Le maire de Rosemont se joint à Projet Montréal – MàJ

Par -

Le maire de Rosemont-La Petite-Patrie, François Croteau, a annoncé en rencontre de presse avec les médias de Rosemont ce matin qu’il quittait Vision Montréal afin de se joindre à l’équipe de Projet Montréal.

Le maire rejoint l'équipe de Projet Montréal

 

Le maire a annoncé la nouvelle à la chef de Vision Montréal, Louise Harel, très tôt ce matin. François Croteau explique que son geste n’est pas une contestation du leadership de Mme Harel mais découle plutôt d’un malaise de sa part concernant les orientations et les valeurs de son ancien parti. Les dossiers en lien avec l’urbanisme de la Ville ainsi que celui du transport collectif et du développement durable sont parmi les points majeurs sur lesquels M. Croteau n’était pas sur la même longueur d’onde. « Je me sentais comme un partisan du Canadien qui jouait pour Boston » a expliqué François Croteau, afin de démontrer que c’était vraiment sur une question de valeurs profondes qu’il avait pris sa décision. Le maire a tenu à souligner ce point, car il se dit conscient que la population pourrait voir avec cynisme ce changement d’un parti vers un autre.  Il rajoute que c’est justement par souci de transparence et pour être honnête avec lui-même et les électeurs qu’il fait ce choix.

Rosemont La Petite-Patrie sera donc le deuxième arrondissement dirigé par Projet Montréal. Présent à la rencontre, les conseillers François Limoges et Marc-André Gadoury, tous deux de Projet Montréal, ont exprimé leur satisfaction d’accueillir le maire dans leur équipe. Tous ont expliqué que le rapprochement s’était fait de façon graduelle, l’équipe des conseillers municipaux étant portée à travailler quotidiennement ensemble sur plusieurs dossiers. Ce changement de parti ne devrait pas modifier les priorités à moyen terme dans l’arrondissement et aucun changement n’est à prévoir pour le moment. Mais comme le soulignait François Limoges, il restera à voir comment les représentants de Vision Montréal voteront lors du dépôt du prochain budget (les membres de Projet Montréal ont appuyé Vision Montréal lors de tous les budgets précédents)

Quant à la collaboration avec les deux autres membres du conseil municipal, Élaine Ayotte et Pierre Lampron, de Vision Montréal, l’équipe de Projet Montréal assure être tout aussi ouverte qu’avant à collaborer avec eux pour bien servir les citoyens.

Mise à jour : Jointe en après-midi au téléphone, Mme Ayotte, conseillère du district Marie-Victorin, se dit surprise que le maire change de parti à mi-mandat. Bien que la nouvelle ne l’étonne pas outre mesure, elle aurait préféré que M. Croteau se représente à des élection partielles sous sa nouvelle bannière, plutôt que de changer de parti tout en conservant les avantages liés à son poste. Mme Ayotte souligne toutefois que les relations ont toujours été harmonieuses au sein du conseil et qu’elle espère que cela se poursuivra sans partisanerie d’une côté comme de l’autre. La conseillère a réitéré sa loyauté à Louise Harel et aux électeurs de son district, qu’elle entend continuer à représenter au sein de Vision Montréal.

 

Mise à jour : Le bureau de Louise Harel a envoyé un communiqué aux médias en réaction à la nouvelle. Mme Harel y indique que selon elle François Croteau fait le mauvais choix et qu’il appuie de cette façon le statu quo de Richard Bergeron sur les questions de réduction du nombre d’élus ou l’allègement du fardeau fiscal des Montréalais.  Concernant l’urbanisme, on y renvoi un lien vers les orientations du parti tirées du groupe de travail sur l’aménagement urbain, qui avait été présidé par François Croteau.

 

 

22 commentaires à Le maire de Rosemont se joint à Projet Montréal – MàJ

  1. Franchement, monsieur le maire, depuis un an que je lis Rue Masson, je me demande ce qui vous différencie de Projet Montréal… Vos actions me semblaient clairement aller dans leur sens politique depuis le début (je réside encore sur le Plateau).
    Je vous félicite donc de votre courage politique et je suis ravie de vous voir rejoindre cette tendance politique, qui, si elle n’est pas parfaite, a au moins le mérite d’avoir un projet et une volonté de faire bouger les choses.

  2. chose binne

    parlez-en bien parle-en mal mais parlez-en………… je suis une vedette !!!!!!!!

