Widget Image
Dernières nouvelles
Restez en contact :
dimanche le 22 septembre
HomeConsommationOn teste pour vous la nouvelle rôtisserie portugaise
Publicité

On teste pour vous la nouvelle rôtisserie portugaise

La carte d’affaire annonçait « le meilleur poulet en ville ». Il n’en fallait pas plus pour que deux membres de RueMasson s’expatrient sur Rosemont pour aller tester, deux fois plutôt qu’une, les prétentions de la nouvelle rôtisserie portugaise le Paradis du poulet, située sur Rosemont, entre la 10e Avenue et Saint-Michel.

Le Paradis du poulet sur Rosemont / Photo RueMasson

Ouvert depuis un peu plus de deux mois, l’endroit semble déjà avoir une clientèle bien établie. Outre les clients qui mettaient beaucoup d’ambiance en criant « Carton jaune carton jaune! » en gesticulant tous bords tous côtés lors d’un match de foot diffusé sur l’écran géant de la place, la terrasse était pleine et plusieurs clients étaient en file au comptoir de service à emporter.

Près du comptoir, on a une vue directe sur les énormes grills au charbon digne de tous mâles qui se respectent et qui souhaitent impressionner leurs voisins par leur virilité. Car comme le dit si bien le proverbe lavallois: gros barbecue, grosse virilité. Les murs à l’intérieur de l’établissement sont aux couleurs du Portugal soit rouge, vert et jaune. Les tables sont disposées côte-à-côte style cafétéria. Une subtile inspection nous a permis de constater que les toilettes sont propres.

Pour son repas, RueMasson a choisi la terrasse qui est couverte et bien disposée, qui a l’avantage de ne pas donner l’impression de manger dans l’assiette de la table voisine, même si ça avait l’air très appétissant.

Le menu

Il est très simple. En gros : du poulet sur charbon de bois, du poulet sur charbon de bois et pourquoi pas, encore plus de poulet sur charbon de bois. T’en veux-tu? En v’là! Le poulet est offert en plusieurs formats: poulet entier, demi poulet, quart de poulet cuisse et poitrine en version régulière ou épicé oui monsieur. Rien à voir avec les portions de chez St-Hubert (Et nous n’avons pas demandé si le poulet était nourri de farine végétale ou animale). Le tout servi avec frites, riz ou salade, ou les trois. Aller prenez tout, vous êtes capables!

Et pour ceux qui n’aiment pas le poulet – on se demanderait alors pourquoi ils iraient au Paradis du poulet – on retrouve des grillades de morue, de saumon et de sardine. Les sardines aux yeux globuleux sont à vider soi-même ce qui n’est pas très facile à gérer pour un profane. C’est donc un plat à proscrire lors d’une première date. Si vous ne nous croyez pas, essayez pour voir. On vous aura prévenu.

Pour notre repas, nous avons choisi des classiques: soit le demi poulet épicé avec frites, salade et riz pour le mâle, et le quart de poulet poitrine régulier avec frites pour la femelle. Comme boissons, un Sumol aux fruits de la passion et un allongé. Trois sortes de bières dont deux portugaises sont aussi disponibles pour les amoureux du houblon.

L’expérience culinaire

C’est après très peu d’attente – juste le temps d’essayer de traduire une offre d’emploi en portugais et de jouer avec nos napperons cheaps style papier recyclé – que deux belles grosses assiettes sont arrivées à la table. La portion du  mâle était particulièrement généreuse. L’assiette ovale remplie au maximum, contenait du poulet épicé juste à point, rien à voir avec les ailes 911 de la Cage aux sports. La salade était une vraie salade verte romaine avec une vinaigrette classique huile-vinaigre, accompagnée de  tomates et oignons rouges. L’assiette du mâle a été engouffrée en un temps record de 2 minutes 38 secondes top chrono, boisson incluse.

Le Sumol est une boisson gazéifiée portugaise (Photo: RueMasson.com)

La portion femelle était plus petite mais amplement suffisante. Le poulet régulier était bon, mais vraiment naturel au goût. Cela tranchait presqu’avec les frites, notre coup de coeur de ce repas de haute gastronomie, qui sont simplement délicieuses. Bien dorées et pas trop molles, elle sont assaisonnées au sel et poivre. Nous leur attribuons un 9,3 sur 10.

Le service était assuré par deux jeunes hommes d’allure portugaise au parlé bien québécois. Courtois, efficaces et sans stress, ils multipliaient les aller-retour de la cuisine à la terrasse.

Le Sumol, une boisson gazéifiée portugaise, fût une très belle découverte. Elle est offerte en plusieurs versions dont fruits de la passion et orange. Pour ce qui est de l’allongé et bien, il était vraiment très allongé. Les vrais amateurs d’expresso devraient s’en tenir à la version courte.

Un gros bémol cependant pour le ketchup qui était servi dans de petits sachets individuels qui s’ouvrent tout croche. Le genre de sachets qu’il faut en prendre sept pour commencer à y goûter. Note au restaurateur: y’a rien de mieux qu’une bonne grosse bouteille.

