Widget Image
Dernières nouvelles
Restez en contact :
mardi le 23 octobre
HomeVie de quartierRequiem pour la murale du Tzina
Publicité

Requiem pour la murale du Tzina

Cachée derrière des échafaudages et des palettes de blocs en ciment tout neuf, l’emblématique murale du « Tzina » était à l’agonie la semaine dernière. La réfection du mur extérieur aura eu raison de murale qui datait du temps de « La Tasserie », l’ancien bar douteux aux fréquentations peu recommandées.

Les derniers vestiges de la murale du Tzina (photo: RueMasson)

Contacté par téléphone, l’interprète des propriétaires actuels – ils ne parlent ni français ni l’anglais – nous a confirmé qu’aucune murale n’a encore été prévue pour le nouveau mur extérieur. Il faut dire qu’ils sont les propriétaires du bar et non de l’immeuble. La situation du « sans murale » fera baver les graffiteurs du quartier qui auront un beau mur tout neuf pour agiter leurs cacannes de couleur.

La dure vie des murales

Les murales ont la vie plutôt dure sur Masson. On peut penser à la patrimoniale murale Old Chum qui est maintenant cachée par l’édifice qui abrite La Succursale, la future boucherie et des appartements, ou à la mythique murale de l’ancien Pizza Allo qui a été arrachée et remplacée par un beau panneau de gypse incolore dans le local encore vide.

Les résidents de Masson-Est peuvent au moins se réjouir de la nouvelle murale mettant le Bingo en vedette et qui orne le côté de l’immeuble du Bingo Masson. D’autres murales géantes ont récemment vu le jour dans les quartiers voisins.

Une idée à importer

La ville de Philadelphie aux États-Unis possède un grand nombre de murales donnant beaucoup de couleurs à la ville. Leur Mural Arts Program est un attrait touristique extrêmement populaire incluant culture, histoire, multimédia et visite guidée. Cette idée pourrait être reprise à plus petite échelle dans le Vieux-Rosemont, ce qui donnerait la chance aux artistes d’ici de s’exposer dans la rue.  Ce serait aussi une opportunité pour les citoyens de partout de venir découvrir notre quartier pour autre chose que notre sympathique vente trottoir.

Reste à voir si l’Arrondissement, les commerçants, les propriétaires d’immeubles et la Promenade Masson embarqueraient dans ce genre de projet culturo-historico-multimédia-guidé de grande envergure… L’idée est lancée!

L’ancienne murale du temps de « La Tasserie » (photo: gracieuseté du bar Tzina)

La défunte murale très années 80 du Pizza Allo (photo: RueMasson)

La murale Old Chum maintenant cachée par La Succursale (photo: Alexandre Albert)

Latest comments

  • Une très belle murale a vu le jour cet été au coin de C-Colomb et Rosemont. Derrière l’ancienne Caisse Pop, elle est à voir!

  • Les murales, c’est génial !
    Bon, on peut ne pas nécessairement les aimer toutes, mais l’idée d’égayer nos murs avec des fresques débordantes de couleurs exprime un souci de répandre de la beauté, donc du bonheur, dans notre quartier.

    «Ce serait aussi une opportunité pour les citoyens de partout de venir découvrir notre quartier pour autre chose que notre sympathique vente trottoir.»
    J’aime beaucoup votre sens de l’humour…

  • Il serait intéressant d’avoir un relevé de toutes les murales sur le territoire de l’arrondissement.

  • Fanny : vous pouvez le suggèrer à l’arrondissement

leave a comment

Publicité