  3. Jason Keays

    Toute les études démontre cette tendance claire partout dans le monde; on utilise de moins en moins d’auto. La STM a enregistré des achalandage record cette année malgré son piètre service. C’est le choix de l’avenir, écologique et pratique. Le 21 siècle va appartenir au transport en commun et non à la voiture. Plusieurs villes ont déjà fait ce choix; Portland, Stockholm,Londres. Ils changent leur urbanisme pour améliorer le transport en commun au-dépend de la voiture.Montréal doit devenir un leader en la matière et pour cela il faut un plan de développement cohérent. Projet Montréal est le parti qui permet de faire ce choix. Il faut investir massivement dans les transport en commun afin de développer un réseau rapide et efficace.

    Au Québec nous n’avons pas de secteur de l’emploi relié directement à la voiture sinon les concessionnaires qui fournissent la publicité a nos médias et font des pressions pour que ceux-ci parlent en mal de Projet Montréal. Nous avons cependant une grande expertise en train et transport en commun comme les autobus et il faut l’exploiter. Si nous voulons développer l’économie de Montréal, l’avenue possible est de devenir une ville de pointe en environnement et transport en commun et tous les domaines qui y sont connexes.

    Et finalement, pour ceux qui chialent qu’ils sont dans le trafique, j’ai des petites nouvelles pour vous. Vous n’êtes pas pogner dans le trafique, vous êtes le trafique!

  4. Les yeux sont rivéss sur le PMR, mais c’est réellement dans Rosemont-Petite-Patrie que les changements durables se manifestent. Che va piano, va sano, comme le veut l’adage.
    Projet Montréal vient de faire un bon coup, M. Croteau davantage.
    Bonne nouvelle.

  5. Jean-Pierre

    Madame Lalut, deux erreur de français dans votre texte. On ne rejoint pas quelqu’un au téléphone, on le joint! Cette erreur est récurrente chez les jeunes journaliste et témoigne hélas d’une certaine époque ou la qualité du français était primordiale. Par ailleurs, monsieur Croteau ne peut pas se représenter!!! il peut se présenter de nouveau!

    Sur le fond, les raisons qui ont motivées monsieur Croteau ne sont pas pertinentes. Pas plus d’ailleurs que de savoir que les gens trouvent que c’est un bon coup ou que cela soit gagnant pour Projet Montréal et pour monsieur Croteau lui-même!

    La seule question ici est le fait que monsieur Croteau a été élu sous une bannière et en fonction du programme d’un parti. Il serait prétentieux de sa part de prétendre avoir été élu sur la base sa propre personnalité ou de celle se sa réputation! Il était pratiquement inconnu de tous au moment des dernières élections (je parle des électeurs). Il m’apparaît, malgré sa prétendue transparence, que cette défection est un manque de respect pour les électeurs qui lui ont donnés leur appuis.

    Qu’on soit en faveur du programme de Projet Montréal non ou que l’on aime monsieur Croteau ou non n’a rien à voir. Moi j’appelle ça une girouette et une girouette n’aura certainement pas mon vote à la prochaine élection. En effet, comment faire confiance à quelqu’un qui trahit aussi facilement ceux-là même qui lui ont procurés son poste?

    Qui plus est, un simple conseiller aurait agit ainsi et on aurait peut-être pu passer l’éponge, quoique le même raisonnement s’applique.., mais le Maire…celui-là même qui doit donner l’exemple, mener les troupes etc… Cela est inadmissible.

    Ce qui l’est encore plus c’est que de constater à quel point les gens ne s’indignent pas devant un tel geste. Tous salue son courage au lieu de saluer sa couardise.

    S’il avait eu le moindre respect pour les électeurs qui l’ont élu (à ne pas confondre avec ses électeurs) il aurait terminé son mandat actuel et se serait présenté sous une autre bannière lors du prochain scrutin municipal. La réaction des gens ici prouve bien qu’on mérite nos politiciens….ils sont à notre image.

  6. Jean-Pierre

    « La conseillère a réitéré sa loyauté à Louise Harel et aux électeurs de son district »

    Bravo madame Ayotte. Le mot est juste. « Loyauté aux électeurs ». Tout est dit.

  7. Maurais

    en quoi les positions de Projet Mtl rejoignent aujourd’hui plus celles du Maire M. Croteau qu’il y a à peine 2 ans ?!? Pourquoi pas avoir fait le saut avec Bergeron en 2009… pour profiter du facteur « Harel » ! À lire les propos de ses nouveaux conseillers de districts de Projet Mtl et même ceux de son ex-conseillère Mme Ayotte, c’est comme si ce rapprochement et cette nouvelle alliance n’étaient pas surprenantes en soi… J’appelle ça une forme « d’imposture assumée par m. Croteau.

    avec une telle attitude de notre Maire, on a affaires à un égoïste, opportuniste, narcissique et prétencieux. probablement l’influence de son maire, Ferrandez, lui qui habite aussi le Plateau.