Conclusion

Force est de constater que bien que le poulet soit délicieux, il est difficile de déterminer si c’est LE meilleur poulet en ville, dû à notre manque de connaissance de l’univers du poulet montréalais. Nous savons seulement que le resto-bar de danseuses Chez Francis sur Côte-de-Liesse se vante eux aussi sur leur affiche extérieure d’avoir le meilleur poulet en ville.

Le style du Paradis du poulet correspond plus à un souper décontracté en famille que pour un souper aux chandelles. C’est le lieu idéal pour inviter une gang d’amis avec un budget raisonnable. C’est aussi une excellente alternative pour ceux qui trouve que la rue Masson est devenue trop jet set. Vous pouvez enfin vous rabattre sur Rosemont!

Mais il faut dire qu’un repas pour deux de cette qualité pour la modique somme de 21,50$ taxes incluses, c’est un rapport qualité-prix plus qu’avantageux, de quoi à faire dérougir la crête du coq de St-Hubert.

*Article écrit par les très douces mains de Stéphanie Lalut et Julien Trudel.

Latest comments

  • Merci pour la critique, je vais assurément essayer !

    PS. Pour le resto-bar de danseuses Chez Francis sur Côte-de-Liesse, ce ne sont pas les meilleures « poulettes » en ville dont il se vante ?

  • Lors d’un prochain voyage à Montréal, je vais certainement essayer ce resto. Seulement de lire ce petit reportage, ça donne envie d’y aller. Merci pour cette information, mes commentaires suivront sûrement.

  • Super, on va essayer ça 🙂

  • Info à valider mais il me semble bien avoir vu le cuistot chez Romados (haut lieu du poulet portugais sur Rachel est) il y a quelques années… ce qui serait un gage certain de qualité et nous éviterait le voyage sur le Plateau!!!

  • Mon chum veut toujours y aller :o) C’est sûr que ce n’est pas de la grande gastronomie, mais le moins qu’on puisse dire, c’est que c’est vraiment généreux et goûteux! Et les tartelettes portugaises, s’il vous reste encore de la place pour le dessert, sont absolument délicieuses. Le tout est donc à éviter si vous êtes au régime! lol

  • Ah, la plume vigoureuse et teintée d’humour d’Éric.. Heu, pardon, de Julien, est toujours aussi savoureuse… au même titre que le délicieux poulet qu’il nous vante avec une gourmandise non dissimulée. Mission accomplie, cher journaliste culinaire, je suis convaincue: j’irai, je verrai et je dévorerai!

  • Nous y sommes allés et avons pris chacun l’assiette quart de cuisse, pour emporter. Verdict : pas mauvais mais pas le meilleur non plus. Habituellement, j’enlève la peau de la cuisse mais avec leur poulet c’est quasiment impossible. On dirait que la peau a fusionnée avec la viande lors de la cuisson. Les frites sont correctes, sans plus. Pas grasses, mais molles… Il est vrai que les portions sont généreuses et que ce n’est pas cher (15$ pour deux assiettes).

  • Comparable à Coco rico sur St-Laurent.

  • Bonjour,

    Effectivement, le chef cuisinier que Anne-Marie à énoncé est effectivement vrai. MOn père qui est le chef cuisinier était le chef-cuisinier au Romados durants plusieurs d’années.Il c’est installé dans le fabuleux quartier de Rosemont. Il adore ce quartier et le monde qui y habite. Pour l’année prochaine, nous envisageons d’agrandir le restaurant et de construire une terrasse dans notre cours de derrière. Par la suite, nous envisageons de faire de la livraison à domicile. Nous sommes juste ouvert depuis deux mois. Or, nous essayons de s’ajuster le plus possible pour que le client reçoit le meilleur service possible. Pour conclure, nous offrons un menu pour étudiant.

    p.s. Vous pouvez faire de grande commande et même faire des réservations.

    J’aimerais remercier Julien Trudel et Stéphanie Lalut pour ce magnifique article !!!!

  • j’habite dans le quartier depuis très longtemps, mais je ne changerais jamais une formule gagnante qui est le ROMADOS sur le plateau. J’ai remarqué aussi que la nouvelle rotisserie portugaise à copié la phrase  » meilleur poulet en ville » à celui du ROMADOS. Bref, ROMADOS sera est toujours le choix numero 1

  • @ hugo dsl mais c’est l’ancien chef cuisinier du romados qui est maintenant la au paradis du poulet et que sans cet homme le ROMADOS comme tu dit ne serait rien et le service est 100 fois mieux que selui du romados

  • Si tu le dis BOB, le chef faisait seulement couper du poulet… pis il y a aucune sauce qui est pareil a celle du romados, je suis déja aller au piri-piri pis c’est vraiment pas pareil. A chaque fois que j’allais la bas l’homme ROMADOS comme tu dis, me disait toujours que ce n’était pas lui qui faisait la sauce il me pointait un monsieur Alves, si je me rappel bien. Bref, le service est toujours le même et plus propre qu’avant

  • Tu lui diras à monsieur Alves qui lui a appris a faire les sauces.

