou framboise, deux valeurs sûres, contenant maltodextrine, xylitol, pyridoxine et plein d’autres éléments imprononçables, mais indispensables pour la survie du Ironman en pleine action.

La piscine olympique de Montréal. Là où il fait bon de s'autobouillonner (photo : Matías Garabedian / Creative Commons).

Un des membres de RueMasson fera le Ironman de Mont-Tremblant en août 2012. Éric Noël, l’homme derrière Julien Trudel, va s’entraîner jour et nuit comme un mésadapté social jusqu’à l’atteinte de l’objectif ultime. Et puisque faire un Ironman n’est pas suffisant pour combler l’ego de cette grosse tête, il essayera de se qualifier pour le Championnat du monde qui a lieu chaque année à Hawaii. Ses paroles : « Courir avec les pros? Tassez-vous j’arrive ! ». Il partagera chaque deux semaines, ses différentes réflexions et péripéties qui le mèneront vers l’IM de Tremblant.

La poudre magique aide aux performances sportives, c’est prouvé. Comme la glucosamine d’Adrien Gagnon aide aux articulations. Parlez-en à Jacques Demers. Établir une saine relation avec sa poudre est primordiale pour le bien de son mental et de son entrainement. Comme Astérix et Obélix avec leur potion magique. Mais il faut savoir mixer le tout à la perfection et commencer à en consommer plusieurs mois à l’avance pour habituer corps, esprit et estomac à ingérer cette précieuse poudre pas toujours compatible avec le système digestif. Mode d’emploi : Mélanger la poudre magique avec de l’eau, shaker la patente et hop-hop, ça ressemble à un fond de slush pas trop propre.

C’est l’heure de la dégustation. Le constat est sanglant : ça goûte l’animalerie.

La nage du vendredi soir

Nager un vendredi soir à la oh-combien ravissante piscine Rosemont où le plafond est en pleine décomposition garantie presque à coup sûr l’exclusivité d’un couloir. Lunettes et petit maillot sont de mise pour bien profiter de cette expérience aquatique rosemontoise. Le jour, beaucoup de retraités se rencontrent dans le « pas creux » pour faire leurs commérages de la semaine. Écouter leurs conversations pleines de sagesse nous apprend beaucoup de choses, comme que le fromage p’tit Québec est en spécial cette semaine ou que non, le meilleur fromage vient de la fromagerie Beaubien, alors laissez faire le P’tit Québec en spécial.

Bras-bras-bras-bras-respire-bouillon et on recommence pour une-deux-trois longueurs et ça continue jusqu’au prochain bouillon. Vamos bien, tout va bien, excepté le gars au tattoo accoté sur le câble qui bloque le couloir en plein milieu pour parler de son nouveau char avec le lifeguard. La pipe, l’aileron, le système de son… il a le bolide bien équipé le monsieur.

C’est plaisant de prendre un bouillon? Non. Mais voici les piscines où c’est le plusse plaisant d’en prendre un :

1) Piscine olympique : Eau exceptionnelle pour l’autobouillonage.
2) Collège Régina Assumpta : Collège privé et comme tout le monde sait, privé = qualité.
3) Père-Marquette : Pour du public, très respectable.
4) Piscine Rosemont : On survit.
5) Collège du Vieux-Montréal : On se demande ce que font les cégépiens pour que l’eau goûte de même.

L’alimentation – la quatrième discipline

Nager, rouler, courir et faire du LazyBoy brun n’est pas suffisant pour compléter un Ironman. Il faut aussi savoir bien s’alimenter pendant la course pour éviter de déambuler comme Gollum ou encore pire, traverser la ligne d’arrivée à quatre pattes comme dans Exorciste le film, deux exemples concrets de ce qu’est que de « casser » lors du jour J. Ce vidéo montre ces deux exemples, ce que nous ne voulons jamais subir, l’extrême cassage.

Un Ironman parcouru en 9h amène une dépense énergétique d’environ 8000 calories, soit l’équivalent de 16 délicieux Big Mac. À titre comparatif, un homme sédentaire dépense environ 2100 calories pour une journée complète. C’est quasi quatre fois plus pour pas mal moins de temps. Ça en fait de la calorie, oui m’sieur. Il faut évidemment remplir le réservoir en cours de route, mais on oublie le Big Mac pour ne pas le régurgiter sur son beau petit kit moulant.