  8. Stéphanie Lalut

    @Jean-Pierre. La correction pour « jointe » est faite. Cependant, le Larousse m’indique que « se représenter » signifie aussi « se présenter de nouveau ».

  9. Maurais

    @Jean-Pierre
    vous résumez bien la situation!!! un maire doit agir dans l’intérêt des citoyens pas juste en fonction de sa p’tite carrière politique. il semble incapable de ralier son monde autour de lui, d’être rassembleur… à moins d’être daccord avec lui ou de se la fermer. le projet de piétonnisation est un échec comme d’autres dossiers comme la bibliothèque Favreau. parlez en aux conseillers de Vision montréal pourtant autrefois de la même « équipe ». Le Plateau a son Empereur; Rosemont a son Napoléon.

  10. Richard

    @Jean-Pierre
    Je suis très surpris de votre remarque de fautes de français dans le texte de Madame Lalut alors que le vôtre en contient plusieurs…

  11. Jean-Pierre, je ne suis pas d’accord avec vous : la facilité aurait été justement de continuer son mandat sous la bannière de son élection. Son point de vue a changé, c’était de toute façon assez criant, il a l’honnêteté de le dire. Le manque de respect pour les électeurs n’aurait-il pas plutôt été de cacher le fond de sa pensée ?

    (Et concernant la forme, je pense que corriger les erreurs des autres avec force points d’exclamation n’est crédible que si l’on est soi-même irréprochable. Je vous dis ça sans aucune animosité puisque je n’approuve pas trop cette façon d’asseoir son argumentation, je trouve ça un peu facile, mais relisez-vous et accordez vos participes passés et vos pluriels).

  12. Luc Lussier

    M. ou Mme Maurais vous m’avez fait m’étouffer… C’est quoi ça le « facteur Harel » ???
    Ne jamais gagner parce qu’une grande majorité de Montréalais ne voteront jamais pour une souverainiste et fusionniste pratiquante…Hélas, elle menace de se présenter à nouveau en 2013…Pauvre Montréal…

  13. Jean-Pierre

    @D @richard.

    Je n’ai pas la prétention de ne pas commettre de fautes mais je ne suis pas non plus journaliste et je n’intervient pas ici à titre de professionnel sans quoi, je prendrai la précaution de me faire relire par un collègue avant publication. Aussi, un participe mal accordé me parait moins grave que l’emploi d’un anglicisme ou d’une impropriété.

    Par ailleurs, il est facile d’alléguer que mon texte contient des erreurs d’accord, surtout si vous ne prenez pas la peine de les relever et d’expliquer les règles de français ainsi bafouées.

  14. Maurais: « on a affaires (sic) à un égoïste, opportuniste, narcissique et prétencieux » qui agit « en fonction de sa p’tite carrière politique ».
    Deux choses: 1) des attaques personnelles, ce ne sont pas des arguments. 2) Croteau vient de quitter l’Opposition officielle pour joindre le parti de la 2ième opposition… alors en quoi est-il opportuniste, je ne comprends pas? S’il agissait en fonction de « sa p’tite carrière politique », comme vous dites, il aurait quitté pour joindre le parti au pouvoir: pas un parti encore plus petit! Ce n’est pas le pouvoir qu’il a suivi, mais ses valeurs personnelles et politiques…

    @Jean-Pierre: vous qui êtes prêt à donner tous les honneurs à Élaine Ayotte parce qu’elle demeure fidèle à ses électeurs, trouvez-vous vraiment que madame est si près d’eux? Quand ses électeurs ont un problème, est-ce qu’elle les rappelle? C’est quand la dernière fois que vous avez vu madame Ayotte se déplacer chez un citoyen pour constater un problème et en jaser avec lui?

  15. Sébastien Lemire

    Je salue aujourd’hui le geste du maire Croteau qui est lié avec ses convictions et ses valeurs. Alors que nous vivons une époque de cynisme important envers la politique, voilà qu’un élu nous prouve que ses convictions et ses valeurs passent en premier. Quitter l’opposition officielle pour le 3e parti ça prend du courage évident. À deux ans d’une élection alors qu’on ne sait pas du tout qui sera le prochain candidat d’Union Montréal et les autres potentiels, rien n’assure une réélection pour le maire Croteau. Je ne comprends pas qu’on puisse dire que ces égoïstes ou narcissiques, etc. On peu ne pas être d’accord qu’il se joigne à Projet Montréal, mais un peu de cohérence quand même! Maurais, pas très fort vos propos!