  • Ce restaurant est le meilleur de poulet au carbons de bois que j’ai mangé depuis fort longtemps.Cela me fait rappeler mon voyage au Portuga.l Je suis un grand fan de poulet et je vous le dit que cette place est un véritable paradis.

    PS hugo: si pour toi tu veut aller au romados et attendre un 45 minutes-1 heure pour manger c bon pour toi. En plus il a jamais de place ou manger.Or, tu doit manger dans les escaliers ou dans la rue.En plus le parking est catastrophique !!!!!! tu doit payer et trouver une place dans le plateau mont-royal. :S

    Au Paradis, tu as bcp de parking NON PAYANT sur le boulevard Rosemont et sur la 10 ieme avenue. De plus, tu as tu a une terrasse et des tables ou TU PEUT MANGER. Enfin un restaurant portugais qui fait le service pour manger sur place et pour apporter.

    FÉLICITATION POUR L’OUVERTURE DE CE RESTAURANT !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Je pense que j’ai enfin trouvé mon paradis de poulet 🙂

  • Note aux lecteurs de RueMasson: on ne peut savoir si certains commentaires viennent d’amis ou de familles des rotisseries susmentionnées. Comme dans tout, soyez toujours vigilants devant les commentaires dithyrambiques ou les commentaires qui descendent des « compétiteurs ». Comme toujours, nous éliminons les commentaires disgracieux. Poulet, amour et paix ont toujours meilleur goût!

  • J’aimerais dire que je reste à quelques pas de ce restaurant et le poulet y est vraiment délicieux. C’est tellement un bon rapport qualité-prix que je n’achète plus de poulet depuis. Pourquoi s’embarrasser d’acheter du poulet lorsqu’il y a une rôtisserie de ce genre à deux minutes de chez moi. Je leur souhaite longue vie!

  • le poulet est succulent. les cailles sont savoureuses. les frites sont bonnes et la salade aussi. je vous conseille de prendre la sauce épicée, hmmm!. je recommande ce resto sans aucun doute.

    TOUTEFOIS, bien qu’il soit inscrit frites ET salade ET riz au menu, vous DEVEZ demander le riz sinon il ne sera pas inclus! ce sera un extra… étrange.

    de plus, ils doivent ab-so-lu-ment revoir le service. engager sa copine, sa cousine ou sa voisine comme serveuse n’était pas la meilleure idée… les serveuses sont débordées et disons le; inexpérimentées. cela ternis l’expérience-repas.

    bref: la bouffe est bonne, mais pas le service.

  • j’aimerais feliciter l’ouverture du paradis du poulet!!! j’ai jamais ete mais j’ai l’intention d’y aller un jours car j’y entend souvent des bon commentaires, mais j’aimerais juste savoir une chose si celui qui a ouvert le paradis du poulet est celui qui travaillait au romados qui avait une moustache et grand, j’espere que dans son nouveau resto il est plus bien elevee car si c’est celui que je pense il etait pas mal bete et vraiment mal elevee!!! bref, esperant que ce ne soit pas lui!! et juste faire un derniere commentaires ceux qui critique romados ne devrais pas… car ca ete un des premiers a ouvrir en leur genre !!! ces juste depuis quelque annes mtn que tout le monde veux ouvrir un rotisserie !! romados a leur style!! malheureusement oui il y a toujours une file mais qu’est ce que vous voulez cest comme ca qu’ils fonctionne!!! chaque resto a leur defaut!! mais on aussi leur qualite!! et depuis que paradis du poulet a ouvert, le romados est toujours aussi delicieux donc je ne pense pas que ce fameux cuisinier qui a ouvert ce resto a fait une diference avec son depart du romados et a ce que jai pu entendre la sauce du poulet du paradis du poulet nest pas pareil a celle du romados !!! alors je pense que chacun a ca recette !! donc chacun a leur specialite !!! il ne faut jamais comparer des resto car ils sont tous diferents et tous bon a leur maniere!!! VIVE LA BOUFFE ET LE POULET 🙂

  • Facilement le meilleur poulet que j’ai mangéen restaurant; le petit enduit épicé…mmm, délicime! Et honnêtement, comme il fût mentionné à maintes reprises, *enfin* une place où je suis repu d’une bouffe de qualité pour une modique somme de 10 à 15$. Ça fait du bien à découvrir dans le quartier, surtout avec la peu subtile gentrification qui est en train de s’effectuer sur Masson.

    Vivement le Paradis du Poulet!

  • Le meilleur Poulet que j,ai mangé de ma vie !!!!!!!!!!!!!! WOW !!!

  • J’habite en ce moment sur le plateau, je suis donc une habituée des rotisseries portuguaises : «Romados», «Doval» et «Le roi du plateau». Je vais déménager sous peu dans Rosemont (honnêtement, j’ai bien peur d’être dépaysée. votre site tend à me rassurer). Je suis bien contente de prendre connaissance de ces bons commentaires. J’irai donc faire mon tour au «Paradis du poulet» et je vous écrirai mes commentaires à savoir s’il se compare aux rotisseries du plateau.

leave a comment

Publicité