Qu’est-ce qu’on met dans le réservoir ? Des glucides des glucides et encore plus de glucides. Un peu de mathématique : En compétition, on vise un gramme de glucide par kilogramme de poids par heure. Vous pesez 70 kg? Facile ! Ça fait 70 grammes de glucides/heure. Et comme un gramme de glucide égale quatre calories, ça fait 280 calories/heure, liquide ou solide. Bravo, vous venez de passer votre examen mathématique 3e année ! Vous méritez un collant en forme de grenouille avec du poil dessus.

« Aspire to climb as high as you can dream »

C’était écrit jadis sur un mur. Que ce soit faire un Ironman, le tour du monde en voilier, grimper l’Everest ou marcher les 6700 km de la Grande Muraille de Chine, tout est possible. Il n’y a pas de limite. Nos limites existent, car on se les fixe. « Aspire to climb as high as you can dream », pas de barrière, ni de frontière. Comme l’a dit Lance Armstrong : « Réussir est peut-être difficile, mais abandonner l’est encore plus ». On a tous besoin d’être inspirés.

Total des heures d’entrainement cette semaine : 12 h 30. Après neuf semaines : 119h.

 

Dans la même série :

IRONMAN : l’objectif ultime

IRONMAN : Le confort du LazyBoy

5 commentaires à IRONMAN : La Poudre Magique

  1. Suzanne

    Quel reportage fantaisiste et rigolo! Bonne chance, M. Noël ! Je vous souhaite de vous garder suffisamment d’énergie pour que, dorénavant, vous n’ayez plus à sacrifier la langue française sur le chemin de l’inspiration et de la réussite. En effet, nos limites existent parce qu’on se les fixe, et non «fixent». Et on a tous besoin d’être inspirés, pas «inspirer». On survit, pas «survie», à la piscine Rosemont et nager un vendredi soir garantit, et non «garanti», l’exclusivité d’un couloir. Désolée… J’aime tellement plus le français que le sport,j’espère que ça ne vous énerve pas trop !

  2. LouiseVezeau

    Je crois que M. Noel a une vision un peu étriquée des retraités dont beaucoup ne se soucient pas que de futilités comme le prix du fromage et contribuent encore à la vie sociale, politique, économique,familiale, etc. plus que l’on peut penser. Au fait, s’il veut me faire corriger ses textes, je suis retraitée, j’aurais du temps et ça me ferait un revenu d’appoint: qu’en dites-vous?

  3. merci de vos corrections. On en fait tous. Ces fautes nous avaient échappé, elles sont corrigées.

    Malheureusement, Louise Vezeau, RueMasson.com fonctionne encore sur une base bénévole et ne pourrait vous rémunérer. Par ailleurs, il ne faut pas prendre au pied de la lettre ce qu’Éric dit sur les retraités. Vous comprendrez que c’est de l’humour et qu’il référait à des propos très précis d’une situation qu’il explique.

  4. Florence

    Bon courage, Monsieur Noël. Et puis zut, à 119 heures (++) d’entraînement (et de gros bouillons), moi je dis que la tite poudre on devrait la mettre direct dans l’eau de la piscine! et j’avoue que le video a été très pénible à regarder…

  5. Josiane

    Pour le dernier paragraphe, je suis 100% d’accord! Et c’est vraimen tma philosophie. Nous sommes notre pire obstacle. haha.
    19 ans, hyperactive, tdah, anxiété, difficulté scolaire, et j’en passe. Je passe 4h de mes jours à m’entrainer. J’veux faire du triathlon! haha. Beaucoup me disent que je suis un peu vielle pour commence le triathlon. Je leur réplique à la blague  »J’ai 10 ans…! » Ils se demandent de quoi je parle. Et je leur dit que la dernière championne olympique de triathlon avant 29 ans, donc il me reste 10 ans. Et 10 ans, ca passe vite, mais ca laisse en masse de temps. 😉
    Bref, jme tape un 4500 à 6000 kcal par jour. J’ai dit que j’étais aux études?? Ouiiais, ça vient cher d’épicerie à la longue…
    École, entrainement, devoir, entrainement, ménage, cuisine, dodo. Yéé! Groose journée. Mais mes entrainement sont mes meilleurs moment de ma journée. =)
    Même lorsqu’On a tout contre soit, même lorsqu’on croit que tout est en oeuvre pour nous empècher d’avancer dans la vie, il faut se remonter les manches. Il ne faut pas attendre que le bonheur cogne à notre porte, il faut le semer. Et il en va de même pour tous dans la vie!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>