  16. Stéphane Hébert

    Ça me fait rire ces histoires de demander que le maire démissionne. Il y aura une élection dans deux ans et si on n’est pas content, et bien on votera contre lui. Et j’aimerais rappeler à la conseillère Élaine Ayotte que l’ancien chef de Vision Montréal et numéro 2 du parti pendant la dernière campagne était un transfuge. Cela ne semblait pas la déranger outre mesure. Il y avait plusieurs transfuges au sein de Vision Montréal lors de la dernière campagne et tous les anciens collègues du maire Croteau, ne semblait pas s’en formaliser lors de la dernière campagne. Donc, quand ça fait leur affaire les transfuges n’ont pas à démissionner, mieux, ils peuvent devenir chefs du parti! Il n’y a pas un parti à Montréal qui n’a pas accueilli de transfuges. Avant de jeter la pierre ou de lancer des affirmations creuses, on devrait se regarder le nombril, madame Ayotte! Je rappellerai aussi que René Lévesque fut les transfuges le plus célèbres avec Yves Michaud… Cela dit, bravo pour votre courage M. Croteau, mais ce n’est pas cela qui va me convaincre de voter pour vous à la prochaine élection. Nous verrons les candidats au moment venu.

  17. Isabelle Leduc

    Bonjour,
    Monsieur le Maire, je respecte votre choix. Je comprends qu’il est difficile de naviguer lorsque le contre courant est fort, surtout quand nos valeurs ne sont pas respectées. On vous fait confiance. Aucune Personne était présente lors de votre dernière assemblée…même pas moi.Je crois sincèrement que vous faites de votre mieux et que si j’ai quelque chose à vous dire, je le ferai en vraie, directe à l’assemblée le 7 novembre prochain. J’invite les RosemontoisEs à y assister. Au plaisir

  18. Un geste politique assumé aurait été de démissionner pour clairement démontrer son appuis à la diminution de petits rois d’arrondissement à Montréal. Est-ce que le « maire » est conscient que les citoyens n’ont pas voté pour lui mais pour madame Harel?

  19. Frédéric Tremblay

    Excellente décision M. Croteau ! Vous me facilitez la vie, car je me demandais pour qui j’allais voter lors de la prochaine élection municipale, vous ou le futur candidat de Projet Montréal.

  20. La preuve qu’au Québec on vote pour des faces sur des pancartes ou « contre » des parties politique, et non pour des programmes politiques pertinents qui sont conformes à nos valeurs sociales. Il semblerait même que les candidats aux élections n’aient pas lu le programme de leur propre partie avant d’être élu maire d’arrondissement et y siéger pendant 2 ans…

  21. Carole DiBlanco

    Lors de la dernière élection, j’ai voté pour Louise Harel à la mairie, mais pour Projet Montréal localement. Je crois que beaucoup de Montréalais avaient voté pour Louise Harel et non Vision Montréal. Probablement que plusieurs candidats de Vision Montréal s’étaient aussi présentés à cause de Louise Harel et non du programme de Vision Montréal. C’est navrant, mais cela représentait bien le contexte de la dernière élection montréalaise et ses résultats. Ce que je comprends de la déclaration du maire Croteau, c’est qu’après deux ans, sa fidélité envers Louise Harel passe après celle de ses valeurs et convictions qui sont en accord avec le programme de Projet Montréal. Pour ma part je crois qu’il s’agit là d’un des gestes les plus louables et honnêtes que j’ai vus d’un politicien au cours des dernières années. Bravo maire Croteau pour votre intégrité!

  22. Francoise Ruby

    @ Jean-Pierre. S’il est vrai que vous n’écrivez pas à titre de journaliste, il est malheureux que votre texte comporte plusieurs fautes, alors même que vous soulignez celles de Mme Lalut. Vous relire aurait pu être suffisant. Voici les fautes que j’ai relevées dans votre texte :
    – Madame Lalut, deux erreur (erreurs) de français dans votre texte
    – chez les jeunes journaliste (journalistes)
    – Sur le fond, les raisons qui ont motivées (motivé) monsieur Croteau ne sont pas pertinentes.
    – pour les électeurs qui lui ont donnés (donné) leur appuis (appui).
    – à quelqu’un qui trahit aussi facilement ceux-là même (mêmes) qui lui ont procurés (procuré)son poste?
    – Tous salue (saluent) son courage au lieu de saluer sa couardise
    Le pluriel vous donne du fil à retordre!
    Vous dites  » Aussi, un participe mal accordé me parait moins grave que l’emploi d’un anglicisme ou d’une impropriété. » Je suis d’accord, mais faut pas non plus abuser des erreurs de pluriel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>